Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Épisode 1 : Sous la terre, le mal

De
37 pages


SAISON 1 - ÉPISODE 1


Marvin a pas fait exprès de bousiller un type dans l’métro. Enfin, presque. L’autre, il s’est assis sur lui. Normal. Pas étonnant qu’il veuille tous les cramer au lance-flammes, après ça.



MARVIN (LA SÉRIE)


D’un côté, y a Marvin, un jeune gars qui pète un câble, un jour, dans l’métro. Et qui bute un mec parce que ce mec s’est assis sur lui sans s’excuser. La fois de trop, quoi. Genre la goutte d’eau qui fait déborder l’vase. Du coup, ça lui donne des idées. Radicales et extrémistes. Alors ce crime promet d’être le premier d’une longue série.


D’un autre côté, y a Miles. Ex-flic, aujourd’hui alcoolo, dont la femme s’est sauvagement fait assassiner quelques années auparavant. Mais il garde ses entrées dans son ancien commissariat. Et le chef le rappelle, quand le tueur du métro fout le bronx dans Paris.


Au fond, Marvin et Miles se ressemblent. Aussi écorchés vifs l’un que l’autre, aussi névrosés, chacun à sa manière. Difficile de dire lequel des deux est le plus abîmé, lequel est le plus cinglé, lequel traîne les plus sombres secrets.


Difficile de prévoir ce que va donner le face-à-face final. Parce que, ouais, bien sûr qu’il va y avoir un face-à-face final. Quand Miles aura fini de traquer Marvin.



Un petit conseil : si vous prenez l’métro, bousculez pas Marvin.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couverture

La Bourdonnaye
http://www.labourdonnaye.com
contact@labourdonnaye.com

Illustrations : Scriptoria-crea

Collection « Pulp »
Marvin
Direction littéraire : Laurent Bettoni (L’Encre et la Plume)

TEXTE INTÉGRAL

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivant du Code de la propriété intellectuelle.

@ La Bourdonnaye, copyright mai 2014
ISBN EPUB : 978-2-824-20560-1

Image

Image

DANS LA MÊME COLLECTION

Les Costello, une série mordante, Laurent Bettoni

Terra Divina, Marie Fontaine

Les Dessous (en dentelle) de l’Élysée, Thiébault de Saint Amand

La Vallée aux crânes, Françoise Benassis

Meurtres low cost, Isabelle Bouvier

DU MÊME AUTEUR

Un roman avec Barbara, nouvelles, publication indépendante

M 11, poésies, édition La Matière noire

CONTACTER L’AUTEUR

Facebook : https://www.facebook.com/vincent.virgine.5

Site : www.vincentvirgine.over-blog.com

LES PERSONNAGES

Marvin

Marvin, c’est pas un psychopathe. C’est Monsieur Tout-l’-Monde. Ca peut être toi, moi, vous. La seule différence, p’t-être, c’est que vous n’avez pas encore pété les plombs. Votre vie est p’t-être tranquille, aux p’tits oignons, à r’garder la téloche, bien calé dans l’fond d’votre canap’. Ben lui, il a franchi la limite. Suffit de pas beaucoup. Comme si vous attendiez sur le bord du quai, et soudain, quelqu’un vous pousse sur les rails. Ça vous tombe sur le dos sans que vous vous en aperceviez. Bon, avec un père borderline, pas très catholique question éducation, c’est sûr qu’ça arrange pas ses affaires. Pis la mère qu’à jamais rien dit. Où alors, vous êtes tout prêt du burn out, vous l’savez pas encore, et comme lui, demain, vous irez buter du connard dans l’métro.

Miles

Miles, c’est un keuf qu’a comme qui dirait une obsession : voir sa femme partout où il va. Sa femme qu’est entre quat’ planches depuis longtemps. Il yoyote un peu d’la touffe, mais vu c’qu’il a subi, c’est un peu normal. Y a pas beaucoup d’gars qu’auraient l’courage de vivre avec tout ça. Ou alors si. Mais t’as un fusible qui fond tout doucement et tu d’viens à moitié barge. Comme lui, quoi. Du coup, la Crime l’a gentiment incité à prendre des vacances, genre un peu dans l’ombre. C’est pas comme si son ancien chef l’avait lâché ou balancé pour se protéger, un truc dans l’genre. Son lourd passé le hante chaque jour, et il cause pas mal à la bouteille. C’est p’t-être son gros défaut.

Berny

C’est le taulier. Il est proprio d’son propre bar, il sert des verres à Miles, et y a sûrement qu’lui qui connaît toute l’histoire. Alors tous les deux, ils s’prennent toujours le bec en c’qui concerne leur passé commun avec la femme de Miles.

...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin