//img.uscri.be/pth/9292ca57d4aa08e5af6ea7bf090b4ab439e6d94b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La maison aux sept portes

De
112 pages
À la fois mâles et femelles, humains et cosmiques, l'araignée et la tortue sont les expressions d'un symbolisme que partagent avec le Bénin la plupart des régions du monde. Ce recueil nous plonge dans leur univers en nous donnant un aperçu des contes qui les mettent en scène. Le lecteur est entraîné dans une récréation tout en l'amenant à s'interroger sur les modes de fonctionnement de la société, les interdits, les comportements, l'éthique ou simplement le bon sens.
Voir plus Voir moins

LA MAISON AUX SEPT PORTES
Contes et légendes du Bénin

Collection «La Légende des Mondes» Dernières parutions:

- Pierrette

Jomni-Amiel (Traduits et commentés par): Proverbes tunisiens, 1993. - Boubacar Diallo : Le Totem (recueil de contes du Burkina Faso), 1993. - Lucia Popova : L'Aurore boréale. Récits et poèmes d'écrivains sibériens contemporains, 1993. - Dominique Aguessy : Les chemins de la sagesse. Contes et légendes du Sénégal et du Bénin, 1993. - Daniel Boursier: "Depuis ce jour-là... " Contes des Pygmées Baka du Sud-Est Cameroun (contes bilingues français-baka), 1994. - Mamadou Cissé : Contes wolof modernes (bilingues wolof-français), 1994. - Jean-Claude Renoux : Le mulet Maladrech et autres contes provençaux, 1994. - Dominique Aguessy : Le caméléon bavard. Contes et légendes du Sénégal et du Bénin, 1994 - Nouredine Aba: La ville séparée par le fleuve. Contes, 1994. - Salim Hatubou : Contes et légendes des îles Comores, 1994. - André Voisin: - Contes et légendes du Sahara, 1995. - Lahssen Eoukich : Au-delà des remparts de Fèz, 1995. - Penda Soumaré La femme sorcière, 1996 - Penda Soumaré l'arbre et l'enfant, 1996 - Bodo Ravololomanga Le lac bleu et autres contes de Madagascar; contes bilingues malgache-français, 1996. - Jean-Claude Renoux (sous la direction de), Saint-Gilles à contes découvert, 1996.
<9L'Harmattan, 1996 ISBN: 2-7384-4494-6

Dominique AGUESSY

LA MAISON AUX SEPT PORTES
Contes et légendes du Bénin

Illustrations de Titane De Vos

Editions L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

L'Harmattan INC 55, rue Saint Jacques Montréal-Québec Canada H2Y lK9

Du même auteur:
Les chemins de la sagesse. Contes et légendes du Sénégal et du Bénin, L'Harmattan, 1993.

Le caméléon bavard. Contes et légendes du Sénégal et du Bénin, L'Harmattan, 1994.

INTRODUCTION

Dans sa demeure aux sept portes, l'araignée se croit à l'abri de toutes les attaques ou représailles dues à son comportement. Elle en profite pour se livrer à des incartades qui n'améliorent pas sa réputation. Elle est passée maître dans l'art de faire illusion. Peu de partenaires échappent au tissu de ruses et d'audaces qu'elle ourdit finement autour d'eux, les alléchant par ses promesses de réaliser l'impossible. La célébrité serait-elle son unique préoccupation, sans égard pour l'image distordue qu'elle véhicule? La tortue, avec sa carapace ronde sur le dessus comme le ciel et plate en dessous comme la terre, évoque une force têtue dont la puissance s'étend à toutes les régions de l'imaginaire. Les contes suscitent et traduisent des modes de représentation collectifs. Les recueillir et les transcrire permet d'y intéresser aujourd'hui un plus grand nombre. L'art du conteur étant obligatoirement lié à la disponibilité d'auditeurs, son champ d'expansion risquerait de se voir, de ce fait, limité. De plus, la lecture laisse davantage de liberté à chacun pour revenir, quand bon lui semble, à une séquence qui aurait retenu son attention. Dans notre monde assujetti au progrès technologique, la mémoire passe également par l'écrit. Ce constat incite à constituer des répertoires qui poseront les jalons de recherches ultérieures. Éclairer la genèse de concepts dans des cultures différentes pourrait s'avérer utile à l'élaboration d'outils pédagogiques qui facilitent

l'acquisition de notions nouvelles nécessaires au progrès dans tous les domaines de l'activité humaine, qu'il s'agisse du champ économique, social ou politique. Le conte se situe parmi les mécanismes qui révèlent quelques-uns des processus qui, à partir de l'image, aboutissent au vocable désignant l'abstrait ou le concret. Les textes que voici ont été recueillis par l'auteur dans la région sud de l'actuel Bénin, en Afrique de l'Ouest. Ils émanent d'une aire culturelle donnée et en reflètent les mentalités. Le lecteur d'aujourd'hui les percevra peut-être d'une façon différente de celle qui prévalait auprès des auditeurs au moment où ils ont été rassemblés. Quel que soit l'effet qui en est attendu, les contes sont destinés à étonner et charmer, capter l'attention, enrichir le sentiment d'appartenance à un groupe, même si celui-ci n'opère que le temps du récit. Ils procurent aux uns le dépaysement, à d'autres la reviviscence de visions chargées d'émotion, plongeant aux sources culturelles. Les récits que comporte cet ouvrage se déroulent comme un cycle. Ce qui signifie qu'une série de contes mettent en action le même personnage. Les dessins de Titane De Vos, si bien inspirés, habillent les personnages de costumes qui correspondent au contexte dans lequel se déroule l'histoire. Ils contribuent magnifiquement à recréer l'atmosphère originale empreinte d'humour et de gravité. Deux comparses nous intéressent ici: l'araignée et la tortue. Mâles et femelles, humaines et cosmiques, elles sont les expressions d'un symbolisme que partagent la plupart des régions du monde. Ces figures sont sujettes à de multiples interprétations que l'on retrouve disséminées, isolées ou par morceaux, dans une grande variété d'espaces culturels. La tortue apparaît fréquemment dans les mythes connus aussi bien en Extrême-Orient, en

8

Chine, au Japon, qu'au coeur de l'Afrique subsaharienne. Des histoires familières aux Ashantis du Ghana, aux Bamoun du Cameroun, mais également aux Muisca de Colombie, aux peuples altaïques d'Asie centrale et de Sibérie, accordent à ces deux personnages des caractéristiques semblables. Leur ambivalence les placent dans les situations les plus inattendues. Détentrices de contrepoison, donc bienfaisantes, l'araignée et la tortue portent également en elles une parenté avec le poison et sont par conséquent malfaisantes. Les lecteurs ou les auditeurs en jugeront en appréciant pour eux-mêmes ou en se laissant dire les faits qui vont suivre. L'araignée se présente comme un animal mythique, assez loin parfois de son apparence réelle. Ses agissements sont quelquefois approuvés, plus souvent décriés. Elle n'offre pas une personnalité très recommandable. Elle s'empresse d'agir sans réfléchir, plus soucieuse du "qu'endira-t-on" que de la rectitude de sa conduite. Tandis que la tortue, à la fois rusée et cruelle, dévore ses adversaires sans autre forme de procès! La diversité des situations, qui les mettent en cause l'une et l'autre, éclairent ces légendes sous différents angles, apportent des points de vue complémentaires à leur appréciation. Elle souligne l'origine de certains interdits et propose des pistes pour aborder leur signification. Les émotions et les sentiments mis en jeu fonctionnent comme guides dans le labyrinthe des allégories. Chacun peut alors en déduire ce qu'il convient de faire ou d'éviter dans sa vie personnelle. La portée symbolique des récits prend ici toute son importance. Ceux-ci font appel, pour le déroulement de la scène, à des modalités qui peuvent paraître familières. Mais ils sont également une invitation à une plongée dans l'imaginaire, à l'irruption d'autres métaphores émergeant des brumes du subconscient pour apporter des saveurs nouvelles.

9

Ainsi le conte vit et s'enrichit au fur et à mesure du temps qui s'écoule, porté par la rencontre de conteurs de talent et stimulé par des auditeurs ou des lecteurs attentifs. Existe-t-il un bon et un mauvais usage de la même faculté? Le lecteur se rendra compte, au gré des épisodes, des conséquences de comportements nourris de convoitises ou de l'abandon soudain d'une amitié de longue date, comme l'araignée le fit pour la panthère. Même lorsque le principal acteur fait mine de l'emporter la tortue par une ruse implacable par exemple - il ne recueille point l'admiration qu'il escomptait. Car en fait, demande le conteur, la fin justifie-t-elle toujours les moyens? Comment apprécier ceux qui prétendent vivre de leur réputation? Ne risque-t-elle pas d'être surfaite sans offrir de garantie de bonne conduite? Dans une recherche de solutions aux problèmes essentiels de la vie humaine par l'humour et l'approche symbolique, la puissance de l'imaginaire dépasse le registre du récit simplement merveilleux aux effets magiques. Elle alimente un patrimoine culturel partagé par une très large partie des peuples qui vivent sur notre

planète et plaide avec éloquence pour une communauté de
destin entre eux.

l

-.

, \