Le soir des rois ou ce que vous voudrez

De
Publié par

Nouvelle édition de Le soir des rois ou ce que vous voudrez de William Shakespeare augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 11
EAN13 : 9782368415306
Nombre de pages : 174
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368410042 ISBN Pdf : 9782368410295
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions © Tous droits réservés Arvensa® Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA EDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR
LE SOIR DES ROIS OU CE QUE VOUS VOUDREZ
BIOGRAPHIE CITATIONS
Page 5
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes COMÉDIES Retour à la liste des Comédies Retour à la liste des titres
LE SOIR DES ROIS OU CE QUE VOUS VOUDREZ
1593 Traduction par Émile Montégut, 1867
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Avertissement Personnages Acte premier Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Acte deuxième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Acte troisième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Acte quatrième Scène I Scène II Scène III Acte cinquième Scène unique
William Shakespeare : Oeuvres complètes COMÉDIES LE SOIR DES ROIS ou CE QUE VOUS VOUDREZ Retour à la liste des Comédies Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes COMÉDIES LE SOIR DES ROIS ou CE QUE VOUS VOUDREZ Retour à la table des matières Retour à la liste des Comédies Retour à la liste des titres
Avertissement On a cru longtemps, sur les conjectures de Malone, que cette charmante comédie publiée pour la première fois dans l'édition de 1623 avait été composée vers 1614 ; mais cette opinion a été renversée par la découverte faite par M. Collier du journal d'un étudiant du Temple nommé Manningham où, sous la date du 12 février 1601, on lit les lignes suivantes : « A notre fête nous avons eu une comédie intitulée leSoir des rois ou Ce que vous voudrez, très semblable à laComédie des Méprises ou aux Ménechmesmais surtout très proche parente de la comédie quede Plaute, les Italiens nommentGli Inganni. Une bonne farce de cette pièce consiste dans la confiance que l'on donne à l'intendant que sa maîtresse veuve est amoureuse de lui, en contrefaisant une lettre où sa dame lui indique en termes généraux comment elle aime à le voir, lui prescrit ses gestes, son costume, etc., etc., et puis quand on l'a induit en erreur à lui faire croire qu'il est fou. » Voilà qui lève tous les doutes. LeSoir des rois n'étant pas mentionné d'autre part dans la liste des pièces de Shakespeare donnée par Meres en 1598, il est de toute vraisemblance que celle pièce aura été composée et représentée entre cette année et l'an 1601.
Les éléments de cette comédie sont empruntés à la trente-sixième nouvelle de la partie II desNouvelles de Bandello, le Boccace du seizième siècle. L'argument de la nouvelle en dit tout le contenu :« Niccuola amoureuse de Lattantio va le servir déguisée en page; comment après beaucoup d'aventures, elle se marie avec lui et de ce qui advint à un sien frère. »
Voici en quelques mots le résumé de la nouvelle de Bandello. À la prise
Page 9
Copyright Arvensa Editions
de Rome par les troupes du connétable de Bourbon, un riche commerçant des Marches se trouva séparé de ses deux enfants, un fils et une fille, si semblables l'un à l'autre qu'on n'aurait pu les distinguer sans les vêtements indicateurs de leur sexe. Le garçon, Paolo, fut fait prisonnier par un seigneur allemand qui le mena à Naples et le traita comme un fils : la fille, Niccuola, tomba aux mains de deux soldats espagnols qui sachant qu'elle était née d'un père riche et qu'ils en pouvaient espérer rançon la traitèrent avec respect. Niccuola fut en effet rachetée par son père ; quant à Paolo, malgré les recherches les plus actives, il fut impossible de le découvrir. Le marchand qui se nommait Ambrogio quitta Rome et vint s'établir dans sa ville natale, Ési, où un de ses compatriotes Gerardo Lanzetti, frappé de la beauté de Niccuola, la demanda en mariage, sans dot; mais le père eut scrupule de la livrer à un homme déjà vieux et repoussa ses propositions. Sur ces entrefaites, il advint qu'un jeune homme de la ville, Lattantio Puccini, la vit et s'éprit d'elle ; elle de son côté répondit à son amour par des signes d'entière réciprocité. Cette flamme mutuelle était encore à son aurore lorsque Ambrogi fut contraint par ses affaires de retourner à Rome ; ne voulant pas laisser sa fille seule, il l'envoya chez un sien parent à quelque distance de la ville. Lattantio croyant qu'Ambrogio avait emmené Niccuola avec lui, soupira et se désespéra quelque temps; puis comme les coeurs jeunes sont une terre fertile qu'amour ne laisse pas longtemps chômer, il s'éprit de Catella, la fille de ce même Gerardo Lanzetti qui avait demandé Niccuola en mariage. Lattantio oublia ; mais ainsi ne fit pas Niccuola qui dans sa solitude ne pensait qu'à l'amour auquel elle avait été arrachée. Aussi quel ne fut pas son désespoir, lorsque revenue dans sa ville natale, elle apprit l'affection de Lattantio pour Catella. Sortant du couvent où son père l'avait placée pour quelque temps, elle alla trouver une vieille commère qui avait eu soin de son enfance, figure très italienne, à moitié nourrice, à moitié entremetteuse, une proche parente de la nourrice de Juliette dansRoméo el Juliette, et lui fit part d'un projet hardi qu'elle avait conçu et qui ne consistait en rien moins qu'à revêtir des habits de page et à se mettre au service de Lattantio. Encouragée par la commère Pippa dans celte pudique résolution, Niccuola revêt des habits d'homme et sous le nom de Romulo, entre au service de Lattantio qui la prend bientôt pour confidente et messagère de son amour. Romulo-Niccuola va donc en ambassade chez Catella ; mais voici qu'en la voyant, Catella oublie Lattantio, couvre de baisers le faux Romulo et lui propose de l'épouser.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.