Périclès, prince de Tyr

De
Publié par

Nouvelle édition de Périclès, prince de Tyr de William Shakespeare augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 31
EAN13 : 9782368415375
Nombre de pages : 147
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368410042 ISBN Pdf : 9782368410295
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions © Tous droits réservés Arvensa® Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA EDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR
PÉRICLÈS PRINCE DE TYR
BIOGRAPHIE CITATIONS
Page 5
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes ROMANCES Retour à la liste des romances Retour à la liste des titres
PÉRICLÈS PRINCE DE TYR
1608 Traduction par François Guizot, 1864
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Présentation Personnages Acte premier Scène I Scène II Scène III Scène IV Acte deuxième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Acte troisième Scène I Scène II Scène III Scène IV Acte quatrième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI Acte cinquième Scène I Scène II Scène III
William Shakespeare : Oeuvres complètes ROMANCES PÉRICLÈS PRINCE DE TYR Retour à la liste des romances Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes ROMANCES PÉRICLÈS PRINCE DE TYR Retour à la table des matières Retour à la liste des romances Retour à la liste des titres
Présentation La première édition de cette pièce est un in-4° publié en 1609, sous ce titre :Le drame récent et très admiré, intitulé Périclès, prince de Tyr, avec la véridique relation de l’histoire entière dudit prince, ainsi que les non moins étranges et non moins remarquables accidents de la naissance et de la vie de sa fille Marina, tel qu’il a été joué plusieurs fois par les serviteurs de Sa Majesté, au théâtre du Globe, Bank-Side, par William Shakespeare. Cette pièce, toute défectueuse qu’elle nous paraît, semble avoir eu un succès extraordinaire et fort prolongé, car cette édition de 1609 fut suivie de plusieurs autres en 1611, 1619, 1630, 163S, 1639, et ce ne fut qu’en 1664 qu’elle fut imprimée dans l’édition in-folio. Voilà un succès comme en ont obtenu bien peu des chefs-d’oeuvre de notre auteur. Il ne faut point s’étonner de cette popularité ; car la pièce, tout absurde qu’elle nous paraisse, réunit toutes les conditions voulues pour plaire à un public illettré. Ce n’est point là nouveauté et la profondeur de l’observation psychologique, la logique des caractères, les beautés du style qui plaisent au peuple, mais la multiplicité et l’étrangeté des aventures, les brusques changements à vue, l’imbroglio romanesque des incidents dramatiques. Sous tous ces rapportsPériclès ne laisse rien à désirer, et sa popularité s’explique par les mêmes raisons qui expliquent celle de tant d’histoires romanesques des âges passés, à la fois baroques et amusantes, et par exemple celle d’où. Shakespeare à tiré son drame.
Cette histoire semble avoir été en grande faveur auprès de plusieurs générations successives. Si le lecteur a eu la fantaisie de faire connaissance avec quelques-uns de ces romans grecs qui donnèrent sa dernière forme à cet art de mentir pour lequel les Grecs étaient-célèhres dans l’antiquité, et
Page 9
Copyright Arvensa Editions
qui inaugurèrent le bas Empire, il ne manquera pas de remarquer l’étroite ressemblance de ce drame avec les productions d’Héliodore, d’Achille Tatius et de Xénophon d’Éphèse. C’est qu’en effetPériclès est sorti d’une source semblable,l’Histoire du roi Apollonius de Tyr, vieux roman grec dont l’original n’est pas venu jusqu’à nous, mais dont la version latine, publiée pour la première fois vers 1470, était tellement répandue vers cette fin du moyen âge, que le professeur Haupt de Berlin, cité par M. Staunton dans son excellente édition, déclare en connaître plus de cent manuscrits. On la trouve antérieurement à cette époque, dans un vieux livre de date incertaine qui, au dire de Malone, remonterait à plus de cinq cents ans, ce qui lui donne six siècles d’existence à l’heure où nous écrivons (1871). Ce livre, qui s’appelleGesta Romanorum, a eu l’honneur de fournir quantité d’autres histoires à Shakespeare et à ses contemporains, et c’est là que se trouve en particulier le germe de l’admirableMarchand de Venise. Cependant ce n’est pas à ce vieux recueil que Shakespeare est immédiatement redevable dePériclès, mais à une traduction anglaise de l'Histoire d’Apollonius de Tyr, publiée en 1575 par un certain Laurent Twine, et plus probablement encore à l’espèce de transcription rhytmée que le vieux poète Gower en avait faite dans saConfessio Amantis. C’est Gower qui remplit dans la pièce l’office d’introducteur, c’est lui qui se charge de combler les lacunes que Shakespeare laisse entre chacune des aventures de son héros, par ses récits d’une garrulité à la fois enfantine et sénile, naïve et pédantesque. Nous pouvons donc en toute assurance, tenir Gower pour la source immédiate à laquelle a puisé Shakespeare, et nous dispenser de remonter plus haut. Disons, seulement pour être complet que cette vieille histoire ne semble pas avoir été moins populaire en France qu’en Angleterre, car il en parut au seizième siècle plusieurs traductions dans notre langue, et elle fait partie du recueil si curieux de Belleforêt, intitulé Histoires tragiques.
L’édition in-4°, avons-nous dit, date de i 609. S’ensuit-il que la, pièce ait été composée et représentée à cette époque ? Une telle supposition est inadmissible. Il serait étrange en effet que Périclès eût vu le jour entrele Roi Lear etla Tempête, que la plus informe des pièces de Shakespeare fût contemporaine de ses chefs-d’oeuvre, que ce sauvageon vert à l’œil et acide au goût eût poussé à la même époque que les fruits mûrs savoureux
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.