Clément Salvy, capitaine de vaisseau... / [signé : Louis-Thomas-Barthélemy de Salvy, son neveu]

De
Publié par

impr. de E. Aurel (Toulon). 1864. Salvy, Clément (1783-1863). 23 p. : portrait ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : vendredi 1 janvier 1864
Lecture(s) : 9
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CLÉMENT SALVY
CAPITAINE DE VAISSEAU
OFFICIER DE LA LÉGION D' HONNEUR , CHEVALIER DE st-LOUIS
ET DE L'ORDRE DE St- FERDINAND D'espagne.
LXXVI-V.
TOULON
IMPRIMERIE D'EUGÈNE AUREL,
RUE DE L'ARSENAL, 13.
M DCCC LXIV
CLÉMENT SALVY
CLÉMENT SALVY
CAPITAINE DE VAISSEAU
OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR, CHEVALIER DE St-LOUlS
ET DE L'ORDRE DE St-FERDINAND D'ESPAGNE.
TOULON
IMPRIMERIE D'EUGÈNE AUREL.
RUE DE L'ARSENAL, 13.
M DCCC LXIV
A LA MEMOIRE
LOUIS-CLÉMENT-EMMANUEL-MARIE SALVY
SON NEVEU RECONNAISSANT
LOUIS-THOMAS-BARTHÉLALY DE SALVY.
»... in mari via tua, et semitae
» tuae in aquis multis.
» PSALM. LXXVI—V. 20..
La vie militaire du marin offre cela de parti-
culier, que, quelle que soit l'importance des ser-
vices rendus par lui, rarement ils arrivent à lui
concilier, auprès de ses concitoyens, cette légitime
portion de gloire, à laquelle ils lui donneraient le
droit le plus incontestable, si les beaux faits d'ar-
mes qui ont marqué sa carrière, avaient eu pour
témoins ces corps nombreux d'une armée, qui
sont entr'eux comme les juges de camp du
sanglant tournoi des batailles.
— 8 —
Il est donné à bien peu d'officiers de marine,
quelque mêlés qu'ils aient été aux éclatants
triomphes de notre pavillon, comme aux plus glo-
rieuses défaites que la France ait eu à subir, de
conquérir cette illustration, qui ne s'attache guè-
res qu'aux chefs d'escadre. L'histoire de notre
marine écrit dans ses fastes avec orgueil les noms
de Tourville, de Duguay-Trouin, du bailly de
Suffren, et elle laisse dans l'oubli cette foule de
noms d'officiers, dont l'intelligence, la valeur et
l'audace ont compensé si souvent, dans des com-
bats isolés, ces grands désastres de la Hogue, de
Trafalgar et d'Aboukir.
C'est aux biographies particulières qu'il
appartient de rendre à ces services plus modestes
mais non moins méritans, la justice qui leur
est due, et d'inscrire, à la suite des grands noms
historiques, ces noms qui sont aussi un honneur
pour le pays, parce qu'ils résument en eux
cette portion de gloire, qui a été leur part contri-
butive, dans la légitime illustration de la marine:
française.
Et c'est à ce litre, que nous allons retracer ici
en quelques pages, la vie militaire d'un homme
qui sut conquérir l'estime Je tous'ses chefs, et
auprès de ses concitoyens, ce renom précieux
d'un brave marin, d'un homme de coeur, el d'un
digne émule de ces officiers, qui sont l'honneur
de celle marine , dont la France est fière à bon
droit.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.