Hors d'atteinte?

De
Publié par

Frédérique décide de ne plus rien décider, d'abandonner à la roulette la conduite de sa propre vie : ce qu'elle fera, où elle ira, si elle sera riche ou pauvre, flambeuse de haut vol ou clocharde, et dans quel ordre. Les enjeux montent, elle coupe des ponts, elle s'enivre d'irrévocable. Elle se met sans relâche au pied du mur en espérant, après l'avoir sauté, être enfin délivrée, hors d'atteinte.
Publié le : mercredi 10 septembre 2014
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846828420
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Horsd'atteinte?
DUMÊMEAUTEUR
Chezlemêmeéditeur
BRAVOURE,PrixPassion1984,PrixdelaVocation 1985. LAMOUSTACHE,1986. LEDÉTROITDEBEHRING,GrandPrixdelascience fiction1987,PrixValéryLarbaud1987.
Chezd'autreséditeurs
WERNERHERZOG,Edilig1982. L'AMIEDUJAGUAR,Flammarion1983.
EmmanuelCarrère
Hors
d'atteinte? roman
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14e
0P.O.Léditeur,1988 ISBN2.86744-125-0
1
Lababy-sitterarrivaenretard,àcause, expliqua-t-elle,d'unsuicidequiavaitinterrompule traficdumétro.Ellevoyageaitàborddelarame meurtrière,maisdanslewagondequeue,etparais-saittirerduréconfortdesavoirquelesrouesdece wagonavaientétéfreinéesavantdebroyerlecorps dudésespéréellen'yétaitdoncpourrien,n'avait rienvu,néanmoinssefiguraitlecarnageavecune abondancededétailsdontsesreniflementsenrhu-mésaccentuaientlacruditéetFrédérique,touten sehâtant,dutluifairepromettrede nepasenparler toutelasoiréeàQuentin,trèsexcitédéjàparlepeu qu'ilavaitentendu. Jean-Pierreetelle,ducoup,étaientenretard aussi.Lecinémasetrouvaittroploinpouryallerà pied,etlemétro,qu'ilsavaientprévudeprendre,
leurrépugnaitunpeu,justeaprèscerécit.Lefait qu'ils'enétaitdéjàproduitundiminuaitleschances d'unaccidentsemblable,cesoirprécisément,surla mêmeligne,maiscetencouragementstatistiquese heurtaitàunsentimentdeconvenancediffus, commes'ilavaitfalluobserverundeuililspren-draientuntaxi. Connaissantd'expérienceladifficultéd'en trouverenmaraudedanslequartieràcetteheure, Jean-Pierredécidadetéléphoner,aurisqued'accroî-treleurretardet,s'inquiétaFrédérique,demanquer lesbandes-annonces. «Desbandes-annonces?Turêves.S'ilyadela pub,danscegenredesalle,ceseradéjàbeau»,dit Jean-Pierreaveclanuancededédainqu'encouraità leursyeuxl'austéritédescinéphilespursetdurs bienqueceuxquis'avouaienttelsfussentdevenus raresdepuisquelquesannées,ensortequelafrivolité affichéedeleursgoûtsnetrouvaitplusgrandmonde àquiêtreopposée. L'imperméableboutonné,qu'iln'avaitpasôté enarrivant,l'écharpeautourducou,levisagehési-tantentrel'anxiétéetlesoucideprendreàlalégère unecontrariétésibénigne,Jean-Pierreattenditun momentquelaseulecompagniedetaxisdontil connaissaitparcœurlenuméro,principalement composédezéros,consenteàrépondre.Puis,àsa mineencoreplusaccablée,Frédériquedevinaqu'il affrontaitlavoixenregistréerépétantsurunfondde musiqueapaisantequelacompagniefaisaitson possiblepoursatisfaireauplusvitesesclients.Elle précisaittoutefoisquelesplusavisésd'entreeux prenaientsoindecommanderleurvoiturelaveille. «Etlessuicides,ilslescommandentaussila
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant