Le siècle de Louis XIV

De
Publié par

Nouvelle édition de Le siècle de Louis XIV de Voltaire augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 48
EAN13 : 9782368417362
Nombre de pages : 509
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos actualités sur notre site Internet www. arvensa. com
©Tous droits réservés Arvensa® Éditions 8 bis rue d'Assas, Paris 6ème
ISBN EPUB : 9782368410035 ISBN PDF : 9782368410288
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Éditions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES OEUVRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Arvensa éditions Note de l'éditeur
Le siècle de Louis XIV
Annexes
Biographie Citations et proverbes de Voltaire
Page 5
Copyright Arvensa Editions
LE SIÈCLE DE LOUIS XIV (1751)
Voltaire Oeuvres philosophiques et historiques
Retour à la liste des oeuvres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
I – Introduction II – Des États de l’Europe avant Louis XIV De l’Allemagne De l’Espagne Du Portugal Des Provinces-Unies De l’Angleterre De Rome Du reste de l’Italie Des États du Nord Des Turcs Situation de la France Forces de la France après la mort de Louis XIII et moeurs du temps III – Minorité de Louis XIV. Victoires des Français sous le grand Condé, alors duc d’Enghien IV– Guerre civile V– Suite de la guerre civile jusqu’à la fin de la rébellion, en 1653 VI – État de la France jusqu’à la mort du cardinal Mazarin en 1661 VII – Louis XIV gouverne par lui-même VIII – Conquête de la Flandre IX – Conquête de la Franche-Comté. Paix d’Aix-la-Chapelle X – Travaux et magnificence de Louis XIV XI – Évacuation de la Hollande. Seconde conquête de la Franche-Comté XII – Belle campagne et mort du maréchal de Turenne. Dernière bataille du grand Condé à Senef XIII – Depuis la mort de Turenne jusqu’à la paix de Nimègue, en 1678 XIV – Prise de Strasbourg XV – Le roi Jacques détrôné par son gendre Guillaume III, et protégé par Louis XIV
Page 7
Copyright Arvensa Editions
XVI – De ce qui se passait dans le continent XVII – Traité avec la Savoie XVIII – Guerre mémorable pour la succession à la monarchie d’Espagne XIX –Perte de la bataille de Bleinheim, ou d’Hochstedt, et ses suites XX – Pertes en Espagne: pertes des batailles de Ramillies et Turin, et leurs suites XXI – Suite des disgrâces de la France et de l’Espagne XXII – Louis XIV continue à demander la paix et à se défendre. Le duc de Vendôme affermit le roi d’Espagne sur le trône XXIII – Victoire du maréchal de Villars à Denain. Rétablissement des affaires. Paix générale XXIV – Tableau de l’Europe depuis la paix d’Utrecht jusqu’à la mort de Louis XIV XXV – Particularité et anecdotes du règne de Louis XIV XXVI – Suite des particularités et anecdotes XXVII – Suite des particularités et anecdotes XXVIII – Suite des anecdotes XXIX – Gouvernement intérieur. Justice. Commerce. Police. Lois. Discipline militaire. Marine, etc XXX – Finances et règlements XXXI – Des sciences XXXII – Des beaux-arts XXXIII – Suite des arts XXXIV-Des beaux-arts en Europe du temps de Louis XIV XXXV – Affaires ecclésiastiques. Disputes mémorables XXXVI – Du calvinisme au temps de Louis XIV XXXVII – Du jansénisme XXXVIII – Du quiétisme XXXIX – Disputes sur les cérémonies chinoises
Page 8
Copyright Arvensa Editions
I – Introduction
Ce n’est pas seulement la vie de Louis XIV qu’on prétend écrire ; on se propose un plus grand objet. On veut essayer de peindre à la postérité, non les actions d’un seul homme, mais l’esprit des hommes dans le siècle le plus éclairé qui fut jamais. Tous les temps ont produit des héros et des politiques tous les peuples ont éprouvé des révolutions: toutes les histoires sont presque égales pour qui ne veut mettre que des faits dans sa mémoire. Mais quiconque pense, et, ce qui est plus rare, quiconque a du goût, ne compte que quatre siècles dans l’histoire du monde. Ces quatre âges heureux sont ceux où les arts ont été perfectionnés, et qui, servant d’époque à la grandeur de l’esprit humain, sont l’exemple de la postérité. Le premier de ces siècles à qui la véritable gloire est attachée, est celui de Philippe et d’Alexandre, ou celui des Périclès, des Démosthène, des Aristote, des Platon des Apelles, des Phidias, des Praxitèle ; et cet honneur a été renfermé dans les limites de la Grèce ; le reste de la terre alors connue était barbare. Le second âge est celui de César et d’Auguste, désigné encore par les noms de Lucrèce, de Cicéron de Tite Live, de Virgile, d’Horace, d’Ovide, de Varron, de Vitruve. Le troisième est celui qui suivit la prise de Constantinople par Mahomet II. Le lecteur peut se souvenir qu’on vit alors en Italie une famille de simples citoyens faire ce que devaient entreprendre les rois de l’Europe. Les Médicis appelèrent à Florence les savants que les Turcs chassaient de la Grèce: c’était le temps de la gloire de l’Italie. Les beaux-arts y avaient déjà repris une vie nouvelle, les Italiens les honorèrent du nom devertu, comme les premiers Grecs les avaient caractérisés du nom desagesse. Tout tendait à la perfection. Les arts, toujours transplantés de Grèce en Italie se trouvaient dans un terrain favorable où ils fructifièrent tout à coup. La France, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne voulurent à leur tour avoir de ces fruits: mais ou ils ne vinrent point dans ces climats, ou bien ils dégénérèrent trop vite. François Ier encouragea des savants, mais qui ne furent que savants: il eut des architectes mais il n’eut ni des Michel-Ange, ni des Palladio: il Page 9
Copyright Arvensa Editions
voulut en vain établir des écoles de peinture ; les peintres italiens qu’il appela ne firent point d’élèves français. Quelques épigrammes et quelques contes libres composaient toute notre poésie.Rabelais était notre seul livre de prose à la mode, du temps de Henri II. En un mot les Italiens seuls avaient tout, si vous en exceptez la musique, qui n’était pas encore perfectionnée, et la philosophie expérimentale, inconnue partout également, et qu’enfin Galilée fit connaître. Le quatrième siècle est celui qu’on nomme le siècle de Louis XIV ; et c’est peut-être celui des quatre qui approche le plus de la perfection. Enrichi des découvertes des trois autres, il a plus fait en certains genres que les trois ensemble. Tous les arts, à la vérité, n’ont point été poussés plus loin que sous les Médicis, sous les Auguste et les Alexandre ; mais la raison humaine en général s’est perfectionnée. La saine philosophie n’a été connue que dans ce temps ; et il est vrai de dire qu’à commencer depuis les dernières années du cardinal de Richelieu, jusqu’à celles qui ont suivi la mort de Louis XIV, il s’est fait dans nos arts, dans nos esprits, dans nos moeurs, comme dans notre gouvernement, une révolution générale qui doit servir de marque éternelle à la véritable gloire de notre patrie. Cette heureuse influence ne s’est pas même arrêtée en France ; elle s’est étendue en Angleterre ; elle a excité l’émulation dont avait alors besoin cette nation spirituelle et hardie ; elle a porté le goût en Allemagne, les sciences en Russie ; elle a même ranimé l’Italie qui languissait, et l’Europe a dû sa politesse et l’esprit de société à la cour de Louis XIV. Il ne faut pas croire que ces quatre siècles aient été exempts de malheurs et de crimes. La perfection des arts cultivés par des citoyens paisibles n’empêche pas les princes d’être ambitieux, les peuples d’être séditieux, les prêtres et les moines d’être quelquefois remuants et fourbes. Tous les siècles se ressemblent par la méchanceté des hommes ; mais je ne connais que ces quatre âges distingués par les grands talents. Avant le siècle que j’appelle de Louis XIV, et qui commence à peu près à l’établissement de l’Académie française, les Italiens appelaient les ultramontains du nom de barbares ; il faut avouer que les Français méritaient en quelque sorte cette injure. Leurs pères joignaient la galanterie romanesque des Maures à la grossièreté gothique. Ils n’avaient presque aucun des arts aimables, ce qui prouve que les arts utiles étaient négligés ; car lorsqu’on a perfectionné ce qui est nécessaire, on trouve
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.