//img.uscri.be/pth/392ff1a8a1ef82a7a74a8e14972c723e30ab537f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Eduquer votre retriever

De
62 pages

Gilbert Rault ne cache pas sa passion pour les chiens et en particulier pour le races de retrievers. Ses trente années d'expérience en contact étroit avec eux, sans compter ses propres recherches approfondies, lui ont permis d'acquérir de solides compétences qu'il souhaite ici partager. L'ouvrage expose les différentes étapes d'un programme « d' éducation », l'auteur refusant le terme de « dressage » qu'il ne trouve pas approprié. Les futurs éducateurs y trouveront nombre de conseils avisés pour comprendre et communiquer au mieux avec leur animal de compagnie. À l'aide d'une série d'exercices, il explique comment travailler les principales actions et inculquer les bonnes habitudes, comme capter l'attention, obéir, rechercher, rapporter. Son but est d'apporter équilibre et bien-être au chien, en accord avec sa psychologie. Pratiqués sérieusement et régulièrement, les efforts seront récompensés par l'assurance d'une parfaite entente entre le maître et son chien.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-24326-1

 

© Edilivre, 2017

Qui suis-je ?

Je suis un passionné. Je sais, la passion est souvent déraisonnable. Elle a aussi de bons côtés. « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion », nous a dit Hegel. La passion m’est venue, peut-être, parce que je me suis posé la même question que vous : qu’est-ce qui fait marcher nos chiens ?

J’ai plus de trente années de vie commune avec les retrievers. Mes retrievers ont été présentés en exposition, en épreuve de travail. Ils y ont obtenu de nombreux prix et récompenses. J’ai beaucoup appris dans ces épreuves de travail. Vous observez les pratiques de ceux qui savent, vous tirez les leçons de vos erreurs.

Naturellement, ceci vous donne envie d’en savoir plus sur le fonctionnement de votre chien. C’est ainsi que je suis allé chercher l’information qui me manquait dans les livres.

J’ai découvert des disciplines qui n’étaient pas les miennes : l’éthologie, la psychologie, les sciences de l’éducation… Tout ce qui donne du sens à nos pratiques. Pour agréger expérience et savoirs j’ai suivi de nombreux stages et séminaires organisés par quelques professionnels et amis du monde des retrievers.

Je tiens à les remercier pour tout ce qu’ils m’ont apporté.

Gilbert Rault

Note importante : Nous parlerons ici d’éducation et non de dressage. Ce n’est pas une question de mot, c’est une question d’éthique.

L’éducation vise à développer une aptitude par un entraînement approprié, à former en épanouissant la personnalité.

Le dressage est aux antipodes de ce concept. Les apprentissages sont effectués sous la contrainte. Et, parfois, le dresseur y fait passer sa colère, sa mauvaise humeur.

Chapitre 1
Généralités

Préambule

Vous avez choisi un retriever pour sa gentillesse, sa capacité à s’intégrer dans votre milieu familial, sa faculté à comprendre rapidement ce que vous attendez de lui et, faut-il le dire, sa prestance.

Avec tant de qualités, me direz-vous, vous n’avez plus rien à lui apprendre, sinon laisser faire le naturel. Toutes ces qualités, et bien d’autres encore, vous les trouvez chez vos enfants. Et pourtant, il ne vous viendrait pas à l’esprit de ne pas les éduquer.

Image 7

Image 26

L’éducation du chien l’emmène vers une plus grande intelligence et une meilleure intégration dans votre famille et la société. Cette aventure commence avant la naissance, se poursuit avec l’éducation donnée par la mère et l’éveil procuré par l’environnement de ses huit premières semaines.

Elle se complétera par ce que vous lui apprendrez.

Votre travail d’éducateur n’est pas extrêmement difficile mais vous souffrez d’un double handicap :

Votre retriever ne parle pas la même langue que vous. Il vous faudra apprendre la « langue chien ».

Sa psychologie est différente de celle des humains. Il conviendra d’adapter votre pédagogie à votre élève.

Votre retriever est demandeur parce qu’il veut vous faire plaisir. Voyez comme il vous observe, toujours prêt à répondre à votre langage corporel, à votre voix.

Tout naturellement, parce que vous l’aimez, vous êtes porté à répondre à son attente. Vous savez bien aussi que, même s’il est très proche de vous, il a son propre instinct et, de ce fait, il peut en découler des points de friction entre lui et vous. Vous êtes donc d’accord sur la nécessité de lui donner une éducation. Encore faut-il s’entendre sur ce que l’on entend par éducation.

L’éducation, au minimum, a pour objet l’acquisition des bonnes manières de vie dans la famille et dans la société. L’objectif est ici d’avoir un retriever qui obéit dans toutes les situations, y compris dans le parc quand il y a beaucoup de perturbations. Un retriever qui ne tire pas sur sa laisse, un retriever qui revient immédiatement aux pieds quand

Image 8

l’ordre lui en est donné, un retriever qui ne saute pas sur les invités quand ils franchissent le seuil de la porte… Un tel retriever est agréable à vivre parce qu’il s’intègre dans votre vie quotidienne. De plus, il donne une image positive de sa race et du chien en général.

Évidemment, l’éducation peut être poussée plus loin et viser l’acquisition d’apprentissages plus complexes. Votre retriever en a les capacités… et vous, propriétaires, avez les moyens de les lui enseigner. En vous y engageant, vous contribuerez à la préservation du formidable héritage génétique cultivé pendant des décennies. Héritage que nous devons transmettre aux générations futures.

Ce livre s’adresse à tous les propriétaires de retriever. Vous y trouverez un double programme d’éducation.

Image 682

Le premier a pour objet l’acquisition des compor-tements de base qui permettront à votre retriever de s’intégrer au mieux dans la société des hommes.

Le second est destiné plus particulièrement aux propriétaires passionnés par les activités de travail ou, tout simplement, curieux d’évaluer le niveau de leurs qualités naturelles.

Je vous invite, par la lecture des chapitres qui suivent, à entreprendre ce travail d’éducation qui vise à former votre chien en épanouissant sa personnalité, à lui donner la possibilité d’acquérir un bon équilibre émotionnel.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, encore convient-il de savoir comment votre retriever perçoit les choses et comment il fonctionne. C’est là une condition indispensable pour construire et conduire le programme d’éducation correspondant à l’objectif de chacun. Je vous propose de commencer par là.

Commencez par le comprendre

Votre retriever n’est pas un être humain. Il n’est pas non plus dénué de sensibilité et de compréhension. Pour que son développement soit harmonieux, il a besoin de vivre dans un environnement stable et d’y trouver chaleur et réconfort.

Il va donc naturellement s’attacher à vous et à l’ensemble des membres de votre famille. Il répondra à votre langage corporel, à votre voix et ses différentes intonations en donnant toujours le meilleur de lui-même, pour vous faire plaisir. Encore faut-il que vous le montriez. C’est-à-dire qu’il vous comprenne.

Image 681

Son système de raisonnement se limite à classifier ses actions en fonction du plaisir qu’elles vous apportent ou, au contraire, du mécontentement qu’elles génèrent chez vous. Faites en sorte qu’il associe l’ordre et sa bonne exécution à une réaction positive de votre part. Les clés de l’éducation se trouvent dans votre bonne appréciation de ce principe de fonctionnement. Et, de grâce, ne le faites jamais obéir sous la contrainte.

Voici quelques règles qui vous aideront, si vous les respectez, à obtenir de bons résultats.

✓ Établissez avec lui des liens de complicité. Il ne peut y avoir de relation réellement équilibrée si elle est unilatérale.

Image 679

Nous avons un gros effort à faire sur ce point parce que, naturellement, nous ne rentrons pas en relation avec le chien mais avec l’idée que nous nous en faisons.

Montrez ce que vous attendez de lui avec enthousiasme et ne soyez pas avare de récompenses. Il aime faire plaisir, alors n’hésitez pas à lui témoigner votre satisfaction.

Commencez le travail d’éducation le plus tôt possible. Ainsi il ne prendra pas de mauvaises habitudes, qui prennent beaucoup de temps à être corrigées. Les bases de son éducation se jouent dans les quatre premiers mois, c’est là qu’il construit son équilibre. C’est aussi dans cette période que vous lui ferez vivre des expériences précoces concernant tout ce qui l’entoure. Son équilibre ainsi construit vous permettra de mettre en place plus facilement les apprentissages.

Montrez que le référent, c’est vous. Votre chien a besoin d’une hiérarchie bien définie. Dans ce type de relation, le leader, c’est-à-dire vous, doit rester calme en toutes circonstances. L’attitude sereine est la condition sine qua non au maintien de votre position de leader, de référent vis-à-vis de votre élève.

Éduquez votre chien dans la douceur et le jeu. Les séances de travail doivent être perçues par lui comme une activité ludique et non comme une corvée. Les séances doivent donc être courtes. Et veillez à faire évoluer votre programme d’éducation en fonction de sa vitesse d’assimilation, non de vos désirs.

✓ Imprégnez-vous de l’idée que son éducation passe par l’association d’un mot, d’une attitude, d’une...