L'au-delà sans billet

De
Publié par

René RICHARD est avant tout un auteur compositeur de talent. Plus de 300 textes écrits, très réalistes, durs parfois, mais qui ne laissent pas indifférent.

Également auteur de pièces de théâtre, il a publié un livre intitulé 8 comédies à jouer dont le style est totalement à l’opposé de ses chansons. Ce livre s’adresse surtout à des troupes de théâtre amateur ou professionnel. On y retrouve huit comédies prêtes à être jouées dont quatre connaissent déjà un vif succès.

L’au-delà sans billet vient compléter sa recherche de diversité dans l’écriture. Un mélange de faits réels, un soupçon de surnaturel, une pincée de mystère donnent à ce roman un arrière-goût d’étrange et de doute à la fois.


Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 42
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782953320404
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Avant-propos Avant toute chose, il est important que nous fassions connaissance. Je menais une petite vie tranquille, sans histoire, dans un joli village du Sud de la France lorsque c’est arrivé. Vosgien d’origine, je me suis très bien adapté à ces régions beaucoup plus chaudes et sèches. Les gens y sont plus… décontractés. Soleil oblige. Peut-être un peu moins sincères que dans le nord… plus superficiels. Mais on s’y habitue rapidement, pour peu qu’on n’y attache guère d’importance. Deux mariages ratés, un fils dont je suis fier, issu du second mariage. Il est marié à une jeune femme très sym-pathique et ils sont les heureux parents d’une magnifique et adorable petite fille. Personnellement, j’ai fini par rencontrer une femme qui correspondait à mes attentes et cela fait maintenant pas mal d’années que nous vivons ensemble. Mes passions ? La musique, j’écris et je compose, et j’ai monté un groupe avec lequel nous faisons quelques concerts.
7
Il y a aussi l’écriture de pièces de théâtre, l’informatique, les copains… et bien sûr, ma petite-fille. Je vous l’ai dit, une vie normale, tranquille, sans histoire, jusqu’à ce que je meure… par erreur. Je vais vous raconter cette histoire extraordinaire dont je suis le héros bien malgré moi, depuis le début, en essayant de n’omettre aucun détail. Et si ça vous paraît dingue, je vous rassure… à moi aussi ça semble fou.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi