//img.uscri.be/pth/53833441399e0a9e111778055730445e36813877
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Flaubert dans le texte

De
174 pages
Cet ensemble revisite le corpus flaubertien le plus connu. C'est moins une sorte de visite guidée qu'une étude inquiète des possibilités d'un approfondissement critique fidèle. Flaubert était un auteur en avance sur son époque, tourné irrémédiablement vers la modernité et volontiers plus soucieux de son oeuvre et de sa poétique que des exégèses savantes. Ainsi continuera-t-il longtemps à intéresser la postérité, lecteurs et critiques parallèlement.
Voir plus Voir moins
Ali Abassi
Flaubert dans le texte
Études sur la poétique romanesque
Ap p r o c h e s li t t é r a i r e s
Flaubert dans le texte
Approches littéraires Collection dirigée par Maguy Albet
Dernières parutions
Maya OMBASIC,Paysages urbains et mélancolie chez Ohran Pamuk, 2016. Mamadou Abdoulaye LY,Malraux et la poésie, 2016. Gilles GONTIER,L’Ermite et le Renégat, 2016. José FONTAINE,La gloire secrète de Joseph Malègue,2016. Thierry Jacques LAURENT,André Maurois, Moraliste,2016. Rachid BAZZI,Permanence et variabilité dans le récit persan et arabe classique, 2016. Taïeb BERRADA,La figure de l’intrus, Représentations postcoloniales maghrébines, 2016 Magda IBRAHIM,Le personnage de Charlotte dans Le Testament français(1995) d’Andreï Makine, 2015. Claire CARLUT,: l’œuvre deEntre Poésie et Philosophie Christian Bobin, 2015. Jean-Philippe PETTINOTTO,À Marguerite Duras : L’écriture comme un fleuve asiatique, Représentation narrative de la vie familiale dans les œuvres de l’auteur, 2015. Petra KUBÍNYIOVÁ,À la recherche de l’identité dans l’œuvre de Frédérick Tristan, 2015. Ramona MIELUSEL,Langue, espace et (re)composition identitaire dans les œuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal, 2015. Rafik DARRAGI,Hédi Bouraoui. La parole autre. L’homme et l’œuvre, 2015. Youssef ABOUALI,Yasmina Khadra ou la recherche de la vérite,2013. Zohir EL MOSTAFA,Hommages à Driss Chraibi,2013. Mokhtar ATALLAH,Études littéraires algériennes, 2012. Sous la direction de Mokhtar ATALLAH, Le Culte du Moi dans la littérature francophone,2012. CALISTO,Lou Andreas-Salomé ou le paradoxe de l’écriture de soi,2012.
Ali ABASSI
Flaubert dans le texte
Études sur la poétique romanesque
Du même auteur
Essais Le corps humain dans les contes et nouvelles de Guy de Maupassant, Tunis, Faculté des Lettres de Manouba, 1992. Le récit, de l’œuvre à l’extrait,Sfax (Tunisie), Birùni, 1994. Sur l’histoire littéraire française, Tunis, Ed. Sahar, 1995. Le Romanesque hybride, I, Tunis, Ed. Sahar, 1996. Le Romanesque hybride, II, Tunis, Ed. Sahar, 1998. Stendhal hybride, poétique du désordre et de la transgression dansLe Rouge et le noiretLa Chartreuse de Parme,L’Harmattan, 2001. La Guerre et ses environs, Tunis, Ed. Sahar, 205. Littératures tunisiennes : vers le renouvellement,L’Harmattan, 2006. Poétique romanesque XIXe :Tunis, Ed. de l’ENS et Ed. Sahar, 2010. Espaces francophones tunisiens ou Main de Fatma, L’Harmattan, 2011. Saisons arabes,Paris, Ed. Edilivre, 2015.
Romans Tirza, Paris, Gallimard (Joëlle Losfeld) et Tunis, Cérès, 1996. Voix barbares,Tunis, Éd. Sahar, 1999. Inchallah le bonheur,Tunis, Éd. Sahar, 2004. Erratiques, Tunis, Éd. Sahar, 2006. Le Vent se lève en janvier,Tunis, Ed. Sahar et Lausanne, Ed. d’En-bas, 2011. Chérie, c’est le printemps !Tunis, Ed. Sahar, 2014.
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-113074 EAN : 978234311307-4
Où connaissez-vous une critique qui s’inquiète de l’œuvre en soi, d’une façon intense ? On analyse très finement le milieu où elle est produite et les causes qui l’ont amenée, maisla poétique insciente?D’où elle résulte ? Sa composition, son style ? Le point de vue de l’auteur ? Jamais !
Flaubert, Correspondance,lettre du 2 février 1869, à G. Sand
PRELIMINAIRE Aujourd’hui, un peu partout dans le monde, on lit Flaubert dans toutes les langues, mais aussi, surtout, dans sa langue, dans le texte, comme on dit de Virgile, lu en latin, de Sophocle, lu en grec ou de Cervantès lu en espagnol. Dans les pays francophones, on lit l’auteur deMadame Bovaryde et L’Education sentimentale bien plus en français que traduit dans les langues nationales. Vu d’ailleurs, d’outre-mer et d’outre-terre,à Leipzig, à Sidney ou à Tunis,Flaubert,dans le texte, apparaît autre et le même. L’œuvre dialogue, dans sa réception par les altérités culturelles et linguistiques, avec ses gloses incommensurables, tout en rutilant de lumières et de sensibilités parfois différentes, rendues possibles par ses incessantes pérégrinations au-delà des territoires naturels et des frontières originelles. MaisFlaubert dans le texte, c’est aussi, métaphoriquement, ce parti pris méthodologique de l’analyse immanente, qui reven-dique la priorité dutexte, s’attarde dans l’intexteévidemment, non pascontre lehors-textecritiques dites transcen- des dantales, maisavec elles, dans la perspective d’une réception plurielle qui, à l’université et ailleurs, ferait idéalement des lectures internes et externes d’utiles tandems. A retenir, cepen-dant, cette importante nuance : la prédilection affichée par Flaubert pour ce qu’il appelle lapoétique insciente, dans sa correspondance, entre autres une lettre à George Sand, datée du 2 février 1869. Il privilégie ce que nous appelons, à présent, la poétique, et en énumère, il y a déjà près d’un siècle et demi, certaines des déclinaisons essentielles privilégiées par les poéticiens modernes :D’où elle (l’œuvre) résulte, sa compo-sition, son style, le point de vue de l’auteur, autrement dit, une
9