Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368410042 ISBN Pdf : 9782368410295
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions © Tous droits réservés Arvensa® Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA EDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR
LE ROI HENRI V
BIOGRAPHIE CITATIONS
Page 5
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
LE ROI HENRI V
1599 Traduction par François-Victor Hugo, 1873
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
[951]
Copyright Arvensa Editions
Présentation Personnages Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI Scène VII Scène VIII Scène IX Scène X Scène XI Scène XII Scène XIII Scène XIV Scène XV Scène XVI Scène XVII Scène XVIII Scène XIX Scène XX Scène XXI
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI HENRI V Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI HENRI V Retour à la table des matières Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Présentation
[952] Une allusion très directe à l’expédition du comte d’Essex en Irlande dans le prologue du cinquième acte, expédition qui eut lieu en 1599, donne la date de la composition de ce drame, dont la première édition est de 1600.
 Pour ce drame comme pour les deuxHenri IV, Shakespeare s’est servi de la vieille parade populaire intituléeLes fameuses victoires de Henri V. Il serait cependant plus juste de dire qu’il a eu simplement cette rapsodie présente à la pensée, car c’est à peine s’il y a pris, comme pour les deux Henri IV, même des indications de scènes et de situations. S’il est pour le critique une expiation des péchés d’enthousiasme et de plaisir poétique que lui fait commettre l’étude de Shakespeare, c’est bien la lecture de la plupart des sources où il a puisé. Nous avons lu par esprit d’exactitude ce vieux drame, et nous ne pouvons que conseiller à tous ceux qui s’occuperont après nous de Shakespeare, de se dispenser d’ouvrir cette
Page 9
Copyright Arvensa Editions
ineptie dialoguée. Il ne se peut rien voir de plus stupide. Bottom et ses camarades se mettant en frais d’intelligence pour accoucher d’un drame héroïque enfanteraient quelque chose de pareil. En vérité, cette production nous rappelle, trait pour trait, certaines pièces que nous avons vu représenter dans notre enfance, par les artisans ou les écoliers de notre ville natale. On appelait cela jouer la comédie bourgeoise, et nous ne sommes pas bien sûrs, nous qui écrivons, de n’avoir pas rempli une ou deux fois un personnage dans quelqu’une de ces jolies représentations dramatiques. Ces élucubrations n’ont pas été recueillies, et c’est vraiment injuste, car si leurs auteurs n’avaient pas beaucoup plus d’esprit que le dramaturge desFameuses victoires de Henri V, à coup sûr ils n’en avaient pas moins. Ce vieux drame me rappelle aussi certaines pièces que j’ai vu composer et représenter à cette même époque de mon enfance par un vagabond parisien, bien inconnu de tous les modernes habitants de la capitale, et qui pourtant a créé un type populaire durable, véritable incarnation de la révolution de Juillet. Cet homme qui, si j’ai bonne mémoire, se nommait Leclaire, était doué d’un talent singulier pour rendre par le jeu de sa physionomie les expressions les plus diverses des passions et des sentiments. Leclaire donnait des représentations populaires en plein vent, dans les faubourgs de Paris, et ce fut là qu’un soir, entre quatre chandelles, s’inspirant du souvenir d’un petit bossu révolutionnaire qu’il avait observé jurant, sacrant et vociférant dans les groupes populaires, il créa le type célèbre de Mayeux. Ambitieux comme tous les artistes, Leclaire ne se contentait pas de ce talent réel de mime et de grimacier, il voulait y oindre celui de l’auteur dramatique. À l’époque où nous l’avons vu, il parcourait la province avec un équilibriste incomparable du nom de Graffina, et croyant donner plus d’intérêt à leurs représentations communes, il s’échinait à mettre en drames les batailles de la République, du Consulat et de l’Empire. Ah ! les jolis drames, et quels remarquables propos tenaient l’empereur et ses maréchaux ! Eh bien, ces productions étaient juste de la même force que cesFameuses victoires de Henri V, qui ont traversé trois siècles pour venir jusqu’à nous. Ô vanité de la gloire ! Le temps nous a privés de la moitié des ouvrages des deux antiquités, les plus belles œuvres périssent dans cette mer des années, comme des naufragés épuisés par la nage périssent avant d’avoir atteint le rivage, et voilà une platitude qui a traversé trois siècles, et qui maintenant, protégée par le grand nom de Shakespeare, auquel elle se trouve par hasard accolée, et
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin