Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Épîtres

de Arvensa

Galatée

de LIGARAN

ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
© Tous droits réservés Arvensa® Éditions
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour être informé des dernières mises à jour de cette édition et en bénéficier gratuitement et rapidement, nous vous invitons à vous inscrire sur notre site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Éditions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA ÉDITIONS NOTE DE L'ÉDITEUR
LE TEMPLE DE GNIDE LE TEMPLE DE GNIDE MIS EN VERS (Annexe)
Page 5
Copyright Arvensa Editions
LE TEMPLE DE GNIDE
1725 Charles de MONTESQUIEU (Mise en français moderne : Arvensa Éditions)
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Charles de Montesquieu : Oeuvres complètes LE TEMPLE DE GNIDE Retour à la liste des titres
Table des matières
Préface Préface du traducteur Chant premier Chant second Chant troisième Chant quatrième Chant cinquième Chant sixième Chant septième
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Charles de Montesquieu : Oeuvres complètes LE TEMPLE DE GNIDE Retour à la table des matières Retour à la liste des titres
Préface d'Édouard Laboulaye
[4351] Dans ses curieuxMémoires,Marais écrit ce qui suit, à la date du l’avocat 10 avril 1725 : TEMPLE DE GNIDE, 82 pages. —Temple de Gnide,petit livret à demi grec, où les allusions couvrent des obscénités à demi nues. Imprimé avec approbation et privilège. Il a paru pendant la semaine sainte, et il (on) en a été scandalisé. On l’attribue au président de Montesquieu, auteur des [4352] Lettres persanes.(Il a été depuis de l’Académie française .) Le 5 avril, Marais avait déjà annoncé cette nouvelle à son bon ami, le président Bouhier. « On débite un petit ouvrage de 82 pages in-12, avec approbation et privilège, qui a pour titrele Temple de Gnide,qu’on veut faire croire traduit du grec, et trouvé dans la bibliothèque d’un évêque grec ; mais cela sort de la tête de quelque libertin, qui a voulu envelopper des ordures sous des allégories, et qui n’y a pas mal réussi, s’il n’avait pas voulu avoir trop d’esprit, et affecter d’autres fois une simplicité qui le fait tomber dans des pensées grossières. Si ce manuscrit s’était trouvé dans la bibliothèque de Ninon, je n’en serais pas étonné ; mais je le suis de voir, au milieu de Paris et de la semaine sainte, un pareil ouvrage approuvé. L’addition de la [4353] fin , où l’Amour fait revenir ses ailes sur le sein de Vénus, n’est pas mal friponne ; et les femmes disent qu’elles veulent apprendre le grec, [4354] puisqu’on y trouve de si jolies cures . » Marais, admirateur de La Fontaine et de Bayle, Marais, grand dénicheur de scandales, a-t-il été aussi choqué duTemple de Gnide qu’il veut bien le dire ? J’ai quelque peine à le croire, mais j’avoue qu’il fallait toute la liberté e du XVIII siècle pour qu’un magistrat écrivît ce poème érotique, et le fît paraître avec approbation et privilège du Roi. Il est vrai que l’œuvre ne Page 9
Copyright Arvensa Editions
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin