Épigrammes faites dans un bon dessein / [Jean-François Guichard]

De
Publié par

[s.n.]. 1809. 15 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : dimanche 1 janvier 1809
Lecture(s) : 11
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Y
ÉPIGRAMMES
FAITES
DANS UN BON DESSEIN.
Honni soit qui mal y pense.
1809.
ÉPIGRAMMES
FAITES DANS UN BON DESSEIN.
I.
AU CENSEUR UNIVERSEL.
AVEC acharnement, dans ton humeur caustique,
Tu poursuis l'écrivain que tu vois chanceler;
Te prêtant son flambeau, que t'a dit la Critique ?
- Pour l'intérêt de l'art, éclaire sans brûler.
II. -
LA FORCE DE L'HABITUDE.
Au collège, jadis, et version et thème
( A ce que l'on m'a dit ) lui furent familiers
Cet ex-régent, despote, et despote suprême,
Dans ses maîtres toujours croit voir ses écoliers.
III.
LA soif du gain le pousse à la méchanceté;
Guerre ouverte et sans fin, point de paix, nulle trêve :
Les beautés d'un écrit sont mises de côté; ■
Ses taches, seulement, voilà ce qu'il relève.
(6)
IV. f
LE seul intérêt est sa loi;
Dans un feuilleton mercenaire,
Instruit, mais de mauvaise foi,
Toujours il attaque Voltaire;
Toujours son plus léger défaut
Vient allumer sa bile noire.
D'un court instant risible assaut
Contre une éternité de gloire..
i.
V.
— AMI, que penses-tu de monsieur Feuilleton?
- Je pense qu'il pourroit avoir un meilleur ton.
- - Prodigieusement cet efre-là s'estime ;
..- Eh, mais ! rien d'étonnant à l'orgueil qui l'anime t
Toujours la petitesse a trouvé son bonheur
Dans le soin qu'elle prend d'abaisser la grandeur.
VI.
RÉPONSE A CETTE QUESTION:
Vaut-il Fréron, sous lequel il a travaillé?
CE frondeur éternel et de vers et de prose,
Quand il vaudroitFréron, ne vaudroit pas grand'chose.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.