L. Véron... (Signé : Henry Lauzac.)

De
Publié par

au bureau de la "Galerie historique" (Paris). 1863. Véron. In-8° , 12 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : jeudi 1 janvier 1863
Lecture(s) : 8
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

GALERIE
HISTORIQUE ET CRITIQUE
uu
DIX-NEUVIÈME SIÈCLE
PARIS
IMPRIMERIE DE L. TINTERLIN ET Ce
RUE ^EUVB-DES-BONS-F.NFAST^, 3.
GALERIE
raiiw Il 1 uni»
DU r
M i\CLK
i)L\-NEU\I '~M~ S!!;CL~
--<1*p.-
L. VERON
( Extrait (In k' volume.)
PARIS
AU BUREAU DE LA GALERIE HISTORIQUE
1 86, RUE DUT Ii lU P L F.
1863
v colou
(LOUIS),
DOCTEUR EN MÉDECINE;
ANCIEN DIRECTEUR DE L'ACADÉMIE IMPÉRIALE DE MUSIQUK ;
ANCIEN DIRECTEUR DU JOURNAL le Constitutionnel;
DÉPUTÉ DE LA SEINE ;
OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR.
ILS d'un riche marchand de papiers,
Louis VÉRON esl né à Paris, le 5 avril
1798. Il fut envoyé comme externe au
lycée impérial Louis-le-Grand, et, ses
études terminées, une vocation irrésistible
l'entraîna vers la médecine. Ses parents ne
s'y opposèrent point, et peut-être devons-
nous à cette adhésion à l'exercice de la. carrière
qu'a suivie M. Véron, le meilleur écrit qui existe en-
core maintenant sur une maladie des enfants : le
Muguet, savant traité dont le succès n'a pourtant
pas empêché son auteur de laisser là, un beau jour,
l'étude de la science à laquelle il avait sacrifié les
plus belles années de sa jeunesse. Nous n'avons pas
à cxajpiner ici les motifs qui lui firent prendre
cette détermination. Nous ferons seulement re-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.