L'écho de la Croix-Rousse : romances et chansonnettes... / Valentin Couturier

De
Publié par

Association typographique lyonnaise (Lyon). 1867. 12 p. ; in-16.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mardi 1 janvier 1867
Lecture(s) : 9
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Valentin COUTURIER
or
&'«€«#
DE
LA CROIX-ROUSSE
5
> Romances et Chansonnettes
i
L'AVEU. — LE PREMIER AMOUR. — MES PLUS CHASTES-
AMOURS. — A PHOEBÉ. — LE DERNIER CHANT DE
L'EXILE. — LE MARI COMPLAISANT. — UN REVE
ENCHANTEUR.
Prix : 20 c.
LYON
ASSOCIATION TYPOGRAPHIQUE LYONNAISE
Rogard, rue Tupin, 31.
1867
Valentin COUTURIER
aor
t9É€SO'.
DE
LA CROIX-ROUSSE
Romances et Chansonnettes
L-ik, U. — LE PREMIER AMOUR. — MES PLUS CHASTES
AMOURS. — A PHOEBÉ. — LE DERNIER CHANT DE
L'EXILÉ. — LE MARI COMPLAISANT. — UN RÊVE
ENCHANTEUR.
Prix : 20 c.
LYON -
ASSOCIATION TYPOGRAPHlQUE LYONNAISE
Regard, rue Tupin, 3).
1867
©
— 3 —
L'AV E U
AIR: Il ne faut pas jouer avec le feu!
ou Si les fleurs parlaient !
Depuis longtemps je t'aime, jeune fille;
Si j'ose enfin le Je dire à genoux,
C'est que je crois à la bonté qui brille
Dans ton regard si suave et si doux !
J'ai tout perdu ceux que j'aimais au monde:
Toi seule peux soulager ma douleur.
Que ta tendresse à la mienne réponde
Car mon amour est pur comme ton cœur!
Jusqu'à ce jour aucune voix de femme
N'avait jeté le trouble dans mes sens ;
La tienne seule a vibré dans mon âme
Comme une harpe aux magiques accens.
Depuis je t'aime et, plein de confiance.
J'attends, j'espère un avenir meilleur.
Ne détruis pas ma dernière croyance.
Car mon amour est pur comme ton cœur
Un mot d'espoir pour ranimer ma vie
Que le chagrin consume tous les jours :
Un mot d'espoir et mon âme ravie
T'appartiendra tout entière et toujours !
Si cet aveu ne t'a pas offensée,
Laisse tomber ce mot consolateur.
Mets à ton doigt l'anneau de fiancée.
Car mon amour est pur comme ton cœur !
-,4 -
LE PREMIER AMOUR
AIR : Le Palais des papes.
ROMANCE.
Son cœur n'aime que toi, suave créature
>u visage candide, à l'œil humide et doux,
Réveuse enfant du ciel, poétique nature
-gnorée au milieu de. ce monde jaloux. -
Mlève jusqu'à toi l'amant qui n'ose dire
Ton nom mystérieux à personne ici-bas,
Ton nom que tous les jours à genoux je soupire
Kt que ma .-bouche ne dit pas._
Car depuis que la brise en soulevant ton voi le,
Pour la première fois à fait battre mon cœur:
Depuis que sur ton front j'ai vu luire une étoile,
T'aimer est devenu ma vie et mon bonheur.
Chaque soir quand ma voix te dit tout bas : « Jet'aime!»
Si tu penches vers moi ton front pensif et pur,
C'est le ravissement, la volupté suprême
Que puise mon regard dans ton regard d'azur!.
Ah ! que ne puis-je ainsi passer toutes les heures
Que sur terre sans toi je dois compter encor,
Jusqu'au jour des adieux qu'aux célestes demeures,
T'emporteront tes ailes d'or !
Car depuis que la brise, etc.
Si le Dieu que tu sers et qué pour toi j'oublie,
Tenait à regretter ton - terreslre séjour;
Avant de satisfaire au devoir qui te lie
Songe que ton départ briserait notre amour.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.