Corinthe vengée, dithyrambe, par Mr F.-É. de Bonnechose...

De
Publié par

Ladvocat (Paris). 1823. In-8° , 15 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mercredi 1 janvier 1823
Lecture(s) : 5
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CORINTHE VENGÉE.
DE L'IMPRIMERIE DE FIRMIN D,ID(tT,
IMPRIMEUR DU ROI K'ï DE L'iIfSTITlIT.;
CORINTHE VENGÉE,
DITHYRAMBE.
PAR Mr. F.-E. DE BONNECHOSE.
DEDIE AUX GRECS.
PARIS,
LADVOCAT, LIBRAIRE, AU PALAIS-ROYAL.
■SEPVEU, LIBRAIRE, PASSAGE DES PANORAMAS.
r823.
CORINTHE VENGÉE.
Au mois de novembre de l'année 182a, la flotte turque, reve-
nant de sa campagne deMorée, s était arrêtée à Ténédos en
attendant le vent favorable pour rentrer aux Dardanelles ,
quand le vaisseau amiral fut incendié par CONSTANTIN
CANARIS DE PSARA.
JU'HÉROÏQUES accents ont frappé mon oreille;
Debout sur d'antiques remparts
La vengeance s'éveille,
Et du monde attentif arrête les regards.
Byzance , menaçant une race intrépide,
Du nombre des vivants s'apprête à l'effacer :
6 CORIWTHE VENGÉE.
Entre les fils d'Omar et les enfants d'Alcide
Le ciel enfin va prononcer.
Corinthe en gémissant a vu tomber sa gloire;
Ses temples sont détruits, son peuple est dans les fers :
Sur ces marbres brisés, qu'admirait l'univers,
L'hymne de mort succède aux hymnes de victoire.
Fuyez, faibles enfants; fuyez, jeunes beautés !
Encore un jour; et, méprisant vos larmes,
De sauvages vainqueurs ivres de voluptés
A leurs désirs impurs immoleront vos charmes.
Entendez-vous , à Grecs! ces farouches soldats ?'
Le crime est dans leurs yeux, le crime suit leurs pas.
Le Bosphore en courroux les vomit sur vos plages,
Leur pavillon profane insulte vos rivages.
Aux armes ! levez-vous , courez à Ténédos;
Constantin vous attend, Constantin vous appelle;

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.