Démonstration de l'inconvenance de discuter et de l'impossibilité d'admettre, quand à présent, la proposition d'abolir la peine de mort, par M. d'Ayzac,...

De
Publié par

chez les marchands de nouveautés (Paris). 1830. In-8° . Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : vendredi 1 janvier 1830
Lecture(s) : 3
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

DEMONSTRATION
DE L'INCONVENANCE DE DISCUTER
ET
DE L'IMPOSSIBILITÉ D'ADMETTRE,
QUANT A PRÉSENT,
LA PROPOSITION
D'ABOLIR LA PEINE DE MORT,
PAR M. D AYZAC,
JURISCONSULTE, A PARIS, ANCIEN MAGISTRAT DE LA COUR DE JUSTICE
CRIMINELLE D'AIX.
«Nec beneficio, ncc injuria
cogniti.
TACITE.
PARIS,
CHEZ LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.
1830.
Des journaux ayant inexactement publié les réflexions
suivantes, l'auteur a cru devoir les faire connaître dans
leur véritable exactitude, la seule avouée far cette édition.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.