Les Feuilles d’automne

De
Publié par

Nouvelle édition de Les Feuilles d’automne de Victor Hugo augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 59
EAN13 : 9782368412848
Nombre de pages : 173
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com ©Tous droits réservés Arvensa® Éditions
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des lus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un pri abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes vos autres demandes ou suggestions, veuillez écrire à :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le sitewww.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture !
Arvensa Éditions. www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
OTE DE L’ÉDITEUR
LES FEUILLES D’AUTOMNE
BIOGRAPHIE DÉTAILLÉE BIOGRAPHIE PANORAMIQUE
BIOGRAPHIES
Page 5
Copyright Arvensa Editions
LES FEUILLES D’AUTOMNE
(1830) VICTORHUGO POÉSIES
Retour à la liste des titres
Pour toutes demandes ou suggestions servicequalite@arvensa.com Ou rendez-vous sur www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières Préface I – Introduction II – « À M. Louis B. » III – Rêverie d’un passant à propos d’un roi. IV – Que t’importe, mon coeur, ces naissances de rois ? V – Ce qu’on entend sur la montagne VI – À un voyageur VII – Dicté en présence du glacier du Rhône VIII – À M. David, statuaire IX – À M. de Lamartine X – Un jour au mont Atlas les collines jalouses XI – Dédain I II III XII – Ô toi, qui si longtemps vis luire à mon côté XIII – À M. Fontaney XIV – Ô mes lettres d’amour XV – « Laissez… » XVI – « Quand le livre… » XVII – « Oh ! pourquoi te cacher ? » XVIII – « Où donc est le bonheur ?... » XIX – « Lorsque l’enfant paraît… » XX – « Dans l’alcôve sombre … » XXI – « Parfois, lorsque tout dort… » XXII – À une femme XXIII – « Oh ! qui que vous soyez… » XXIV – « Madame, autour de vous… » XXV – « Contempler dans son bain… » XXVI – « Vois, cette branche est rude… » XXVII – À mes amis L. B. et S. B. XXVIII – À mes amis S.B. et L.B. XXIX – La Pente de la rêverie XXX – Souvenir d’enfance XXXI – À madame Marie M. XXXII – Pour les pauvres XXXIII – À ***, trappiste à la Meilleraye XXXIV – Bièvre I II
Page 8
Copyright Arvensa Editions
III IV XXXV – Soleils couchants I II III IV V VI XXXVI – « Un jour vient… » XXXVII – La Prière pour tous I II III IV V VI VII VIII IX X XXXVIII – Pan XXXIX – Avant que mes chansons XL – Amis ! un dernier mot
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Préface Le moment politique est grave : personne ne le conteste, et l'auteur de ce livre moins que personne. Au dedans, toutes les solutions sociales remises e question ; toutes les membrures du corps politique tordues, refondues o reforgées dans la fournaise d'une révolution, sur l'enclume sonore des journaux ; le vieux mot pairie, jadis presque aussi reluisant que le motroyauté, qui se transforme et change de sens ; le retentissement perpétuel de la tribune sur la resse et de la presse sur la tribune ; l'émeute qui fait la morte. Au dehors, çà e là, sur la face de l'Europe, des peuples tout entiers qu'on assassine, qu'o déporte en masse ou qu'on met aux fers, l'Irlande dont on fait un cimetière, l'Italie dont on fait un bagne, la Sibérie qu'on peuple avec la Pologne ; partou d'ailleurs, dans les états même les plus paisibles, quelque chose de vermoul qui se disloque, et, pour les oreilles attentives, le bruit sourd que font les révolutions, encore enfouies dans la sape, en poussant sous tous les royaumes de l'Europe leurs galeries souterraines, ramifications de la grande révolutio centrale dont le cratère est Paris. Enfin, au dehors comme au dedans, les croyances en lutte, les consciences en travail ; de nouvelles religions, chose sérieuse ! qui bégayent des formules, mauvaises d'un côté, bonnes de l'autre ; les vieilles religions qui font peau neuve ; Rome, la cité de la foi, qui va se redresser peut-être à la hauteur de Paris, la cité de l'intelligence ; les théories, les imaginations et les systèmes aux prises de toutes parts avec le vrai ; la question de l'avenir déjà explorée et sondée comme celle du passé. Voilà où nous en sommes au mois de novembre 1831. Sans doute en un pareil moment, au milieu d’un si orageux confit de toutes les choses et de tous les hommes en présence de ce concile tumultueux de toutes les idées, de toutes les croyances, de toutes les erreurs, occupées à rédiger et à débattre en discussion publique la formule de l’humanité au dix-neuvième siècle, c’est folie de pblier de pauvres vers désintéressés. Folie ! pourquoi ? L'art, et l'auteur de ce livre n'a jamais varié dans cette pensée, l'art a sa loi qu'il suit, comme le reste a la sienne. Parce que la terre tremble, est-ce une raison pour qu'il ne marche pas ? Voyez le seizième siècle. C'est une immense époque pour la société humaine, mais c'est une immense époque pour l'art. C'es le passage de l'unité religieuse et politique à la liberté de conscience et de cité, de l'orthodoxie au schisme, de la discipline à l'examen, de la grande synthèse
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.