//img.uscri.be/pth/e2490532b4df02aa2166707667327bec3ebdb832
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

In petto ou la catharsis d'une vie tumultueuse

De
524 pages
J'ai vécu mes années d'adolescente et d'étudiante dans une crainte augmentée par la présence d'un régime totalitaire. Mariée à la fin de mes études universitaires et devenue médecin psychiatre, j'ai pratiqué les douze premières années en Roumanie. En 1973, je suis partie avec mon époux au Maroc, tous deux sous contrat de coopérants. Après quatre années d'activité intense, notre ancien projet de quitter le pays d'origine afin de retrouver la liberté au sein d'un monde démocratique est devenu réalité. Nous avons élu la Belgique comme terre d'accueil, en identifiant ce pays comme le nôtre. Nous y vivons depuis trente-six ans. La décision d'écrire ce livre est arrivée progressivement comme un devoir envers la mémoire de mes parents, à l'égard aussi de mon mari qui m'accompagne depuis un demi-siècle et ensuite, à l'intention de mes fidèles patients qui continuent encore de s'enquérir de mon sort. Ma pensée se porte également vers mes amis et connaissances qui m'ont encouragée et soutenue dans ma démarche. Roumanie, Maroc, Belgique... Trois pays, trois époques d'une existence que Maria-Elena Bertea-Hanciu aborde d'une manière délibérément fragmentaire, extrayant de chacune d'elle les moments forts, les figures importantes, les rencontres marquantes. Avec son écriture qui plonge dans la mémoire, mais aussi avec son écriture en mémoire de, cette oeuvre autobiographique s'impose par sa modestie et son humilité... mais plus encore par son ton paisible et serein, éloigné de toute amertume, et sa volonté de placer dans la lumière les êtres aimés...
Voir plus Voir moins
In petto ou la catharsis d’une vie tumultueuse
Maria-Elena Bertea-Hanciu In petto ou la catharsis d’une vie tumultueuse
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119410.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
Connaître, c’est ne pas connaître : Voilà l’excellence. Ne pas connaître, c’est connaître : Voilà l’erreur. Qui prend conscience de son erreur Ne commet plus d’erreur.
e Lao Tseu –VIsiècle av. J.-C
Le jour où quelqu’un vous aime, il fait très beau J’peux pas mieux dire il fait très beau ! C’est encore ce qui m’étonne dans la vie Moi qui suis à l’automne de ma vie On oublie tant de soirs de tristesse Mais jamais un matin de tendresse
Maintenant esais, esais u’onn’sait amais La vie, l´amour, l´argent, les amis et les roses On n´saitamais le bruit ni la couleur des choses C´est tout c´que j´sais ! Mais ça, j´le sais ! J. Gabin
Peinture exécutée par la mère de l’auteur.
Avant-propos Voici quelques mots au sujet de ce livre. Pour moi, il s’agit d’un premier travail d’écriture dans ce genre, né par le désir de partager les expériences multiples que ma vie m’a réservées. Certaines ont été pétillantes et cocasses, alors que d’autres furent tragiques et périlleuses. J’ai eu l’occasion de croiser le chemin de personnes inouïes et de traverser des événements inédits sur les plans personnel, professionnel, culturel et politique. Née en Roumanie au crépuscule de la période paisible qui a régné entre les deux guerres mondiales et issue d’une famille bourgeoise, j’ai perdu très jeune la protection parentale. J’ai vécu mes années d’adolescente et d’étudiante dans une crainte augmentée par la présence d’un régime totalitaire. Mariée à la fin de mes études universitaires et devenue médecin psychiatre, j’ai pratiqué les douze premières années en Roumanie. En 1973, je suis partie avec mon époux au Maroc, tous deux sous contrat de coopérants. Après quatre années d’activité intense, notre ancien projet de quitter le pays d’origine afin de retrouver la liberté au sein d’un monde démocratique est devenu réalité. Nous avons élu la Bel-gique comme terre d’accueil, en identifiant ce pays comme le nôtre. Nous y vivons depuis trente-six ans. La décision d’écrire ce livre est arrivée progressivement comme un devoir envers la mémoire de mes parents, à l’égard aussi de mon mari qui m’accompagne depuis un demi-siècle et ensuite, à l’intention de mes fidèles patients qui continuent en-core de s’enquérir de mon sort. Ma pensée se porte également vers mes amis et connaissances qui m’ont encouragée et soute-nue dans ma démarche. Je n’ai pas la prétention d’être écrivain. Je suis une modeste conteuse de 114 histoires réelles, passées dans trois pays diffé-rents : la Roumanie, le Maroc et la Belgique.
9
J’ai respecté scrupuleusement la chronologie des événe-ments pour mieux faire comprendre ce récit mais chaque pièce a sa spécificité et peut se lire séparément. Je dois cependant sou-ligner une particularité de mes histoires : chaque morceau a un préambule parfois un peu étiré par nécessité mais la clôture est, je l’espère, la plus intéressante. Pour conclure, je prie mes lecteurs de me pardonner l’idée d’écrire ce livre en français et qu’ils soient ainsi indulgents en découvrant parfois une entorse à leur langue.
10