Contes de ma mère l’Oye

De
Publié par

La Belle au Bois dormant dans l’attente de son prince, le Petit Poucet aux mains de l’Ogre, le Chat botté assurant la fortune de son maître… Les histoires féeriques de ces personnages devenus légendaires font resurgir la magie des contes d’enfance et ravissent, aujourd’hui encore, petits et grands…
La Belle au Bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître Chat ou le Chat botté, Les Fées, Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet, Griselidis, Peau-d’Âne, Les Souhaits ridicules : couronnés de succès dès leur parution, ces récits inspirés de contes populaires furent récrits et publiés par Perrault sous un pseudonyme. Ils sont restés un pilier de la culture enfantine européenne.
Couverture : La princesse endormie sur son lit, illustration par Arthur Rackham du conte de Charles Perrault, La Belle au bois dormant, 1920. © Rue des Archives
© E.J.L., 2014 pour le supplément
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290091265
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Contes de ma mère l’Oye
DANSLAMÊMESÉRIE(EXTRAIT)
La Princesse de Montpensier,Librio n° 1040 Trois chroniques scandaleuses, Librio n° 1046 Les Révoltés de la Bounty, Librio n° 1054 Gabriel Lambert, le bagnard de l’Opéra, Librio n° 1055 La Fille aux yeux d’or, Librio n° 1056 L’Homme qui voulut être roi, Librio n° 1057 La Femme abandonnée, Librio n° 1058 Le Tour du monde en 80 jours, Librio n° 1059 Le Vigneron dans sa vigne, Librio n° 1060 MaudEvelyn, Librio n° 1061 Contes des mille et un matins, Librio n° 1062 Voyage au pays des Houyhnhnms, Librio n° 1063 Vanina Vanini, Librio n° 1070 La Reine des neiges, Librio n° 1089 La Belle et la Bête, Librio n° 1090
Charles Perrault
Contes de ma mère l’Oye
© E.J.L., 2014 pour le supplément
Sommaire
Histoires ou contes du temps passé
À Mademoiselle...................................................................
La Belle au Bois dormant.....................................................
Le Petit Chaperon rouge....................................................... La Barbe bleue.................................................................... Le Maître Chat ou le Chat Botté............................................. Les Fées.............................................................................. Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre.............................. Riquet à la Houppe.............................................................. Le Petit Poucet....................................................................
Contes en vers
9 11 20 23 28 33 36 43 50
Préface............................................................................... 61 Griselidis.À Mademoiselle **................................................ 65 Griselidis............................................................................ 67 À Monsieur***..................................................................... 94 Peaud’Âne......................................................................... 97 Les Souhaits ridicules........................................................... 114
Supplément pédagogique..................................................... 119
Histoires ou contes du temps passé
Avec des Moralités
À Mademoiselle
MADEMOISELLE
On ne trouvera pas étrange qu’un Enfant ait pris plaisir à composer les Contes de ce Recueil, mais on s’étonnera qu’il ait eu la hardiesse de vous les présenter. Cependant, MADEMOISELLE, quelque disproportion qu’il y ait entre la simplicité de ces Récits, et les lumières de votre esprit, si on examine bien ces Contes, on verra que je ne suis pas aussi blâmable que je le parais d’abord. Ils renferment tous une Morale très sensée, et qui se découvre plus ou moins, selon le degré de pénétration de ceux qui les lisent ; d’ailleurs comme rien ne marque tant la vaste étendue d’un esprit, que de pouvoir s’élever en même temps aux plus grandes choses, et s’abaisser aux plus petites, on ne sera point surpris que la même Princesse, à qui la Nature et l’éducation ont rendu fami lier ce qu’il y a de plus élevé, ne dédaigne pas de prendre plaisir à de semblables bagatelles. Il est vrai que ces Contes donnent une image de ce qui se passe dans les moindres Familles, où la louable impa tience d’instruire les enfants fait imaginer des Histoires dépourvues de raison, pour s’accommoder à ces mêmes enfants qui n’en ont pas encore ; mais à qui convientil mieux de connaître comment vivent les Peuples, qu’aux Personnes que le Ciel destine à les conduire ? Le désir de cette connaissance a poussé des Héros, et même des Héros de votre Race, jusque dans des huttes et des cabanes, pour y voir de près et par euxmêmes ce qui s’y passait de plus particulier, cette connaissance leur ayant paru nécessaire pour leur parfaite instruction. Quoi qu’il en soit, MADEMOISELLE,
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.