Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368410042 ISBN Pdf : 9782368410295
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions © Tous droits réservés Arvensa® Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA EDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR
LE ROI RICHARD II
BIOGRAPHIE CITATIONS
Page 5
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
LE ROI RICHARD II
1611 Imprimé pour la première fois en 1597 et représenté probablement la même année. Traduction par Émile Montégut, 1869
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Présentation Personnages
Acte Premier Scène I Scène II Scène III Scène IV
Acte Deuxième Scène I Scène II Scène III Scène IV
Acte Troisième Scène I Scène II Scène III Scène IV
Acte Quatrième Scène unique
Acte Cinquième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI RICHARD II Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI RICHARD II Retour à la table des matières Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Présentation [750] P É M AR MILE ONTÉGUT
Richard IIun des drames de Shakespeare qui ont eu le plus grand est nombre d'éditions de son vivant. La première qui date de 1597, l'année probable de la représentation, fut suivie de près par une seconde, en 1598. Deux autres éditions furent publiées sous le roi Jacques 1er, l'une en 1608, l'autre en 1615, avec des additions nombreuses dans la grande scène de la déposition au Parlement qui constitue tout le quatrième acte. Ces additions tardives sont probablement de simples restitutions du texte primitif. Shakespeare aura dû selon toute apparence retrancher de sa pièce plusieurs passages pour ne pas déplaire à la reine Élisabeth, laquelle était particulièrement chatouilleuse à l'endroit de la déposition de Richard II et ne pouvait en entendre parler sans colère.
Shakespeare s'est-il servi pourRichard II,pour comme le Roi Jean, pour lesHenri IV, pourHenri V, pour lesHenri VI, pourRichard III, d'un drame antérieur ? Si ce drame a existé, nous ne le possédons pas ; mais il semble bien qu'il en a existé un, et même ce vieux drame, aujourd'hui inconnu, a l'honneur de se rattacher d'une manière directe à l'un des événements qui furent le plus douloureux au coeur d'Élisabeth. Lors de l'entreprise criminelle du chevaleresque et ingrat comté d'Essex contre le gouvernement de cette Élisabeth qui l'avait comblé de ses dons, la représentation de cette vieille pièce qui nous est décrite comme surannée (obsolète) et tombée dans l'oubli, fut un des moyens dont les
Page 9
Copyright Arvensa Editions
conspirateurs se servirent pour chauffer l'opinion populaire et la rendre favorable à leurs projets. Une des charges qu'on fit peser sur un des conspirateurs, Sir Gilly Merrick, fut le fait d'avoir assisté la veille même de la rébellion à la représentation de ce vieux drame, représentation commandée exprès par lui, disait l'accusation, et payée à ses frais ; car quelques-uns des comédiens ayant objecté que le drame étant tombé en oubli ne ferait pas d'argent, une somme extraordinaire de quarante shillings fut donnée par Sir Gilly Merrick comme indemnité aux acteurs. Voilà un petit fait qui dut confirmer dans le coeur d'Élisabeth l'antipathie que lui inspirait la déposition de Richard et lui donner foi dans l’infaillibilité de son pressentiment. Ce jour-là elle dut s'applaudir de la sévérité que la Chambre de l'Étoile avait montrée deux ans auparavant en condamnant, à la prison Sir John Haywarde, pour son récit de la déposition de Richard, dans le livre qu'il avait consacré à la première partie de la vie du roi Henri lV.
Une discussion, s'est élevée, pour savoir si le drame qui avait été représenté en cette occasion n'était pas leRichardde Shakespeare, même, Les commentateurs anglais, à la presque unanimité, ont rendu une réponse négative et se sont prononcés pour le vieux drame. Ils ont fait remarquer avec raison que ce drame,suranné et tombé dans l'oubliparlait l'acte dont d'accusation de Sir Gilly Merrick, ne pouvait pas être le drame de Shakespeare édité en 1597 et représenté probablement en-cette même année ou en 1596. On a d'ailleurs fait observer qu'une petite découverte de M, Collier plaçait désormais ce fait en dehors de toute controverse. Dans un passage du journal manuscrit du docteur Simon Forman, conservé à la. Bodleian librairy, se trouve une analyse d’unRichard II représenté en 1611 au théâtre duGlobe. Aucun des faits et des détails relevés pat l'analyse de ce docteur Foreman ne se rapporte auRichard II de Shakespeare. Jean de Gand semble jouer le personnage d'un conspirateur contre le roi ; le duc de Glocester y figure en personne, et enfin il semble que le drame auquel ce vieux précurseur de notre avocat Barbier et ce contemporain de notre L'Etoile assista, comprenait le règne de Richard II tout entier, tandis que le drame de Shakespeare ne comprend, ainsi qu'on le sait, que les deux dernières années de sa vie.
Mais il est une autre circonstance tout aussi décisive que celle-là, qui
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin