Daphnis et Chloé / Gaston de Chaumont

De
Publié par

Delaroy (Mont-de-Marsan). 1868. 16 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mercredi 1 janvier 1868
Lecture(s) : 16
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

'GASTON- DE CHÀUMONT.
NNUIS IT CHLOË.
MONT-DE-MARSAN ,
TYPOGRAPHIE ET LITHOGRAPHIE DELAÏIOY.
-1868.
GASTON DE CHA.UMONT.
DAPHNIS Et CHLOÉ.
MONT-DE-MARSAN,
TYPOGRAPHIE ET LITHOGRAPHIE DELAROY.
1868.
A
F. SZELECHOWSKI.
PERSONNAGES.
DAPHNIS.
CHLOÉ.
DAPHNIS ET CHLOÉ.
Un bois; à droite, au fond, un ruisseau coule sous des
noisetiers et des églantiers sauvages.
SCÈNE I.
CHLOÉ,,
assise sur un rocher , près du ruisseau , file en gardant
ses brebis; loul-à-coup elle jelLe son fuseau.
Aimer !... pourquoi toujours ce mot, spectre farouche ,
Ainsi qu'un miel amer me vienl-il à la Louche?
Ne suis-je donc pas libre , heureuse , sans amour ?
Mes agneaux font envie aux bergers d'alentour,
El tous me disent belle ; à me plaire on s'empresse ;
Oui , jusqu'au vieil Hylas qui pour moi cueille et tresse
Les fleurs de son jardin. Voici que le printemps
Fait avec les lilas éclore mes quinze ans ;
Tout me rit.
(Avec un mouvement d'humeur.)
Et pourtant je ne sais quelle sombre
Tristesse me poursuit qui me fait chercher l'ombre.
Je ne sais, il me manque il ne me manque rien ;
Pourtant le jour me pèse !... Oui, Phébus, c'est en vain
Que tu remplis le ciel de tes flèches dorées ,
Que tu parcours en feu les plaines azurées.
Je veux pleurer 1 Mes doigts embrouillent le fuseau ;
Je ne sais , je voudrais
(Elle se lève et se mire dans l'eau.)
Toi, réponds-moi, ruisseau !
Ne suis-je donc pas belle enfin ? Cypris la blonde
A présidé, dit-on , à ma venue au monde :
Tout semble fait pour moi ; la forêt me sourit ;
Daphnis me trouve belle , et Daphnis me l'a dit.
Dieux bons, secourez-moi !
SCÈNE II.
CHLOÉ , DAPHNIS.
DAPHNIS , une couronne de fleurs à la main.
[A part.) •
Secourir, ô déesse !
Cypris aux.blonds cheveux , Diane chasseresse ,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.