Bob Marley

De
Publié par

'La musique peut rendre les hommes libres.'
Né d’une mère noire jamaïcaine et d’un père blanc d’origine anglaise, Bob Marley (1945-1981) a révélé au monde l’universalité du reggae. Ses chansons – Get Up Stand Up, No Woman No Cry, etc. – en font, aujourd’hui encore, un des symboles de la contestation. Mais il est impossible de comprendre la singularité de cet auteur-compositeur-interprète sans essayer de le replacer non seulement dans l’histoire de la Jamaïque et de la musique noire américaine et caribéenne, mais aussi dans ces terreaux profonds que sont le panafricanisme et l'éthiopianisme. C’est ce à quoi s’attelle cette biographie d’un réfractaire lumineux qui assurait ne jamais prendre de congés 'parce que ceux qui s’emploient à rendre le monde encore plus mauvais ne sont jamais en vacances'.
Publié le : jeudi 25 octobre 2012
Lecture(s) : 49
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072414237
Nombre de pages : 361
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
F O L I OB I O G R A P H I E S c ol l e c t i o n di r i gé e pa r G É R A R DD EC O R T A N Z E
Bob Marley
par
JeanPhilippe de Tonnac
Gallimard
Crédits photographiques :
1, 7, 8 : David Burnet/Contact Press Image. 3, 13 : Ester Anderson/ Corbis. 4, 6 : Michael Ochs/Corbis. 5 : Brian Cooke/Redferns. 9 : Veuige/Dalle. 10 : Scope/Dalle. 11 : Michael Putland/Dalle. 12 : Bernd Muller/Redferns. 13 : JeanLouis Atlan/Sygma/Corbis. 15 : Patrick Chauvel/Sygma/Corbis. 16 : Echoes/Redferns. 17 : Underwood&Underwood/Corbis. 18 : Rue des Archives/Agip. 19 : Armando Gallo/Retna Ltd./Corbis.
© Éditions Gallimard, 2010.
JeanPhilippe de Tonnac est essayiste, éditeur et journaliste. Il a été éditeur chez José Corti et a travaillé pendant une dizaine d’années à la direction des Horssérie duNouvel Observateuraux côtés de Jean Daniel. Il a consacré une première biographie à l’écrivain René Daumal (Grasset, 1998) ; mené des entretiens avec Théodore Monod sur le thème de l’engagement (Révérence à la Vie, Grasset, 1999) ; dirigé une encyclopédie surLa Mort et l’Immortalité; ques (avec Frédéric Lenoir, Bayard, 2004) tionné, avec RogerPol Droit, l’idéal de sagesse dans l’Antiquité (Fous comme des sages — Scènes grecques et romaines, Le Seuil, 2002) ; engagé un échange avec le psychiatre Xavier Pommereau sur leMystère de l’ano rexie (Albin Michel, 2007) ; organisé la rencontre entre JeanClaude Car rière et Umberto Eco sur la question des mutations du livre (N’espérez pas vous débarrasser des livres, Grasset, 2009). Titulaire de deux CAP (pâtisse rie et boulangerie), il a dirigé pour la collection « Bouquins » des éditions Laffont, chez qui il est éditeur, leDictionnaire universel du pain(2010).
Pour Diane.
Pour toute une génération, Bob Marley était le Mal colm X des années 1970, un authentique révolutionnaire et un homme qui n’abandonna jamais les gens qu’il aimait et pour lesquels il se battait. Au cours de sa vie, Bob Marley n’a jamais changé. Il n’a jamais changé son apparence… il n’a même jamais changé sa garderobe.
DANNYSIMSCITÉPARLLOYDBRADLEY, Bass Culture. Quand le reggae était roi, Allia, 2005.
[O]nly a few people knew him intimately. To the out side world he was a reggae superstar. Few knew that his songs were « songs of sorrows, pleading for redemp tion » ; and only a few knew that the majority of his songs were praises to his Godfigure, Jah Rastafari.
LEONARDR.BARRETT, The rastafarians Sounds of Cultural Dissonance, revised and updated edition, Beacon Press, 1988.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Bob Marley

de ActuaLitteChapitre

Théys

de publishroom18173

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant