L'Enfant au billard électrique

De
Publié par

Cela pourrait n'être qu'un fait divers auquel il n'y a rien à ajouter. Une mère tue son enfant et se suicide. Mais cet enfant était en fait son fils adoptif, et il prenait son essor, comme le font tous les garçons passé quinze ans... L'interdit de l'inceste, bien sûr, pèse de tout son poids sur cette histoire. Et aussi le silence des personnages qui, pour ne pas savoir, ou ne pas mettre de mots sur les émotions et les sentiments se retrouvent démunis, sans autre issue que la violence et, parfois, la mort. Les plaines du Nord, froides, dures, un monde de paysans pudiques et réservés délimitent le cadre à l'intérieur duquel se déroule cette tragédie que raconte, à touches discrètes, une narratrice qui donne avec délicatesse et fermeté parole à ceux qui n'en usent pas.
Publié le : mardi 26 janvier 2010
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846825917
Nombre de pages : 108
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'Enfant aubillardélectrique
DUMÊMEAUTEUR
Chezlemêmeéditeur
L'ORGANISATION,1988.
NicoleCouderc
L'Enfant aubillardélectrique
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14e
ISBN2-86744-264-8 ©P.O.Léditeur,1992
àM.
Letrainglissesurlepaysageilrouleàgrandevitesse. Claireestassisedanslesensdelamarcheenroutevers lePas-de-Calaiscommechaquelundimatindepuisplu-sieurssemaines.EllesesenttiréedeParis,emportée malgréelle.Uneforcelaretientetpourtantelleselaisse aller.Ellen'estpasmécontented'êtreemportée,comme siellequittaitlamasseimposanteetleshauteursdela grandevillepourallerversdesespacespluslargesaux constructionsplusfamilières,plusréduites.Danscetemps dutrajet,souvent,ellesesentenvahied'unsurcroîtdevie. Elleestcaptived'uneimpressionbrusquequil'emporte surtouteslesautressensationsdiversesquipourraient l'atténuer.Danscetempssuspenduelleapeurd'ou-blierParis,peurd'avoiràseplongerdanscenouveaulieu detravail,illuisemblepouvoirêtrelapluslucide.La dimensionjuste delavie,c'estdanscetrainqu'elle l'entrevoit,quandellenesaitpasencoreexactementce
qu'elleaquitté,pasencorecequ'ellevaretrouver.Elle hésitecommeelleleferaitdevantunetableàdessin, penchéesurlecadastre,quandl'ingénieurqu'elleestn'a toujours pasdécidéd'untracé,d'uneligneélectriquepour aménagerlacampagne. Maisdansletrainelleoubliesonmétier.Elleselaisse porterdansunétatlestraitsdelumièredanslesarbres, ledéfilérégulierdupaysagequenevientpourle momentencombreraucuneville,parfoisdistrairesimple-mentquelqueshameaux,permetàsonespritdese détacherducontingentpourhésiter uninstantentre touteslesimpressionsfortuitesqueluiprocurecedépay-sement.C'estcommesielleseréveillaitbrusquementlà, dansunautrelieu,sanssavoirexactementoù,dansquel temps,dansquelespace.Elleaperdusesrepères,son aptitudeàmesurer,àplanifier. Atraverscetâtonnementsomnambuliqueellealaplus exactereprésentationdesavie,dansunesolitudel'échelle desvaleursnepeutêtretrouvéequ'endehorsde touteslesbanalitésqu'elleentenddireouvoitvivre.En dehorsdecettefrivolitéquilafaitsedépensercommetout lemondesansretenirlesecretdesessentiments,deses peursd'ordinairediluésdanscequelesgensappellentla réalité. Danscetterécréationdutrajetentrain,elleestsaisieau seuildel'essentiel,etc'estunbonheur.Mêmesidansces moments-làsonamourpourMarcluisemblelaréduireà unepassivitéquilarendlejouetdetouteslessituations, elleaperdulapuissancedepenser,d'inventercequi auraitpufairelanoblessedeleurvie.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant