Les tribulations d’un Chinois en Chine

De
Publié par

Nouvelle édition de Les tribulations d’un Chinois en Chine de Jules Verne augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782368415672
Nombre de pages : 223
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368415672
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com Pour toutes autres demandes, contactez : editions@arvensa.com Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site : www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Note de l'éditeur
Les voyages extraordinaires
Les tribulations d'un Chinois en Chine
Biographie Jules Verne par Jules Claretie
Annexes
Page 5
Copyright Arvensa Editions
LES TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE
(1879) Jules Verne Les voyages extraordinaires
Retour à la liste des titres Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
Chapitre 1 – Où la personnalité et la nationalité des personnages se dégagent peu à peu. Chapitre 2 – Dans lequel Kin-Fo et le philosophe Wang sont posés d'une façon plus nette. Chapitre 3 – Où le lecteur pourra, sans fatigue, jeter un coup d'œil sur la ville de Shang-Hai. Chapitre 4 – Dans lequel Kin-Fo reçoit une importante lettre qui a déjà huit jours de retard. Chapitre 5 – Dans lequel Lé-Ou reçoit une lettre qu'elle eût préféré ne pas recevoir. Chapitre 6 – Qui donnera peut-être au lecteur l'envie d'aller faire un tour dans les bureaux de « la centenaire » Chapitre 7 – Qui serait fort triste, s'il ne s'agissait d'us et coutumes particuliers au céleste empire. Chapitre 8 – Où Kin-Fo fait à Wang une proposition sérieuse que celui-ci accepte non moins sérieusement. Chapitre 9 – Dont la conclusion, quelque singulière qu'elle soit, ne surprendra peut-être pas le lecteur. Chapitre 10 – Dans lequel Craig et Fry sont officiellement présentés au nouveau client de « la centenaire ». Chapitre 11 – Dans lequel on voit Kin-Fo devenir l'homme le plus célèbre de l'empire du milieu. Chapitre 12 – Dans lequel Kin-Fo, ses deux acolytes et son valet s'en vont à l'aventure. Chapitre 13 – Dans lequel on entend la célèbre complainte des « cinq veilles du centenaire ». Chapitre 14 – Où le lecteur pourra, sans fatigue, parcourir quatre villes en une seule. Chapitre 15 – Qui réserve certainement une surprise à Kin-Fo et peut-être au lecteur. Chapitre 16 – Dans lequel Kin-Fo, toujours célibataire, recommence à
Page 8
Copyright Arvensa Editions
courir de plus belle. Chapitre 17 – Dans lequel la valeur marchande de Kin-Fo est encore une fois compromise. Chapitre 18 – Où Craig et Fry, poussés par la curiosité, visitent la cale de la « Sam-Yep ». Chapitre 19 – Qui ne finit bien, ni pour le capitaine Yin commandant la « Sam-Yep », ni pour son équipage. Chapitre 20 – Où l'on verra à quoi s'exposent les gens qui emploient les appareils du capitaine Boyton. Chapitre 21 – Dans lequel Craig et Fry voient la lune se lever avec une extrême satisfaction. Chapitre 22 – Que le lecteur aurait pu écrire lui-même, tant il finit d'une façon peu inattendue !
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Chapitre 1 – Où la personnalité et la nationalité des personnages se dégagent peu à peu.
« Il faut pourtant convenir que la vie a du bon ! s’écria l’un des convives, accoudé sur le bras de son siège à dossier de marbre, en grignotant une racine de nénuphar au sucre. — Et du mauvais aussi ! répondit, entre deux quintes de toux, un autre, que le piquant d’un délicat aileron de requin avait failli étrangler. — Soyons philosophes ! dit alors un personnage plus âgé, dont le nez supportait une énorme paire de lunettes à larges verres, montées sur tiges de bois. Aujourd’hui, on risque de s’étrangler, et demain tout passe comme passent les suaves gorgées de ce nectar ! C'est la vie, après tout ! » Et cela dit, cet épicurien, d’humeur accommodante, avala un verre d’un excellent vin tiède, dont la légère vapeur s’échappait lentement d’une théière de métal. « Quant à moi, reprit un quatrième convive, l’existence me paraît très acceptable, du moment qu’on ne fait rien et qu’on a le moyen de ne rien faire ! — Erreur ! riposta le cinquième. Le bonheur est dans l’étude et le travail. Acquérir la plus grande somme possible de connaissances, c’est chercher à se rendre heureux !... — Et à apprendre que, tout compte fait, on ne sait rien ! — N’est-ce pas le commencement de la sagesse ? — Et quelle en est la fin ? — La sagesse n’a pas de fin ! répondit philosophiquement l’homme aux lunettes. Avoir le sens commun serait la satisfaction suprême ! » Ce fut alors que le premier convive s’adressa directement à l’amphitryon, qui occupait le haut bout de la table, c’est-à-dire la plus mauvaise place, ainsi que l’exigeaient les lois de la politesse. Indifférent et distrait, celui-ci écoutait sans rien dire toute cette dissertationinter pocula. « Voyons ! Que pense notre hôte de ces divagations après boire ?
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.