Sur la route de la soie

De
Publié par

Comment est venue cette idée de la route de la soie? Par une lecture, des rêves de voyages... D’ailleurs, pourquoi cette destination? Tant de questions, peu de réponses. Peut-être tout simplement pour trouver son chemin à travers les multiples routes de la vie, se chercher, se trouver, se retrouver et retrouver les joies de l’aventure sur mon cheval. Peut-être aussi un désir d’éternité. Quand on voyage, on sort de la vie ordinaire, on est un peu hors frontières, un peu entre deux eaux, un peu entre deux mondes. C’est le début de cette route de la soie que je vous invite à découvrir, cette route que j’ai tissée fil après fil, jour après jour, étape après étape, rencontre après rencontre, de Grenoble à Tashkent en passant par la France, l’Italie, la Grèce, la Turquie, la Géorgie, l’Arménie, l’Azerbaidjan, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan: Roma, Delfi, Thessaloniki, Istanbul, Ankara, Capadoce, le mont Ararat à Dogubayazit, Yerevan, Tbilissi, Baku, Boukoro, Samarkand et de nombreuses autres étapes de ce lointain périple…
Publié le : jeudi 8 décembre 2011
Lecture(s) : 17
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748371925
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748371925
Nombre de pages : 234
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Jean-Pierre Jouveau
SUR LA ROUTE DE LA SOIE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116792.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
A Goran, léveillé, mon ami
Préface Lessentiel nest pas le but, cest le voyage, cest la route pour ne jamais latteindre. Pour se trouver, il faut sûrement se perdre. La route, cest le mouvement, la roue qui roule sur elle et fait tourner la tête sans quon nen voit la fin. Le temps sy suspend, sy en-roule, sy prolonge. On sarrête, on repart, on se repose dans un port avant de lever les voiles à nouveau Dans cette découverte incessante, ce toujours premier jour, cette toujours première rencontre, quel est le panneau darrivée ? Y en a t il un ? La renaissance, la jeunesse ? On y ressent le petit frisson de la révolution permanente : Tout bouge, tout recule et tout finit, tout recommence. Tourne, tourne la vie qui approche et grandit et meurt et disparaît au fil de cette route. Le paysage qui défile, se déforme et sanime. Les visages qui grandissent, les paroles qui mar-quent, les sourires qui invitent. Puisse cette route racontée au jour le jour, te faire goûter, cher lecteur, linstant présent, sentir la chaleur brulante du désert, les nuits à la belle étoile, partager ces rencontres fugi-tives mais o combien riches en émotions. Tourne la Terre, tourne les jambes, tourne la tête Il nest pas nécessaire de partir pour voyager. Conforta-blement installé dans votre salon, attendez vous à la neige des hauts cols de Turquie comme à la chaleur du désert rouge, à la faim comme à la soif. Ça y est, vous êtes prêts ? alors par-tons ensemble sur cette mythique route de la soie, cette route
7
neuve qui naîtra sous nos yeux guettant le prochain virage, le prochain col, un signe de la main, un chameau, un orchestre, des chiens fous, le village daprès, cette route de soie en vélo saute-frontières
8
Remerciements
À Renaud mon fidèle coach pour mon blog, M. Drouin de Vagabonde Cycles pour sa finesse de prépara-tion du vélo, Renaud mon autre préparateur de vélo de « Génération vé-lo », Pierre, Jan et Christian mes compagnons dItalie et de Tur-quie, M. Mosca, le marchand de vélos de Corato, Le couturier stambouliote d« Élégante retouche », Louis, José et lArménien ravi du Transalpin, Maurice, William et Jean-Robert, mes copains et fidèles lec-teurs de Meylan Cyclo, À toute léquipe de la grande secousse autour de Renaud qui la initiée et animée et qui ma préparé au cours de sprints mé-morables à cette énorme secousse ! Un petit clin dil au trio de joyeux randonneurs pieds nic-kelés Richard, Claude et moi que nous formions et qui ma mis la petite graine du voyage à vélo de lEspagne à lItalie en pas-sant par le mémorable Torino Une pensée à mes grands et chers disparus et en particulier à Robert qui vient de nous quitter, peut-être as-tu rejoint ton co-pain Jo dans ton refuge éponyme pour un ultime buf, une ultime ascension ? Même si on ne peut plus te raconter toutes ces choses dici-bas, tes déconnades pagnolesques, tes blagues et ta bonne humeur seront toujours parmi nous, et bien sûr à
9
ma famille qui ma soutenu et qui sest fait beaucoup de soucis lors de ma traversée du désert : Ma sur Annie et Jean-Pierre, ma tante Simone, Grégory et Amélie, Aurélie et Antoine ainsi que le petit Charly et son petit frère Louis qui vient de nous faire son petit coucou.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.