L'Aurore

De
Publié par

À l'instar de Déserts, le premier livre de P.N.A. Handschin, on peut dire que L'Aurore est l'envers d'un décor, est inhabitable ou aussi que c'est une machine-outil à creuser des abîmes. Mais, à la différence de Déserts, il s'agit moins ici de la remise en jeu de toute identité que d'une course effrénée à travers l'Histoire, au milieu de ses acteurs et de ses figurants, de ses victimes et de ses bourreaux, d'une glissade radicale qu'organise une syntaxe poussée à son extrême logique grâce à quoi les temps et les lieux s'échangent à une vitesse telle que le sens en est littéralement expulsé.
Publié le : jeudi 16 septembre 2010
Lecture(s) : 22
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782818005422
Nombre de pages : 120
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’Aurore
DU MÊME AUTEUR
DÉSERTS, Éditions P.O.L, 2003
P.N.A. Handschin
L’Aurore
Tout l’univers, II
Récit
P.O.L e 33, rue SaintAndrédesArts, Paris 6
L’auteur remercie le CRLFC pour la bourse de création qui lui a été accordée.
© P.O.L éditeur, 2005 ISBN : 2846820775 www.polediteur.fr
Il est important que nous employions notre faculté créatrice à imaginer des énigmes analogues à celles qui nous entourent.
in lettre de Schoenberg à Kandinsky, 19 août 1912
1
À Stalingrad les Zhou assaillirent le Carne gie Hall appartenait à Alfred Nobel débarqua au terme d’une semaine de traversée à Monterrey dix mille Yougoslaves se réunirent devant l’ambassade d’Espagne fut bombardée par les Sargonides passèrent par les armes René Coty aimait à la folie Catherine Howard donna l’auto risation aux troupes américaines du Vietnam de procéder à des opérations offensives à Tanana rive et à Kinshasa les ouvriers porcelainiers émasculèrent Monsieur Göring était le succes er seur désigné de Dagobert I accusa la FNSEA de noyauter l’armée régulière mitrailla des tra vailleurs des mines d’étain de Datong qui dans
9
des camions brinquebalants essayaient désespé rément de rejoindre Lucerne fut assiégée par des terroristes israéliens s’introduisirent dans le vil lage olympique fut incendié par les Euménides se rassemblèrent sur le pont des Soupirs condui sait à l’Observatoire de Paris fut soufflé par une terrible tempête dévasta Monaco fut encerclée par les Burgondes et les Angry Young Men obéissaient à Félix Faure fut amené devant le grand prêtre Caïphe ordonna à Ésope d’égorger Toutankhamon était né à Bethléem Ignace de Loyola fut victime d’un attentat commandité par JeanBaptiste Colbert avait donné rendezvous place de Grève à Henry Ford se suicida dans son appartement d’une balle en plein cœur de Naga saki des opposants furent ligotés et recouverts de bâtons de dynamite que leurs bourreaux déclen chèrent à distance depuis l’impasse de la Visita tion Louis Renault vida son chargeur sur Mobutu qui passait boulevard Ney un taux de radioactivité de 50 % plus élevé que la normale fut enregistré par les sauveteurs russes de l’OEA retrouvèrent vivants trois des trente touristes piégés depuis quinze jours dans un puits effon dré à Risør les Alamans plastiquèrent le Meteor
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Al Capone

de republique-des-lettres

Les belles familles

de le-nouvel-observateur

Le Fils

de albin-michel

suivant