Épître en vers sur l'alliance des beaux-arts et des travaux plus sérieux, à M***, par l'auteur de "La Censure" [Desarps]

De
Publié par

Delaunay (Paris). 1814. In-8° , 15 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : samedi 1 janvier 1814
Lecture(s) : 0
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

ÉPITRE
A M***,
PAR L'AUTEUR DE LA CENSURE.
IMPRIMERIE DE FAIN, PLACE DE L'ODÉON,
ÉPITRE
EN VERS,
SUR L'ALLIANCE DES BEAUX-ARTS ET DES
TRAVAUX PLUS SÉRIEUX,
A f¥--\(-\(;
PAR L'AUTEUR DE LA CENSURE.
Seu linguam causis acnis, seu civica jnra
Respondere paras, seu condis amabile carmen,
Prima feres hedere victricis prsemia.
HORAT. , lib. 1, epist. 3.
PARIS,
CHEZ DELAUNAY, Libraire , Palais-Royal, galeries
de Bois, N°. 243.
1814.
ÉPITRE
A M***;
SUR L'ALLIANCE DES BEAUX-ARTS ET DES
TRAVAUX PLUS SÉRIEUX.
Pu 1 S QUE de la Censure1 on a goûté les traits;
Que quelque vérité fait valoir mes portraits ;
Qu'on ne m'a pas honni des hauteurs du Parnasse ;
Et qu'un peu de succès excuse mon audace,
Invoquons de nouveau l'inconstant dieu des vers 1
Peut-être il sera sourd ! et craignons le revers !
Craignons qu'un fier censeur ne dise, avec justice,
Que des maussades vers un Dieu n'est pas complice :
Courage cependant ! et disons mal ou bien,
Qu'aux travaux sérieux les arts ne gâtent rien;

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.