Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

ï)~ elo-u- s
"P ;\.l?:~~,' --V--£V
PROK^MÈi ^^NS LA SECTION
DES GARDES-FRANÇOISES,
Pour VInauguration des Bustes de
Lepelletier et MARAT, Martyrs
de la Liberté;
Le Lundi 0.3 Septembre 1793, l'an 2,6 * de la République
Françoise une et indivisible.
W
REPUBLICAINS,
Vous venez rendre hommage à la mémoire
de deux grands hommes. Apôtres-nés de la
Liberté, ils l'ont cimentée de leur sang. La
raison, la philosophie étoient leur guide ; aussi
[ 2 ]
l'ignorance et les préjugés ont essayé, vaine-
ment, de les combattre : le crime. oui, le -
crime pouvoir, seul, les atteindre. Ils ne 'sont
plus. Peuple. Suspends un moment tes
sanglots.
En vrais- républicains, rerracons leur vie,
J ,
voyons comme ils sont morts, et si chacun
de nous trouve des préceptes à suivre, et des
modèles à imiter.
Qu'a fait LEPELLETIER pour le Peuple)
Né dans une caste jadis privilégiée, favorisé
de la fortune ; il a tout oublié pour le bonheur
du Peuple.
A peine sorti de l'adolescence, on le voit
soutenir, les droits du pauvre, de la veuve et
de l'orphelin. Dès-lors, ami de l'égalité, il 11
vengeoit la justice et les mœurs. •
L'aurore de la liberté vient éclairer le sol
de la France, il est des premiers à franchir
les barrières .posées par la tyrannie; déjà il ne
connoît plus de Tiers-état. Il publie, avec
courage, les grandes vérités consacrées depuis
dans l'évangile des Droits de l'Homme.
Appellé à l'Assemblée constituante, abdiquant
les vains noms, foulant aux pieds les vaius