Victime ou prévenue?

De
Publié par

Le harcèlement scolaire est le fait d'être victime de violences physiques ou morales, de manière répétée. Il s'agit d'un fait de société majeur. Insultes, moqueries, humiliations, coups... L'enfant harcelé, dans sa fragilité, est réduit à néant. Ces violences ont non seulement un impact immédiat mais aussi profond sur le comportement. Elles sont à l'origine de souffrances psychiques qui ont poussé certaines victimes à vouloir quitter ce monde ou à adopter des conduites délictuelles. Ce livre a été écrit afin de créer une prise de conscience des conséquences tragiques du harcèlement scolaire ainsi que l'importance de briser le silence.
Publié le : jeudi 24 septembre 2015
Lecture(s) : 9
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342042184
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342042184
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lie Léo VICTIME OU PRÉVENUE ?
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120590.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015
À l’équipe soignante des Hortensias, À mes amis Antoine et Sandrine, À mes parents, À ma petite sœur, Sophie.
Prologue Les individus qui composent notre société sont tous diffé-rents mais il y a des normes, des valeurs des pratiques sociales à respecter si l’on ne veut pas être considéré comme déviant. Je n’avais pas une taille mannequin, j’étais très solitaire, je n’avais pas les sujets de conversation, ni la façon de m’habiller des jeunes de mon âge. Plutôt que d’être tolérants et de m’accepter comme j’étais, les autres ont fabriqué ma différence. Cette différence m’a écartée de toute vie sociale. Cette vulné-rabilité avait fait de moi une proie facile. Pendant cette année de troisième, j’ai vécu le pire… Des choses qu’on ne souhaiterait à aucun enfant. C’est cette terrible année que je vais vous raconter… ainsi que ses conséquences. (Les noms ont été changés.)
7
L’école maintenant Je suis une jeune femme de 19 ans, étudiante en photogra-phie dans une agréable ville au cœur des montagnes vosgiennes. J’apprends à utiliser la lumière pour capter la beauté de l’instant présent. Pas uniquement la beauté, mais aussi la misère humaine, la violence. En bref, tout ce que beaucoup de personnes se refusent à voir près de chez eux. Ces études me passionnent et mes résultats scolaires sont plutôt corrects. Je suis même déléguée de classe. J’ai été élue alors que je n’étais même pas présente en cours le jour des élec-tions car j’étais hospitalisée. Mes camarades de classe doivent vraiment m’apprécier et je dois avouer que c’est assez inhabituel pour moi. C’est la première fois depuis longtemps que je prends plaisir à me lever le matin pour aller au lycée.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant