En caisse

De
Publié par

Une station de péage d’autoroute, une cabine abritant un narrateur en déroute qui fait payer ceux qui passent et se rappelle ce qui s’est passé : un père prêt à mourir, sa copilote qui l’asticote sur les routes d’Espagne, cette fille près de laquelle il aurait conduit jusqu’au bout du monde et qui l’a trahi, mais aussi, mais aussi… des fourmis, de Vinci, un cafetier, un Pakistanais, un ventilateur, une truelle, une tunique rose, Demis Roussos, une boîte de conserve, des barbes à papas… et bien d’autres choses encore.
Alors d’accord ? Alors tu viens ? Prends-moi la main, toi et moi on passe en caisse.
Un roman rapide, rythmé, plein de trouvailles, qui émeut profondément, comme sans y toucher.
Raphaël Grillo est comédien. En caisse est son premier roman.
Publié le : jeudi 7 mars 2013
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021107524
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
EN CAISSE
Extrait de la publication
Extrait de la publication
RAPHAËL GRILLO
EN CAISSE
r o m a n
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
ISBN9782021097573
© Éditions du Seuil, mars 2013
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Extrait de la publication
Extrait de la publication
À mon père.
PROLOGUE DU HALLEBARDIER
Vroum (moteur). Iiii (frein). « Bonjour. 3,40, s'il vous plaît. » L'Audi enregistre l'info, maugrée : « Oh dis ! » à l'énoncé de la taxe, puis fouille dans le reposetruc prévu à cet effet et me donne 3,50. Étrange cette étrangère. Elle a peur que je la lèse puis fait du zèle. Dit que c'est trop et puis donne plus. Je ne comprends pas trop et rends le surplus. « Voilà la monnaie, merci. Gardez, gardez », dit la berline. Je lève la barrière. Pas de marche arrière sur mon aire. Dix centimes, c'est toujours ça de pris. Dix centimes au lieu de dix mille kilomètres. Je suis ici, sur cette station péage d'autoroute parce que j'ai raté une audition pour jouer dans une série cana dienne qui se tourne aux Maldives. J'ai planté l'accent
9
E N C A I S S E
canadien. Ils n'ont pas trouvé ça bien. Les essais échoués, je fais le hallebardier pour voyageurs pressés. Alors je suis ici, pas aux Maldives et j'ai mal d'îles. Privé des plages d'été, je vois les plages arrière passer, surélevé dans ma cabine avec ma caisse enregistreuse. Ici je poinçonne et fais le poisson gardebarrière. Si tu ne paies pas ? Garde arrière ! Les voyageurs viennent à moi pour prendre le droit de passer. Plus de voyage pour moi. Je suis emprisonné au service des p'tits barou deurs. Je suis comme eux, dans un habitacle vitré. Dehors, la vitesse ; ici la petitesse, mais tout confort : petit ventilateur, cafés et clopes à volonté, microordinateur et aussi un calepin pour griffonner les idées vagabondes. Je fais payer les vacanciers et autres mouvants et puis refais mon monde. Bien à ma place. Bien fixe. Moins las. C'est ici, dans l'aquarium, que je refais surface. Je prends l'argent et puis le temps. Un été pour voir les autos passer et reprendre en songe ce qui a été. Une saison dans ma boîte crânienne. J'ai tant payé que j'aimerais inverser la tendance, encaisser les pièces et penser à l'avant. Pour le moment je me rapièce et panse les plaies : hier mon père est mort, aujourd'hui mon amour a peur. Alors je fais tourner, encore un peu, le moteur et j'ai mal d'Il et j'ai mal d'Elle. Elle et lui partis, je suis un peu perdu, alors autant attendre ici. Ainsi assis, je suis isolé et les nuits sont
10
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'amour des longs détours

de gallimard-jeunesse

Maelström

de editions-flammarion