Instructions pour les enfants, ou Abrégé des principaux devoirs du bon citoyen ; par la citoyenne H***

De
Publié par

Impr. de Migneret (Paris). 1793. France (1792-1795). 1 pièce ; in-12.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mardi 1 janvier 1793
Lecture(s) : 2
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

INSTR UCTIONS
POUR
EKFAUS,
o u
A B R É G E
DES PRINCIPAUX DEVOIRS
DU BON CITOYEN.
Par la Citoyenrie H * * *.
A PARIS,
- Chez MIGNERET, Imprimeur, rue Jacob, N.°40.
Et chez tous les Marchands, de nouveautés.
L'An II de la République Française, une et indivisible.
A
I BsU' C/P IONS
*
(ï> O y R> LES ESF1
l,'. r fi' 'l"
:.' , ~~0~-~ J , J ~!~!..
!. YI. 1 :-\ .,.. "- -'
V,'i "**/ • » o u J. -.. ~:~ r ,;- ,'"
'\, ,.- .11.): '.- J.', L~ T":;'!~:!:;' Jt~ hl
ABRÉ G É
Des principaux , devoirs ltU,:. bon
Citoyen. -
PRIÈRE DU MATIN.
D
i EU créateur dq tout, toi qui içis
as donné le bonheur de vivre , qui s
créé notre nourriture, nos biens, nous
plaisirs; acceptê :tIÓWt:- ; fais
que iîows soyions tjowà «t -sng»-a» t-'Mïte
cette journée, ~eonoque nous bénissions
toujours tes bien~iî.s.ac;~: ~J
-- U1
A
«S RI ÏTÉ) Diti "JLS 0 1 B.
P.
ARDONNE - NOUS nous faute Dieu tout-
puissant, toi qui nous as donné le cou-
rage de les avouer 0 c'est de toi que
viennent toutes les vertus; donne. nous
les moyens d'en avoir beaucoup rends-
nous toujours bons, estimables, et re-
ctoàiofe'^àns-eriVè^ tôîv'T_ "-
CATÉCHISME. -
~M. i v ;'. W U a ~a - - IA- ,:
D.
B rrr
Q
r
U'EST-CE qu'un honnête homme!
■ -*• ~'ni "trrnî qft rïT"fibïJ ifil'-i»
R. C'est
tous ses devoirs..
~9. ,i taiîJiu ànt «o'.uiu l: rc t.. i -
~R être i boai 'patriote t
Çtïe.ibQS Ête>9. être~bon -pRtlfiote¡
~lïû&x^lfftjfei^; êjtreu^oH-in^aTi-, -étije bon.
père, être bon am~i-iu-'L! 89j' èluw'liJ
m
A 3
D. Comment est-on bon fils?,
R. Par le respect qu'on a pour ses
père et mère ; les soins qu'on s'empresse
d'avoir d'eux lorsqu'ils sont ,malades J 1®
plaisir qu'on éprouve à leur procurer
quelques biens ; à travailler pour les sou-
lager ; à sacrifier les - plaisirs qui nous
sont personnels, pour rester près d'eux
et amuser leur vieillesse.
D. Comment est-on bon Patriote?
R. En considérant sa Patrie comme sa
mère nourrice. -
D. Qu'entendez-vous par la Patrie ?
R. Le pays où l'on est né, celui dont
on a adopté les loix.
D. Que doit-on faire pour elle ?
R. Comme c'est d'elle que nous tenons
la conservation de notre existence morale
et physique , nous lui en devons le sacri-
fice quand elle en a besoin ; ainsi nous
lui devons de faire la guerre pour la

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.