//img.uscri.be/pth/5282a3f99f93441557e3d856335e3c1abb8f15df
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Hyène affamée

De
138 pages
Comment l'hyène croyant abuser le coq fut-elle punie pour sa fourberie ? Comment un berger réussira-t-il à sauver sa botte de paille des dents de son bouc et son bouc des dents de l'hyène ? Qui sera plus rusé que l'araignée qui a attiré l'antilope puis l'hyène dans sa marmite pour les manger ? Comment l'hyène croyant pouvoir manger un hippopotame fut prise à son propre piège ? Vous trouverez les réponses dans ce recueil de contes moraux parfois cruels et vous découvrirez la richesse de la culture orale guinéenne.
Voir plus Voir moins
Mallon KÉITA-KOUYATÉ
L’hyène affamée Contes de Haute-Guinée
L’hyène affamée
Contes de la Haute-Guinée
La Légende Des Mondes Collection dirigée par Isabelle Cadoré, Denis Rolland, Joëlle et Marcelle Chassin
Dernières parutions
Mallon KÉITA KOUYATÉ,Une hyène affamée, Contes de la Haute-Guinée, 2016. Pierre MANGA,La sœur du Bouc, contes diolas du Sénégal, 2016. Alfred DIBAN KI,Domolo et le canari magique, Contes san du Burkina Faso, 2016. Nassereh MOSSADEGH,L’Oiseau doré de Khârkan, Contes persans, 2016. Gyula ILLYÉS,Groseille, Contes populaires hongrois, Traduit du hongrois par Clara Tessier, 2016. Jean-Pierre VAGNER,Paris à la diable, Contes,2015. Lounès BENREJDAL,facéties de Djeh’a, Contes Les kabyles,2015. Nassereh MOSSADEGH,Le tapis jardin, Contes persans,2015. Anne GUIMEZANES,Le chevalier à la peau de tigre,2015. Taïeb FERRADJI,L’oiseau de pluie, Contes kabyles,2015. Annie FERRET,Les pattes du chacal et autres contes d'une Afrique rêvée,2015. Thibaut C. D. MAKOU FACHINA,Le chasseur et les filles-oiseaux, Contes fon du Bénin, 2014. Boubacar DIALLO,Démon Taureau, Contes de Guinée-Conakry, 2014. Pierre GBOLO,To et le caméléon, Contes gbaya de Centrafrique, 2014. Ali Ekber BASARAN,Sagesses et Malices de Téméle, Histoires lâz d’Anatolie, (bilingue turc-français), 2014. Mamadi KABA,Farafina Todi, Contes de la République de Guinée,2014. Annie FERRET,La sorcière dans la lune et autres contes d'une Afrique rêvée,2014.
Mallon KÉITA-KOUYATÉ
L’hyène affamée
Contes de la Haute-Guinée
© L’HAR M ATT A N, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-09683-4 EAN : 9782343096834
À ma très chère sœur Diontan, À mon frère Kéléfa À mon époux Sékou-Coclès À mes deux fils, Mamadi et Sékou-Oumar À mon beau-frère Mountaga.
Toute ma reconnaissance et ma gratitude à Monsieur Francis Soulié qui fut un deuxième père pour mes sœurs, frère et moi-même quand nous sommes arrivés à Paris. Il nous a donné le goût de la lecture, de la réussite. Il nous a surtout transmis le sens du courage et de l’humilité.
AVANT-PROPOS D’abord un grand merci à ceux qui m’ont aidée : mon cousin Namory, ma tante Mandéen, mes deux mères, Mariama ma mère biologique et Fatoumata celle qui m’a élevée, qui m’ont généreusement confié leurs contes et m’ont autorisée à les traduire. Un grand merci à mon frère Kéléfa et mon époux Sékou-Coclès pour leurs encouragements et leurs conseils et à tous ceux que je n’ai pas nommés. Les contes de mon enfance que vous lirez n’ont pas d’âge. Ils ont connu la colonisation, le travail forcé, l’esclavage. Aujourd’hui, les voitures ont remplacé les ânes d’autrefois. Les piétons ne se déplacent plus qu’en taxis. L’électricité a remplacé les lampes primaires à pétrole ou les torches, « les bois à flambeau ». Malgré le modernisme et la dureté des temps passés, les contes demeurent, car on y retrouve le mystère et le merveilleux du continent africain, et aussi sa douceur que l’on sent venir à soi avant même d’y arriver. Toute l’Afrique est là, avec sa poésie, son goût du merveilleux, dans l’exubérance, la gaîté, l’insouciance, la bonté et le courage. Croisements étranges et inattendus des races et des ethnies, sorties du même creuset et marquées du sceau africain. On est happé par la vie guinéenne, dans un pays où l’on n’est jamais pressé, dans un pays où il n’y a pas d’hiver, d’automne et de printemps. La vie africaine donne place aux contes et légendes. Ils sont tous du soir. Jamais on ne dit un
9