//img.uscri.be/pth/75ee43380ce584666bd7a4e6d1772c277b13b69b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Ethique - Spinoza

De
128 pages

Texte intégral : appendice de la partie I. Toutes les clés pour connaître et comprendre l'oeuvre dans son ensemble.

Voir plus Voir moins
I sommaire
AVANT-PROPOS..........................................................3
PREMIÈRE PARTIE Présentation et analyse de l’Éthique
i REPÈRES.......................................................................9 1. — La vie et l’œuvre de Spinoza.........................9 2. — L’Éthique................................................................12 L’œuvre majeure de Spinoza ...........................................12 L’Éthique...................................................et sa parution 14
ii ÉTUDE DE L’ŒUVRE..............................................15 1. — Résumé du texte................................................15 L’ordre des cinq livres de l’Éthique..................................15 ..................................................Présentation thématique 19 2. — Lecture de l’œuvre pas à pas......................21 Premier livre ...................................................................21 L’héritage cartésien.............................................................21 Il n’existe qu’une seule substance.........................................22 La place de l’homme...........................................................23 Deuxième livre ................................................................24 Le problème de la connaissance.............................................24 Connaissance adéquate et inadéquate..................................25 Les genres de la connaissance..............................................26 Troisième livre ................................................................27 Les affections et les sentiments..............................................27 Leconatus.........................................................................28 La joie de la connaissance.....................................................29 Quatrième livre ...............................................................29 La liberté de l’homme.........................................................29 La finalité dans la nature....................................................31 La vie du sage en société......................................................32
Le sage et les passions...........................................................33 La valeur des passions..........................................................34 ...............................................................Cinquième livre 35 L’homme et son salut............................................................35 L’éternité.............................................................................36 Le salut par la connaissance..................................................37 La joie d’être sauvé..............................................................38 3.Lecture thématique..........................................38 La connaissance ...............................................................38 Les passions.......................................................................43 La liberté ...........................................................................46
iii SPINOZA ET L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE.....................53 1.Spinoza dans son temps.................................53 ..........................................................Spinoza philosophe 53 ..............................................Le courage de philosopher 65 2.Spinoza à travers les critiques....................66 ...........................................................Spinoza en dérision 66 Spinoza et la liberté...........................................................67
3.Spinoza réhabilité.............................................68 Spinoza et l’athéisme .......................................................68 L’importance philosophique de l’Éthique........................69
4.Spinoza et notre temps..................................70 Dieu et la nature ...............................................................70 La morale de l’Éthique......................................................71
i
DEUXIÈME PARTIE Lire l’Appendice du livre I de l’Éthique: texte intégral et commentaire
TEXTE...........................................................................77
ii COMMENTAIRE.........................................................87 1.Plan du texte........................................................87 Premier paragraphe ..........................................................87 ......................................................Deuxième paragraphe 87 Troisième et quatrième paragraphes ................................87 Cinquième paragraphe......................................................88 Sixième paragraphe ...........................................................88 Septième paragraphe.........................................................88 Huitième paragraphe ........................................................89 Neuvième paragraphe.......................................................89 ..........................................................Dixième paragraphe 89 Onzième paragraphe.........................................................89 Douzième paragraphe.......................................................90 Treizième paragraphe .......................................................90
2.Explication linéaire...........................................90 .......................................................§ 1 La nature de Dieu 90 ...........................................§ 2 Le problème de la finalité 91 .......................................§ 3 et §4 Explication du préjugé 93 .........................................................§ 5 L’utile et la cause 95 § 6 Il n’existe pas de finalité naturelle ............................102 § 7 Les arguments en faveur de la finalité ......................106 § 8 La création des valeurs..............................................110 § 9 La véritable origine de nos valeurs ...........................111 § 10 Le beau et le laid .....................................................114 § 11 Les divergences sur les valeurs ...............................115 § 12 et § 13 Ce qu’est vraiment la cause finale ..............117
OUTILS
i LEXIQUE..................................................................... ii INDEX DES NOTIONS........................................... iii SUJETS DE DISSERTATION................................. iv BIBLIOGRAPHIE......................................................
120 125 126 127
i repères
1. — La vie et l’œuvre de Spinoza Baruch Spinoza naît en1632, dans le quartier juif d’Amsterdam. À l’époque, les Pays-Bas, appelées Provinces-Unies, vivent leur âge d’or. À la tête des affaires politiques (parce qu’à la tête des affaires commer-ciales) se trouve une aristocratie protestante : armateurs, importateurs, industriels, banquiers. La vie intellectuelle est intense : des sociétés savantes échangent des idées, des universités célèbres sont accueillantes aux étrangers et à la pensée nouvelle qu’est le cartésianisme. Pourtant, c’est dans cet État libre que Spinoza sera constamment atta-qué. Le philosophe naît dans une famille de commerçants riches d’origine espagnole ou portugaise. De1639à 1650, Baruch Spinoza suit les cours de la nouvelle école juive où il apprend l’hébreu et étudie le Talmud. Il se des-tine à devenir rabbin mais, dès l’âge de17ans, il travaille avec son père dans la maison de commerce comme assis-tant. En1652, il fréquente les cours des ex-jésuites qui tiennent une école latine aux confins du quartier juif. L’école reçoit des libertins et Spinoza y fréquente des chrétiens libéraux. Il y apprend le latin et perfectionne son hollandais. Spinoza est progressivement suspecté par les fanatiques juifs. Il est vrai, en effet, que peu à peu, il se
10
présentation et analyse
détache de l’orthodoxie juive : il montre peu d’empresse-ment à fréquenter la synagogue et met même en doute les dogmes de la religion juive. Il est convoqué et interrogé par les autorités religieuses, mais on ne songe pas tout de suite à l’exclure.Un soir, un fanatique tente de le tuer d’un coup de poignard. On raconte que Spinoza garda toute sa vie son manteau percé du coup de couteau pour mieux se rappeler que la pensée n’est pas toujours aimée des hommes. Le27juillet1656, Spinoza est excommunié et exilé de la ville pour avoir blasphémé les Écritures. Il est interdit de lire ses écrits et de lui parler. Spinoza apprend alors la taille des instruments d’optique pour vivre. Il se rend ensuite à Leyde pour continuer des études de philo-sophie et s’installe dans la banlieue de Rijnsburg, lieu de résidence des collégiants chassés d’Amsterdam. Il y ren-contre des savants et des médecins : Jarrig Jelles, Simon de Vries, Peter Balling. Peu à peu un cercle d’étude se forme : Spinoza expose en latin, Jarrig Jelles traduit en hollandais, Balling fait préciser en espagnol ce qui permet à la pensée spinoziste de se diffuser rapidement. Les assis-tants prennent des notes et rédigent après coup. Spinoza revoit les textes.Le Court Traitéest le résultat de ces entretiens, à travers lequel on peut percevoir quelques thèses de l’Éthique. En hiver1661, Spinoza rédige le Traité pour la réforme de l’entendementqui reste inachevé. Vers1663, pour son pensionnaire et élève Casearius, il écrit lesPrincipes de la philosophie de Descartes. Avec ce livre se termine l’œuvre « professorale ». Dès1661aussi, il commence à écrire l’Éthique. C’est peut-être pour cela qu’il laisse inachevé leTraité pour la réforme de l’entende-ment. En1663, Spinoza s’installe à Voorsburg (banlieue de La Haye). On vient le visiter et il fait figure de savant, d’hébraïsant et de penseur libéral. Sa réputation est