//img.uscri.be/pth/4c7bf59e1226901a45d5cb1e9d6d166aa6e117e7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

GRENADE ou NAR

De
100 pages
Haydar Ergülen est un poète majeur qui part de ces racines pour frôler l'humain en ce qu'il a de plus dépouillé, de plus fragile et d'universel. S'il a su représenter très tôt le courant novateur de la poésie turque contemporaine, il n'en a pas pour autant perdu le sens de sa culture, de son peuple. Son engagement est ici intégral, sa recherche poétique participe du souffle de la tradition et des tempêtes frondeuses. Poète solidaire qui sait détourner la violence par la vision.
Voir plus Voir moins

Haydar ErgülenGRENADE ou NAR
- D’où venez-vous ?
- Du feuve !
Alors pourquoi vos yeux ne sont-ils pas verts ?
un feuve n’a jamais coulé de vos yeux
vos yeux n’ont jamais regardé de feuve
vos yeux n’ont jamais été regardés par un feuve
ou bien vous n’avez jamais regardé en vous
de vos yeux vous n’avez rien laissé au feuve GRENADE
ou NAR
Haydar Ergülen est un poète majeur qui part de ses racines pour frôler
l’humain en ce qu’il a de plus dépouillé, de plus fragile et d’universel.
S’il a su représenter très tôt le courant novateur de la poésie turque
contemporaine, il n’en a pas pour autant perdu le sens de sa culture,
de son peuple. L’engagement du poète est ici intégral, sa recherche
poétique participe du souffe de la tradition et des tempêtes frondeuses. Traduit du turc par Claire Lajus
Il y a dans sa poésie un rare mélange de fuidité et d’arrêt sur image
où la subtilité devient l’angle d’attaque et le miroir. De temps à autre,
il laisse percer l’accent de la révolte qui en devient plus percutant par
son effet de surprise. Poète solidaire qui sait détourner la violence par
la vision.
Michel Cassir
Haydar Ergülen est né en 1956 à Eski şehir en Turquie.
Chargé de cours à l’université d’Istanbul et chroniqueur dans
plusieurs journaux, il a publié treize recueils de poésie et plusieurs
essais. Ses poèmes ont été traduits dans de nombreuses langues.
Il a participé à de nombreux festivals poétiques en Turquie et à
l’étranger. Il a reçu plusieurs prix de poésie dans son pays. Il est
le père de Nar.
N°92
ISBN : 978-2-343-05420-9
12 €
GRENAD ou NAR Haydar Ergülen
Poésie




GRENADE
ou NAR





Levée d’ancre
Collection dirigée par Michel Cassir

Levée d’ancre est une collection privilégiant l’écriture
poétique, créée en 2001 par Gérard Augustin et Michel
Cassir. Elle se propose d’abord de publier, au-delà de la
division des genres, la poésie sous toutes ses formes ; de
la précise ciselure du vent aux nouvelles, y compris le
« noyau de prose » par lequel l’œuvre exprime ce qu’il y
a de plus actuel, dans sa construction d’un sens de la
poésie.
Ensuite, multiplier les accès à cette poésie, tant par les
anthologies critiques, les ouvrages collectifs, que par les
échanges entre écrivains et lecteurs, les rencontres
entre la poésie, les différents arts et la vie.

Dernières parutions

91 – Fady NOUN, Dans la nuit de diamant, 2015.
90 – Philippe André RAYNAUD, Assises, éclairs, marches
lentes, 2014.
89 – Hervé BAUER, Des astres errants. Récits, 2014.
88 – Michel CASSIR, La fête prenant de vitesse l’obscur,
2014.
87 – Marc DELTA, Nus suivi de Triple saison, 2014.
86 – Paul RODDIE, Le ravisseur du monde. Taking the
World by Storm, 2014.
85 – Alain ROBINET, « D’EN DANTE-CI ! ». « qui », à
l’image d’icelui, l’Auteur, rééc(r)it en vis-à-vis... ... pour
nos temps d’ici-là, 2014.
84 – Christian CAVAILLE, Abrupts, 2014.
83 – Hoda ADIB, L’instinct distal, 2014.
82 – Catherine LECHNER REYDELLET, Guerre oubliée, 2013.
81 – Luis ARAUJO PEREIRA, Poésie pour dire moins, 2013.
80 – Michel CASSIR et Danielle AUGUSTIN (dir.), Pour
Gérard Augustin. Textes et témoignages, 2013. Haydar Ergülen



GRENADE
ou NAR

Traduit du turc par Claire Lajus





























LEVÉE D’ANCRE


L’Harmattan Du même auteur
Publications en turc

Questions sans réponses, 1981
Le Prince de la rue, 1990
Poèmes du pont Sırat, 1991
Tailleur d’autrefois, 1995
Une petite soeur retraitée du cabaret
(sous le nom de Lina Salamandre), 1995
40 poèmes et Un, 1997
Mémoire (sous le nom d’Hafiz), 1990
La Valise en carton, 1999
Grenade, 2000
Hafiz et la salamandre, 2002
Un emprunt comme un chagrin, 2005
La Cem de pluie, 2005
Ode des Chats tristes, 2007
Enveloppe, 2010
Anthologie de poèmes d’amour, 2011







Nar © Kirmizi Kedi

© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-05420-9
EAN : 9782343054209 L’homme est infime


Ma grand-mère disait : mon fils, l’homme est
infime,
il feint de l’ignorer sinon il n’aurait pas défié
les routes, ni élevé de maisons vers le ciel
Ma grand-mère capricieuse n’éternisait ni sa parole
ni son insistance
elle parlait peu, doucement, droit au but
elle disait qu’ils font du mauvais en l’homme un
soldat et du trop de paroles
un poème, elle vit que j’étais un soldat écrivant des
poèmes
elle était une toute petite grand-mère, je l’ai compris
en la perdant
tout est extrêmement infime, l’homme est plus
infime qu’un arbre, qu’une après-midi,
qu’une pomme, que le soleil, que la neige, que la
pluie,
même notre ombre nous dépasse, l’enfance est donc
plus infime que son rêve et si à tour de rôle six frères
rêvaient
il n’en ressortirait qu’une seule enfance pour eux
tous,
nous ne comprenions pas que ce monde chantait un
air connu,
7 difficile maintenant de le quitter, nous y sommes
habitués,
parfois j’en rêve, il apparaît aussi infime qu’un
sourire, il me dit d’abréger
personne ne comprendra le poème et ta vie n’en sera
pas prolongée,
l’homme grandit avec ses erreurs, je croyais grand
l’amour
mais j’ai compris, un jour, qu’il était plus infime que
ses lettres
parfois le temps de l’écrire, il est déjà passé, parfois
l’arracher
de notre cœur exige du temps, l’amour est infime,
long est le poème,
même si un arbre lui manque, la forêt reste une forêt,
et si une lettre se perd… mais combien de lettres
forment donc un homme !







8 Car…


J’aurais aimé être cette fillette essuyant avec un
mouchoir en papier
le museau sale d’un chat de gouttière transi,
car je crois à la vocation de cette fillette
même si elle ne peut soulager les souffrances du
chaton,
je crois qu’elle a été invoquée du fait de sa candeur
peut-être que sa candeur guérira la phrase
invocatrice
que ses mots panseront ses plaies béantes
que cette fillette est l’incarnation d’un ange
ambassadrice entre les langues animales et humaines
envoyée pour communiquer aux animaux la joie des
hommes
et aux hommes la bonté des animaux
peut-être aussi qu’il n’existe pas d’autre parabole en
ce bas monde
peut-être aussi qu’à force d’être dite de langue en
langue, cette parabole
fera connaître les secrets entre les animaux et les
hommes
alors l’animal oubliera ce dont les hommes ont honte
et les hommes se redécouvriront dans ce dont les
animaux se souviennent
9