Quel amour d’enfant!

De
Publié par

Nouvelle édition de Quel amour d’enfant! de la Comtesse de Ségur augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 19
EAN13 : 9782368412060
Nombre de pages : 196
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
NOTE DE L’ÉDITEUR
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com Les éditions Arvensa sont composées d'une équipe de passionnés de la langue française ainsi que de spécialistes de l'édition numérique. Notre objecti est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :servicequalite@arvensa.com.
Pour toute autre demande, contactez:editions@arvensa.com.
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour énéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à télécharger la prochaine mise à jour lorsqu’elle vous sera proposée.
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions Tous droits réservés Arvensa®Editions
ISBN EPUB : 9782368410066 ISBN PDF: 9782368410318
Page 2
Copyright Arvensa Editions
Madame la Comtesse de Ségur Œuvres complètes
ARVENSA www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Note de l’éditeur
Quel Amour d’Enfant! AnnexeBiographie de la Comtesse de Ségur
Page 5
Copyright Arvensa Editions
QUEL AMOUR D’ENFANT ! [34]
(1867) C S OMTESSE DE ÉGUR Romans
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Illustration Emile Bayard
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
I - Giselle est un ange II - Sincérité du cher ange III - Courage de Léontine IV - La sévérité de Léontine - Les bouquets I - Léontine devient terrible II - Giselle toujours charmante III - Leçon de Mademoiselle Tomme IX – Giselle est punie et pardonnée X - Rechute de Giselle XI - Habileté de Madame de Monclair XII - Rechute XIII - La loterie XIV - M. Tocambel est volé XV - Les brodequins sont retrouvés. Éclair de sagesse. XVI - Nouvelles méchancetés du cher ange; la mère faiblit encore. XVII - Giselle veut entrer au couvent XVIII - Surprise et indignation de M. de Gerville XIX - Les vacances font mauvais effet XX – Lutte et victoire de Giselle XXI - Giselle quitte le couvent et redevient tyran. Julien entreprend de la réformer. XXII - Julien réussit XXIII - Giselle veut se marier XXIV - Giselle fait son choix XXV - Giselle pleure, mais elle est duchesse et millionnaire XXVI - Giselle est ruinée, malheureuse et repentante XXVII - Giselle, purifiée par ses larmes, arrive à une conclusion
Page 8
Copyright Arvensa Editions
À mon petit-fils LOUIS DE SÉGUR – LAMOIGNON Cher enfant, tu es fort et généreux comme un lion, doux comme un agneau et age comme un ange. En lisant l’histoire de Giselle, tu te garderas bien de l’imiter; au lieu d’être agneau, elle est loup; au lieu d’être ange, elle est diable. Je ne crains donc pas que tu souffres de la comparaison avec cette méchante petite fille. Il faut en remercier ton Papa et ta Maman, qui t’élèvent i bien qu’on ne te voit pas de défauts, et que tes bonnes qualités ressortent dans toute leur beauté. C’est ainsi que te juge ma vive tendresse. Ta grand-mère qui t’aime, COMTESSE DE SÉGUR, R NÉE OSTOPCHINE.
Page 9
Copyright Arvensa Editions
I - Giselle est un ange M. et Mme de Néri et leurs enfants étaient de retour à Paris depuis quelques ours. Blanche et Laurence de Néri, âgées l’une de dix-huit ans, l’autre de seize ans, avaient continué à demeurer avec leur frère et leur belle-soeur. Quatre ans auparavant, après la mort de leur mère, elles avaient demeuré chez leur soeur aînée Léontine de Gerville, âgée alors de vingt-trois ans; mais le caractère intolérable de leur nièce Giselle, qui avait alors près de six ans, et la faiblesse excessive de Léontine et de son mari pour cette fille unique, avaient forcé Pierre de Néri à retirer ses soeurs de l’odieux esclavage dont elles souffraient. Ils avaient été passer un hiver à Rome; M. de Néri retrouva à Paris sa soeur Léontine, qu’il aimait tendrement, et qu’il voyait presque tous les jours. Un matin, que Giselle avait fait une scène de colère en présence de so oncle, et que Léontine cherchait à persuader son frère de la sagesse et de la douceur de Giselle, Pierre ne put s’empêcher de lui dire: «Je t’assure, Léontine, que tu es encore bien aveugle sur les défauts de Giselle; elle est franchement insupportable»
LÉONTINE. –Pierre! comment peux-tu avoir une pensée aussi fausse! Oh! Tout le monde la trouve changée et charmante.
PIERRE. –Je veux bien croire qu’on te le dise; mais ce que je ne puis croire, c’est qu’on te parle franchement.
LÉONTINE. –savais comme je suis devenue sévère! Je la gronde, je laSi tu unis même toutes les fois qu’elle le mérite.
PIERRE,souriant. – Très bien; mais elle ne le mérite jamais.
LÉONTINE. – Ceci est vrai; elle est devenue douce, obéissante, tout à fai gentille. Mais tu es si sévère pour les enfants, que tu ne supportes ni leur bruit, ni leurs petits défauts...
PIERRE. –En effet, je ne supporte pas leurs cris de rage ni leurs méchancetés; mais quant à leurs jeux, leurs cris de joie, leurs petites discussions, no
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.