P’tit bonhomme

De
Publié par

Nouvelle édition de P’tit bonhomme de Jules Verne augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782368415900
Nombre de pages : 398
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
Tous droits réservés Arvensa® Éditions 8 bis rue d'Assas Paris 6ième
Arvensa Éditions
ISBN Epub : 9782368415900
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Éditions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Arvensa éditions Note de l'éditeur
P'tit bonhomme
Biographie Jules Verne par Jules Claretie
Annexes
Page 5
Copyright Arvensa Editions
P'TIT BONHOMME
(1893) Jules Verne Les voyages extraordinaires
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Jules Verne : Oeuvres complètes LES VOYAGES EXTRAORDINAIRES P'TIT BONHOMME Retour à la liste des titres
Table des matières
Première partie – Les premiers pas Chapitre 1 – Au fond du Connaught Chapitre 2 – Marionnettes royales ! Chapitre 3 – Ragged-school Chapitre 4 – L'enterrement d'une mouette Chapitre 5 – Encore la ragged-school Chapitre 6 – Limerick Chapitre 7 – Situation compromise Chapitre 8 – La ferme de Kerwan Chapitre 9 – La ferme de Kerwan (suite) Chapitre 10 – Ce qui s'est passé au Donegal Chapitre 11 – Prime à gagner Chapitre 12 – Le retour Chapitre 13 – Double baptême Chapitre 14 – Et il n'avait pas encore neuf ans Chapitre 15 – Mauvaise année Chapitre 16 – Éviction
Deuxième partie – Dernières étapes Chapitre 1 – Leurs Seigneuries Chapitre 2 – Pendant quatre mois Chapitre 3 – À Trelingar Castle Chapitre 4 – Les lacs de Killarney Chapitre 5 – Chien de berger et chiens de chasse Chapitre 6 – Dix-huit ans à deux Chapitre 7 – Sept mois à Cork Chapitre 8 – Premier chauffeur Chapitre 9 – Une idée commerciale de Bob
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Chapitre 10 – À Dublin Chapitre 11 – Le bazar des « Petites-Poches » Chapitre 12 – Comme on se retrouve Chapitre 13 – Changement de couleur et d'état Chapitre 14 – La mer de trois côtés Chapitre 15 – Et pourquoi pas ?…
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Jules Verne : Oeuvres complètes LES VOYAGES EXTRAORDINAIRES P'TIT BONHOMME Table des matières Retour à la liste des titres
Première partie – Les premiers pas Chapitre 1 – Au fond du Connaught L'Irlande, dont la surface comprend vingt millions d'acres, soit environ dix millions d'hectares, est gouvernée par un vice-roi ou lord-lieutenant, assisté d'un Conseil privé, en vertu d'une délégation du souverain de la Grande-Bretagne. Elle est divisée en quatre provinces : le Leinster à l'est, le Munster au sud, le Connaught à l'ouest, l'Ulster au nord. Le Royaume-Uni ne formait autrefois qu'une seule île, disent les historiens. Elles sont deux maintenant, et plus séparées par les désaccords moraux que par les barrières physiques. Les Irlandais, amis des Français, sont ennemis des Anglais, comme au premier jour. Un beau pays pour les touristes, cette Irlande, mais un triste pays pour ses habitants. Ils ne peuvent la féconder, elle ne peut les nourrir – surtout dans la partie du nord. Ce n'est point cependant une terre bréhaigne, puisque ses enfants se comptent par millions, et si cette mère n'a pas de lait pour ses petits, du moins l'aiment-ils passionnément. Aussi lui ont-ils prodigué les plus doux noms, les plus « sweet », – mot qui revient familièrement sur leurs lèvres. C'est la « Verte Érin », et elle est verdoyante en effet. C'est la « Belle Émeraude », une émeraude sertie de granit et non d'or. C'est « l'île des Bois », mais plus encore l'île des roches. C'est la « Terre de la Chanson », mais sa chanson ne s'échappe que de bouches maladives. C'est la « première fleur de la terre », la « première fleur des mers », mais ces fleurs se fanent vite au souffle des rafales. Pauvre Irlande ! Son nom serait plutôt l'« Île de la Misère », nom qu'elle devrait porter depuis nombre de siècles : trois millions d'indigents sur une population de huit millions d'habitants. En cette Irlande, dont l'altitude moyenne est de soixante-cinq toises, deux hautes régions séparent nettement les plaines, lacs et tourbières entre la baie de Dublin et la baie de Galway. L'île se creuse en cuvette,
Page 9
Copyright Arvensa Editions
une cuvette où l'eau ne manque pas, puisque l'ensemble des lacs de la Verte Érin comprend environ deux mille trois cents kilomètres carrés. Westport, petite ville de la province de Connaught, est située au fond de la baie de Clew, semée de trois cent soixante-cinq îles ou îlots, comme le Morbihan des côtes de Bretagne. Cette baie est l'une des plus charmantes du littoral, avec ses promontoires, ses caps, ses pointes, disposées comme autant de dents de requin, qui mordent les houles du large. C'est à Westport que nous allons trouver P'tit-Bonhomme au début de son histoire. On verra où, quand et comment elle finit. La population de cette bourgade, – cinq mille habitants environ, – est en grande partie catholique. Ce jour-là, un dimanche précisément, 17 juin 1875, la plupart des habitants s'étaient rendus à l'église pour les offices du matin. Le Connaught, terre d'origine des Mac-Mahon, produit ces types celtiques par excellence qui se sont conservés dans les familles primitives, refoulées par la persécution. Mais quel misérable pays, et ne justifie-t-il pas ce que l'on dit communément : « Aller au Connaught, c'est aller en enfer ! » On est pauvre au sein des bourgades de la haute Irlande, et cependant s'il y a les guenilles de la semaine, il y a aussi les guenilles des jours fériés, haillons à volants et à plumes. Les gens mettent ce qu'ils ont de moins troué ; les hommes portent le manteau rapiécé, frangé par le bas ; les femmes, vêtues de jupes étagées les unes sur les autres, qui viennent de l'échoppe du revendeur, se coiffent de ces chapeaux aux fleurs artificielles dont il ne reste plus que la monture en fil de fer. Tout ce monde est arrivé pieds nus jusqu'au seuil de l'église, afin de ne pas user sa chaussure – des bottines crevées à la semelle, des bottes déchirées à l'empeigne, sans lesquelles nul ne voudrait franchir le porche du temple, par convenance. En ce moment, il n'y avait personne dans les rues de Westport, si ce n'est un individu qui poussait une charrette traînée par un grand chien maigre, un épagneul noir et feu, aux pattes déchirées par les cailloux, au poil usé par le licol. « Marionnettes royales… marionnettes ! » criait à pleins poumons cet homme. Il est venu de Castlebar, le chef-lieu du comté de Mayo, ce montreur de cabotins. S'étant dirigé vers l'ouest, il a traversé le col de ces hauteurs qui
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.