Doucement le bonheur

De
Un fait divers de la petite histoire d’Ottawa connaît dans ce roman une suite imaginée.
En 1929, Louis Mathias Auger, jeune et fier député fédéral du comté de Prescott, est accusé d’avoir violé Laurence Martel, une jeune femme de 17 ans venue demander son aide pour obtenir un emploi dans la fonction publique. Après pas moins de cinq procès, Auger est innocenté du viol, mais condamné pour séduction et incarcéré pour deux ans.
Qu’advient-il de Louis et de Laurence après ce drame ? Les historiens n’en savent rien. Mais c’est ici que Marguerite Andersen s’approprie l’histoire. Nous saurons comment chacun a pu refaire sa vie, en puisant dans son nouvel état « déchu » les forces du dépassement de soi.
Ce riche portrait psychologique est aussi un riche portrait d’époque où revivent les ambiances des années trente en des lieux divers : Hawkesbury, Ottawa, Kingston, Toronto, Montréal, Paris, Londres, Berlin, et Biddeford Pool, en Nouvelle-Angleterre.
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Marguerite Andersen Doucement le bonheur
Extrait de la publication
Prise deparole ROMAN
Extrait de la publication
DÔÛÈÈ  È ÔÈÛ
De la même auteure FÔ Parallèles, roman, Sudbury, Prise de parole, 2004, finaliste prix du Gouverneur général et prix Trillium. Bleu sur blanc,récit poétique, Sudbury, Prise de parole, 2000, finaliste prix du Consulat général de France à Toronto et prix Trillium. Les crus de l’Esplanade,Sudbury, Prise de parole, 1998, finaliste prix Trillium 1999. La bicyclette, nouvelles jeunesse, Sudbury, Prise de parole, 1997, (épuisé). La soupe,roman, Sudbury, Prise de parole et Montréal, Triptyque, 1995. Grand prix du Salon du livre de Toronto, 1996. Conversations dans l’Interzone, roman écrit avec Paul Savoie, Sudbury, Prise de parole, 1994. La chambre noire du bonheur, roman jeunesse, Montréal, Hurtubise, 1993. Deuxième édition, Tournai (Belgique), Gamma-Fleurus, 1995. L’homme-papier, roman, Montréal, Remue-ménage, 1992. Courts métrages et instantanés, nouvelles, Sudbury, Prise de parole, 1991. L’autrement pareille, prose poétique, Sudbury, Prise de parole, 1984, (édition épuisée). Traduit en anglais par l’auteure et Antonio d’Alfonso, publié sous le titreDreaming our space,Toronto, Guernica, 2003. De mémoire de femme,roman, Montréal, Quinze, 1982. Prix duJournal de Montréal(Jeunes écrivains), édition épuisée. Deuxième édition, avec une préface de Lucie Hotte, dans la collection « BCF » (Bibliothèque canadienne-française), Ottawa, L’Interligne, 2002. NÔ-Ô Paroles rebelles, Marguerite Andersen et Christine Klein-Lataud, dir., Montréal, Remue- ménage, 1995. Mother was not a person,écrits de femmes montréalaises, Marguerite (Margret) Andersen, éd., Montréal, Content Publishing et Black Rose, 1972 et 1975. Mécanismes structuraux,méthode de phonétique corrective, en collaboration avec Huguette Uguay, Montréal, Centre de psychologie et de pédagogie, 1967. Claudel et l’Allemagne,Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 1965. TĀÛÔ Louie Palu et Charlie Angus,Industrial cathedrals of the North / Les cathédrales industrielles du Nord(Marguerite Andersen, trad.), Toronto, Between the Lines et Sudbury, Prise de parole, 1999. TÈ La fête,prix O’Neill-Karch, mises en lecture en 1998 au éâtre La Catapulte (Ottawa) et au éâtre du Nouvel-Ontario, Sudbury. Christiane : Stations in a painter’s life,Festival e Gathering, Factory eatre, Toronto, 1995.
Marguerite Andersen est depuis 1998 éditrice de la revue littéraireVirages,la nouvelle en revue(4 numéros par an).
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteur.
Extrait de la publication
MĀÛÈÈ AÈŚÈ
Doucement  le bonheur
Roman
Prise de parole Sudbury 2006
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Andersen, Marguerite, [date]  Doucement le bonheur / Marguerite Andersen.
ISBN-13: 978-2-89423-206-4 ISBN-10: 2-89423-206-3
1. Auger, Louis Mathias, né 1902—Romans, nouvelles, etc. 2. Martel, Laurence, née 1912—Romans, nouvelles, etc. I. Titre.
PS8551.N297D68 2006
C843’.54
C2006-904588-7
Distribution au Québec : Diffusion Prologue • 1650, boul. Lionel-Bertrand • Bois-briand (QC) J7H 1N7 • 450-434-0306
ncrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions rise de parole appuient les auteurs et les réateurs d’expression et de culture françaises u Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développe-ment de l’industrie de l’édition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Œuvre en page de couverture : Marguerite Andersen Conception de la page de couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2006 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 http://pdp.recf.ca
ISBN 978-2-89423-206-4 ISBN 978-2-89423-388-7 (Numérique)
Extrait de la publication
« Autour d’un fait divers », première partie du roman Doucement le bonheur, est basé sur des événements réels qui ont scandalisé Ottawa en 1929-1930. La seconde partie, « Et après », est de la fiction.
Extrait de la publication
REMERCIEMENTS
Premièrement, je dois remercier madame Constance Backhouse, professeure de droit à l’Université d’Ottawa, de m’avoir autorisée à me servir de son article « Attentat à la dignité du Parlement » dans mes travaux littéraires. L’article, paru dans laRevue de droit d’Ottawa,1, 2001-2002, p. 95-145, m’a étévol. 33, n° une source intarissable d’inspiration et de détails précis dans la première partie de ce roman. Je remercie ma fille, Tinnish Andersen, dont la passion pour le droit m’a conduite vers l’article de madame Backhouse ; mon fils, Marcel Nouvet, et sa femme Susan, mes amis Katherine et David Waters, qui m’ont fait redécouvrir le paradis de Biddeford Pool, dans le Maine, durant l’été 2005 ; Dora Clarke, qui m’a renseignée sur le travail des femmes dans le Service féminin de l’Armée durant la Deuxième Guerre mondiale ; David St. Onge, conservateur du Musée pénitentiaire du Canada à Kingston, qui m’a aidée dans ma recherche ; ainsi que Monique Ostiguy et Sophie Tellier, des Archives nationales du Canada. Je remercie mon ami Jon Ancevich, qui m’a toujours de nouveau encouragée et s’est occupé de mon chien quand je manquais de temps, ainsi que mon amie Claudette Gravel, première lectrice de mon manuscrit. Je remercie également le Conseil des arts de l’Ontario de son soutien financier pour l’écriture de cet ouvrage.
Extrait de la publication
PĀÈ ÔÛ ÈÈ ÈÈ á NÈÈ MCÛ Ā 1 AÈŚ MĀĀ (-)
1 Cette lettre n’est qu’une pure fiction. Mais Agnes Macphail fait partie de l’histoire canadienne : Elle est la première femme élue à siéger au Parlement canadien. Grâce à sa persévérance, le gouvernement canadien créa en 1935 la Commission royale sur la réforme des prisons, présidée par le juge Archambault. La Deuxième Guerre mondiale empêcha la mise en œuvre des recommandations de cette commission.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Brownies - 6

de editions-ada

René Lévesque

de editions-du-boreal

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant