est-ce qu'on meurt de ça

De
Publié par

Une femme parle, trop. Elle déroule les interprétations, épuisantes, qui n’épuisent rien, des manquements de l’autre à l’amour. Comme une folle. Comme tant d’autres avant elle. L’homme se tait, épuisé par sa parole à elle, agité par les convulsions qui le secouent dans l’impossibilité d’être avec ou sans elle. Il fait des bêtises, des saloperies d’homme ordinaire. Elle les note. Très vite, elle l’appelle «l’ombre». Rarement, elle lui donne la parole, ou plutôt, elle la lui prête. Une histoire d'amour à ceci près : qu'elle consisterait en instants, qui ne se totaliseraient pas pour autoriser la continuité d'un récit. La vérité de chaque instant serait dite, soufferte, par une narratrice qui dit parfois «je», parfois «elle». Elle n'a pas le savoir de l'autre. Pas le moindre. Cette ignorance est banale, surtout dans une histoire d'amour. Les scènes se juxtaposent, à travers les saisons, les années, les lieux (un village du cap corse, une cabane en Sologne, Paris) comme de petits éclats de souffrance, lents à éroder. Est-ce qu’on meurt de ça n’est pas une question.
Publié le : lundi 19 novembre 2012
Lecture(s) : 17
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846827430
Nombre de pages : 164
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
est-cequ'onmeurtdeça
DUMÊMEAUTEUR
Chezlemêmeéditeur
DIEUGÎTDANSLESDÉTAILS,1993.
MarieDepussé
est-cequ'onmeurtdeça
P.O.L 33,rueSaint-André-des-Arts,Paris6e
(c)P.O.Léditeur,1996 ISBN2-86744-447-0
ÉTÉS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Spirale

de editions-gallimard

Signes des temps

de Societe-Des-Ecrivains

suivant