Un bon petit diable

De
Publié par

Nouvelle édition de Un bon petit diable de la Comtesse de Ségur augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 7
EAN13 : 9782368412022
Nombre de pages : 198
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
NOTE DE L’ÉDITEUR
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com Les éditions Arvensa sont composées d'une équipe de passionnés de la langue française ainsi que de spécialistes de l'édition numérique. Notre objecti est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :servicequalite@arvensa.com.
Pour toute autre demande, contactez:editions@arvensa.com.
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour énéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à télécharger la prochaine mise à jour lorsqu’elle vous sera proposée.
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions Tous droits réservés Arvensa®Editions
ISBN EPUB : 9782368410066 ISBN PDF: 9782368410318
Page 2
Copyright Arvensa Editions
Madame la Comtesse de Ségur Œuvres complètes
ARVENSA www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Note de l’éditeur
Un Bon Petit Diable AnnexeBiographie de la Comtesse de Ségur
Page 5
Copyright Arvensa Editions
UN BON PETIT DIABLE
(1865) COMTESSEDESÉGUR
Romans
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Illustration Horace Castelli
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
I - Les fées II - L’aveugle III - Une affaire criminelle IV - Le fouet, le parafouet - Docilité merveilleuse de Charles. Les visières. I - Audace de Charles. Précieuse découverte. II - Nouvelle et sublime invention de Charles III - Succès complet IX - Madame Mac’Miche se venge X - Dernier exploit de Charles XI - Méfaits de l’homme noir XII - De Charybde en Scylla. Événements tragiques. XIII - Enquête. Derniers terribles procédés de Charles. XIV - Charles fait ses conditions. Il est délivré. XV - Madame Mac’Miche dégorge et s’évanouit XVI - Madame Mac’Miche file un mauvais coton XVII - Bon mouvement de Charles: il s’oublie avec le chat XVIII - Repentir de Charles. Juliette le console. XIX - Charles héritier et propriétaire XX - Deux mauvaises affaires de chat XXI - Aventure tragique. Tout finit bien. Charles est corrigé. XXII - Le vieux Charles reparaît et disparaît pour toujours XXIII - Charles majeur, on lui propose des femmes. Il n’en veut aucune. XXIV - Les interrogatoires. Ce qui s’ensuit. XXV - Marianne se marie. Tout le monde se marie. XXVI - Chacun est casé selon ses mérites
Page 8
Copyright Arvensa Editions
À ma petite-fille MADELEINE DE MALARET a bonne petite Madeleine, tu demandes une dédicace, en voici une. La uliette dont tu vas lire l’histoire n’a pas comme toi l’avantage de beaux et bons yeux (puisqu’elle est aveugle), mais elle marche de pair avec toi pour la douceur, la bonté, la sagesse et toutes les qualités qui commandent l’estime et l’affection. e t’offre donc LE BON PETIT DIABLE escorté de sa Juliette, qui est arvenue à faire d’un vrai diable un jeune homme excellent et charmant, au moyen de cette douceur, de cette bonté chrétiennes qui touchent et qui ramènent. Emploie ces mêmes moyens contre le premier bon diable que tu rencontreras sur le chemin de ta vie. Ta grand-mère, COMTESSE DE SÉGUR
Page 9
Copyright Arvensa Editions
I - Les fées Dans une petite ville d’Écosse, dans la petiterue des Combats, vivait une veuve d’une cinquantaine d’années, Mme Mac’Miche. Elle avait l’air dur e repoussant. Elle ne voyait personne, de peur de se trouver entraînée dans quelque dépense, car elle était d’une avarice extrême. Sa maison était vieille, sale et triste; elle tricotait un jour dans une chambre du premier étage, simplement, presque misérablement meublée. Elle jetait de temps en temps u coup d’oeil à la fenêtre et paraissait attendre quelqu’un; après avoir donné divers signes d’impatience, elle s’écria: «Ce misérable enfant! Toujours en retard! Détestable sujet! Il finira par la rison et la corde, si je ne parviens à le corriger!» À peine avait-elle achevé ces mots que la porte vitrée qui faisait face à la croisée s’ouvrit; un jeune garçon de douze ans entra et s’arrêta devant le regar courroucé de la femme. Il y avait, dans la physionomie et dans toute l’attitude de l’enfant, un mélange prononcé de crainte et de décision.
MADAME MAC’MICHE. –viens-tu? Pourquoi rentres-tu si tard, D’où aresseux?
CHARLES. –Ma cousine, j’ai été retenu un quart d’heure par Juliette, qui m’a demandé de la ramener chez elle parce qu’elle s’ennuyait chez M. le juge de aix.
MADAME MAC’MICHE. – Quel besoin avais-tu de la ramener? Quelqu’u de chez le juge de paix ne pouvait-il s’en charger? Tu fais toujours l’aimable, l’officieux; tu sais pourtant que j’ai besoin de toi. Mais tu t’en repentiras, mauvais garnement!... Suis-moi. Charles, combattu entre le désir de résister à sa cousine et la crainte qu’elle lui inspirait, hésita un instant, la cousine se retourna, et, le voyant encore immobile, elle le saisit par l’oreille et l’entraîna vers un cabinet noir dans lequel elle le poussa violemment. «Une heure de cabinet et du pain et de l’eau pour dîner! et une autre fois ce sera bien autre chose. — Méchante femme! Détestable femme! marmotta Charles dès qu’elle eu
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.