Petits poèmes en prose (Le spleen de Paris)

De
Publié par

Nouvelle édition de Petits poèmes en prose (Le spleen de Paris) de Charles Baudelaire augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 196
EAN13 : 9782368411407
Nombre de pages : 234
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA EDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
© Tous droits réservés Arvensa® Editions
ISBN Epub : 9782368410172 ISBN Pdf : 9782368410417
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’EDITEUR Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour bénéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à télécharger la prochaine mise à jour lorsqu’elle vous sera proposée. Si vous souhaitez en être informé(e) et bénéficier plus rapidement des mises à jour, nous vous invitons à vous inscire à notre lettre d'actualité sur le site
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’EDITEUR
PETITS POÈMES EN PROSE (Le spleen de Paris)
ANNEXES
CHARLES BAUDELAIRE, SA VIE ET SON ŒUVRE CHARLES BAUDELAIRE INTIME (le poète vierge) BAUDELAIRE PAR L’IMAGE BIOGRAPHIE PANORAMIQUE 124 CITATIONS DE CHARLES BAUDELAIRE
Page 5
Copyright Arvensa Editions
PETITS POÈMES EN PROSE (LE SPLEEN DE PARIS)
1869 Charles Baudelaire POESIE
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières Préface I – L’étranger II – Le désespoir de la vieille III – Leconfiteorde l’artiste IV – Un plaisant V – La chambre double VI – Chacun sa chimère VII – Le fou et la Vénus VIII – Le chien et le flacon IX – Le mauvais vitrier X – À une heure du matin XI – La femme sauvage et la petite-maîtresse XII – Les foules XIII – Les veuves XIV – Le vieux saltimbanque XV – Le gâteau XVI – L’horloge XVII – Un hémisphère dans une chevelure XVIII – L’invitation au voyage XIX – Le joujou du pauvre XX – Les dons des fées XXI – Les tentations ou Éros, Plutus et la Gloire XXII – Le crépuscule du soir XXIII – La solitude XXIV – Les projets XXV – La belle Dorothée XXVI – Les yeux des pauvres XXVII – Une mort héroïque XXVIII – La fausse monnaie XXIX – Le joueur généreux XXX – La corde XXXI – Les vocations XXXII – Le Thyrse XXXIII – Enivrez-vous XXXIV – Déjà !
Page 8
Copyright Arvensa Editions
XXXV – Les fenêtres XXXVI – Le désir de peindre XXXVII – Les bienfaits de la lune XXXVIII – Laquelle est la vraie ? XXXIX – Un cheval de race XL – Le miroir XLI – Le port XLII – Portraits de maîtresses XLIII – Le galant tireur XLIV – La soupe et les nuages XLV – Le tir et le cimetière XLVI – Perte d’auréole XLVII – Mademoiselle Bistouri XLVIII – ANywhere out of the world XLIX – Assommons les pauvres ! L – Les bons chiens Épilogue
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Les cinquante pièces qui composent ce recueil ont été rédigées entre 1855 (Le Crépuscule du soir) et 1864. Une quarantaine d'entre elles ont paru dans divers journaux de l'époque ; les dix suivantes furent posthumes entre 186 et 1869. Selon une lettre de 1862, Baudelaire a été inspiré en les écrivant pa l'exemple d'Aloysius Bertrand. Le titre Petits poèmes en prose est souvent suivi d'une forme de sous-titre Le Spleen de Paris (qui se rapproche des titres de deux parties des Fleurs du mal : Spleen et Idéal et Tableaux parisiens). En effet, de son vivant, Baudelaire évoqua cette expression pour désigner son recueil qu'il complétait à mesure de son inspiration et de ses publications. D'ailleurs, le 7 févrie 1864, le journal Le Figaro publia quatre pièces appartenant aux Petits oèmes en prose sous le titre Le Spleen de Paris. Ceci explique l'association étroite des deux titres. Depuis lors, le recueil porte ces deux noms. Le Figaro a choisi d'arrêter son choix sur un des titres proposés pa Baudelaire, mais c'est bien au terme de « spleen » qu'il faut surtout prête attention plus qu'au lieu dit de Paris. Comme on le voit à la lecture du recueil, Paris n'est pas le décor principal de l'expérience poétique. Cependant, Le Spleen de Paris ne se trompe pas de lieu, le spleen de Baudelaire est bel et bien un mal de « vauriens » de Paris, et Baudelaire nous présente le diagnostic d'un malaise social lié à une ville plus qu'une simple indication cartographique pour situer son épanchement poétique. Seule la dernière pièce du recueil (Épilogue) est en vers. Il est aujourd'hui établi que Baudelaire n'avait pas prévu de l'y inclure. Si l'auteur est libéré de la contrainte de la rime, il se doit tout de même de donner un rythme, une structure proche de la poésie à son écriture, de crainte de tomber dans le récit classique. À titre d'exemple, la XXXVIIe pièce, Les Bienfaits de la lune (1863), propose une symétrie entre deux paragraphes : mêmes phrases, même structure grammaticale et continuité dans le deuxième paragraphe de l'idée du premier. De même, la XLVIIIe pièce, nywhere out of the World (1867, posthume), est construite principalement autour de quatre semi-anaphores, quatre petites phrases basées sur la même idée, les mêmes mots s'intercalant entre les paragraphes principaux.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.