Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Revue Française N° 225 (Juin 1932)

De
250 pages
Paul Valéry, Discours en l'honneur de Goethe
Jacques Delamain, Nuits
André Gide, Pages de Journal
Jean-Richard Bloch, Sybilla (I et II)
Alain, Propos
Réflexions :
Albert Thibaudet, Le nouvel anticléricalisme
René Daumal, Sur la musique hindoue
Notes : littérature générale :
Ramon Fernandez, Approximations (quatričme série), par Charles du Bos (Éditions R.-A. Corręa) - Extraits d'un Journal, par Charles du Bos (Éditions R.-A. Corręa) - Esquisse d'une histoire des Français dans leur volonté d'ętre une nation, par Julien Benda (Éditions de la N. R. F.)
Julien Benda, Les droits de la Reine sous la Monarchie française jusqu'en 1789, par Françoise Barry (Éditions Donat-Monchrestien)
Notes : la philosophie :
Samuel Sylvestre de Sacy, Idées, par Alain (Hartmann) - Vingt leçons sur les Beaux-Arts, par Alain (Éditions de la N. R. F.) - Entretiens au bord de la mer, par Alain (Éditions de la N. R. F.)
Arnaud Dandieu, Le surnaturel et la nature dans la mentalité primitive, par Lucien Lévy-Bruhl (Alcan)
Notes : le roman :
Henry Dérieux, Rose Colonna, par Marie-Anne Comnčne (Éditions de la N. R. F.) - Violette Marinier, par Marie-Anne Comnčne (Éditions de la N. R. F.) - Le Bonheur, par Marie-Anne Comnčne (Éditions de la N. R. F.)
Jean Schlumberger, Ŕ la poursuite du vent, par Robert de Traz (Grasset)
Notes : les arts :
Boris de Schlzer, Chronique musicale
André Lhote, L'époque héroďque du cubisme
Jean Prévost, L'Acropole, par Walter Hege (Lévy)
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LIBRAIRIE GALLIMARD
15, BOULEVARD RASPAIL TÉL. LITTRÉ 24-84 1
». sa c. siini 35.807
IULIBTIH MENJUEL SE BEfiSEICHBMEfiT! BIlLiOBIiflip!
Dans cette liste sont indiqués, chaque mois, les ouvrages récemment parus ou à
paraître qui, à divers titres, nous paraissent dignes d'être signalés à l'attention des
lecteurs et des bibliophiles. Un bulletin beaucoup plus complet est envoyé régulièrement
et gratuitement sur la demande de toute personne nous honorant de ses ordres.
NOUVEAUTÉS
LITTÉRATURE GÉNÉRALE, ROMANS, ETC.
i.KARL ADAM. Le Christ notre Frère 22. CLÉMENCEDANE. Régiment de femmes.
Prix 18 fr.Prix. H fr.
2. Gabriel Audisio. Les Augures 13.50 23. HENRI Danjou. Enfants du malheur.
Prix. 15 fr.3. JEAN BALDE. Les dames de la
Miséri24. EKATERINA DARSKAIA. L'Eveil. 15 fr.corde, lfr.
25. MICHEL DAVET. Une lampe sur la4. Vicia Baum Lac-aux-Dames 15 fr.
marche 12 fr.5. E. BAUMANN. Le Mont Saint-Michel.
26. JACQuES DELAMAIN. Les jours et lesPrix 20 fr. nuits des oiseaux 25 fr.6. René BAZIN. Un monastère de
SaintPierre Fourier Les Oiseaux" 12fr. 27. GASTON DELAYEN. Cléopâtre. 20 fr.
28. PaulDermée. Lyromancie 15 fr.7. HILAIRE BELLOC. Marie-Antoinette
29. Louis Dcmtjr. Un estomac d'Autriche.
0755-1793) 32 fr.
Prix 12 fr.8. PIERRE BENOIT. L'Ile Verte.. 1fr.
30. M. Duvivier. Le masque de fer.
9. STELLA BEKSON. Tobie et l'Ange. 25 fr.Prix 16 fr.
31. James GEORGES FRAZER. Le trésor10. Louis BERTRAND. Histoire d'Espagne.
légendaire de l'humanité 12 fr.Prix 16.50
32. JAMES GEORGES FRAZER. Les dieux du
11. J. BOULENGER. Les Tuileries sous le
Ciel 12 fr.
secondEmpire. 15 fr. 33. C. A. Fusil. La contagion sacrée12. PAUL BOURGET. Le diamant de la
de J.-J. Rousseau. 15 fr.
Reine suivi de Le Louveteau. 12 fr.
34. MANUEL GALVEZ. Les chemins de la13. Dr CABANES. Médecins amateurs 20 fr.
mort (traduit de l'espagnol, par
14. Lt-Colonel HENRI CARRÉ. Sully, sa
Georges Pillement. Préface de
Benjavie et son oeuvre (15 59-1641). 32fr.
min Crémieux. 15 fr.
15. J. CASSOU. Grandeur et infamie de 35. GÉRARD GAILLY, René Boylesve
Tolstoï 15fr.
ennemi de l'amour. 18 fr.
16. M. CHADOURNE. L'U. R. S. S. sans
36. AgnèsdelaGorce. Francis Thompson
passion 15 fr. et les poètes catholiques de
l'Angle17. P. CHAMPION. Mon vieux quaitier. terre 1 5 fr.
Prix. 18 fr. 37. MAXIME Gorki. La vie de Klim
18. JEAN COOTEAU. Essai de critique Samguine. I. Klin l'Enfant 15tr.
indirecte. 15 fr. 38. Dr LUCIEN GRAUX. La Reinedu
19. MARIE-ANNE Comnène. Le Bonheur. Maroc 12 fr.
Prix ISfr. 39. CH. GROLLEAU et GUY CHASTEL. La
20. MAURICE et GERMAINE
CONSTANTINTrappe 1 5 fr.
Weyer. Les secrets d'une maïtresse 40. L. GUILLOUX.Hyménée. 15fr.
demaison 30 tr. 41. FRIEDRICH GUNDOLF. Goethe. 20 fr.
42. E. HENRIOT. La marchande de cou-21. JOSEPH CONRAD. Histoires inquiètes.
ronnes 12fr.Prix. 15 fr.
Les conditions d'abonnement a La Nouvelle ttevue Française
figurent aux pages1 5<1 et 1 55 du cahier d'annonces
M. R. F.îiUfLïlIV DE RBNSEI3NïaS!STS RIBLIOGRAPEIIQUES l»m)
43. M. Jouhandeau. Eloge de l'Impru- 66. PAUL NIZAN. Les chiens de garde.
'dence 10 fr. Prix 15 fr.
67. HENRI POLLES. Sophie de Tréguier.44. H. DE JOUVENEL. La Paix Française.
Prix. 15 fr. t S fr.
45.J KESSEL. Les nuits de Montmartre. 68. Co redondance générale de Marcel
Prix 15 fr. Proust 2fr.
46 J. Kessel. Bas-Fonds 12 £1. 69. LADISLAS REYMONT. Journal d'une
47. Soeren KIERKEGAARD. Traité du polonaise. 18 fr.
désespoir 24 fs. 70. A. RtvoLLET. La femme satisfaite.
48. A. Lamande. La vallée des mi-acles. Prix.. 12fr.
Prix. 15 fr. 71. JOHN RUSSELL. Vagabonds du
Paci49. BARON VON DER LANCKEN. Mémoires. fique. 15tr.
Prix 15 fr.
72. ISABELLE SANDY. Un homme à ta mer.50. P. LASSERRE. La jeunesse d'Ernest Prix.12 fr.
Renan 20 fr.
73. GEOFFREY SCOTT. Le portrait de51. MARIE LE FRANC. Dans l'Ile.. 12 fr.
Zé ide t5 fr.
5,3. Sincleb. Lewis G-ande-Rue 18 fr. 74. BERNARD SHAW. Le lien
déraison5j. CÉLINE Lhotte. La petite Bismuth.
nable 20 fr. 15 fr.
75. G. S:MENoi, Le port des Brumes.54.J Lombard. Une femme à Saint
Tropez I2&. Prix. 6 fr.76 A THOMAZ!. Trafalga'4it. 18 fr.55. L'évasion du Capitaine Lux, racontée
par son auteur 12 fr 77. R. TOUIlLY et Z. LvoysKY. Hitler. 12 tr.56. KatherineMansfield. Journal. 24 fr.
57. J. MARITAIN. Le soage. de D.-scartes. 78. P. VALEM. Moralités 18 fr.
Prix 15fr. P. VALERY. Choses taes 18 fr.
58. VICOMTE DE Marsay. Dj l'âge des 79. NOEL VINDRY. Le i,~up du
Grandprivilèges au temps des vanités 50 fr. Aboy. 7.5o
59. H. MARTINEAU. Stendhal et le Salon 80. EDGARD WALLACE. Le visage dans la
de Midame Anïelot 18 fr.
nuit. 12fr.
60. CAMILLE Mauclair. La Majesté de
81. R. VALLERY-RADOT. Le temps de la
Rome ».156-.
colère 15 fr.61. F. MAURIAC. Commencements d'une
8%, E. WELLHOFF. Tribuns et Haut-par-vie 9 fr.
!enrs. 12 fr.
62. Paul Monceaux. Sarit-Jérome 15 fr.
8;. LÉONWERTH. Cour d'Assises 15 fr.63. H. DE Mosfreih. Aventures dz Mer
84. TuoRNTO~ WILDER. La femme(Souvenirs II) 15 fr.
d'Andros. 12 fr.64. PAUL MoRAND. Air Indien r5 fr.
6j. P. MOREAU. Le classicisme des roman- 85- MARGUERITE YOURCENAR. Pindare.
f.qjes 36 fr. Prix 20 fr.
POLITIQUE SCIENCES:– DOCUMENTATION
86. H. Bernhard. Les papiers de Strese- 92. JEAN LE TRECORROiS. Les déviations
' mutin. II. Locarno et Genève du parti démocrate populaire^ 5 fr
(1925-1926) 36 fr. 9-3. E. Lhvj-Paovemçal L'Espagne
musulmane ai Xe siècle 60 fr.87. HECTOR C. BYWATER et A. C FERRABY.
94. DAVID LLOYD GEORGE. La vérité surIntelligence service. Souvenirs du
les réparations ct les dettes de gusrre,service secret de TAmirajté
Britantraduit de l'anglais par Georgesnique 18 fr.
Blumberg 12 fr.8&. Havelock Ellis. L'Art di l'Amour.
93. R. PArENorRE. La crise et le dame
Prix 20 fr.r.
monétaire. 15 Ir.
89. Général FERRY. Des champ.s de 96. Wladimir Pozner. U.R.S.S. 2; fr.
bitiille au désarmemint. 15 Ir.
97. F. S. S.M.YTHE, A la conquête de
9a. Ferdinand FRIED. L1 fin du cipita- t'Himahya 3 2 fr.~
lisme 15 fr. 98. Werner Sombart. L'apogée du
capi91.jPiRB.RE Lsfedvre. Courte histoire des talisnj* 15.0 ,fr.
reliques.> ifr.. 99. ,L^0N TKQTsp, EtiBiiTjtenaat ? 7 50,BULLETIN DE RENSEIGNEMENTS BIBLIOCI APHIQVES (suitb)
ÉDlllOAS DB BIBUOIhÉQOB
ioo. LÉON BLOY. La femme pauvre 255 fr. 103. VALENTIN PARNAC. Histoire de la
101. CHODERLOS DE LACLOS. Les liaisons danse zo fr.
dangereuses en 2 vol. Le vol.. 5 fr. 104. E. A. PoE. Histoiies en un vol. rel.
102. Gœthe. HermannetDorothée 15 fr. peau souple 48 fr.
firurrONS DB LDXS OUVRAGES uARl
105. Andké BEAUNIER. Imitation de m. E. H. MASSA. Pourquoi la crise ?
Prix 1 2 frJésus-Christ 200 fr.
ic6. Albéric CAHUET. Les amants du 112. GÉRARD DE NERVAL. Les deux Faust
Lac, illustrations de Pierre Brissaud. de Gœihe Ioo fr.
Prix 395 Ir. 113. R. Schwab. Nemrod. 90 fr.
107. Paul Colin. Manet icofr. 114. GILLES DE LA ToURtTTE. Léonard
108. ANDRÉ GIDE. El Hsdj (Edition de Vinci. Quatre-v:ngt-seize planches
Prix 120 fr.d'Isfahan) Arches îiofr.
115.Les spcctacles à travers les âges.Japon. 250 fr.
Whatman 600 fr Tome I. Le théâtre en France et à
l'étranger.109. P. JAMOT etG. WILDENSTEIN. Mantt.
Prix 600 fr. Tome II. La musique et la danse en
1 10. L, H. primitifs fran-LABANDE. Les France et à l'étranger.'
Tome III. Le Cinéma,3 volumesçais 108 planches en phototypie
brochés. 425fr.imprimées par Jacmet 300 fr.
BULLETIN DE COMMANDE
FRANCO DE PORT A PARTIR DE 50 FR.
Veuillez m'envoyer(i) contre remboursement ce mandat-- chèque joint parle
débit de mon compte (2) les ouvrages indiqués dans le BULLETIN DE benseignbmbkts
BIBLIOGRAPHIQUES BOUS les nirsiércs
.0. ..0,"n.u__u.n.
-u,,.h.m"
nn'u,U_.n.u-On""OU n"
"h.h.h. .n.
NOM Signature non,
NOM SignatureADRESSE
(1) Four économiser du temps -et de i'srgvnt,* nUllsea notre carnet de commandes. Pour cela H t
suffit d'avoir un compte-courant. (a) Rayer les indications inutiles. (6)
N. R. F.Pour économiser
du temps et de l'argent
faites-vous ouvrir un
compte-courant
a la
HBRAmiE
GALLIMARD
15, BOUL. RASPAIL, PARIS-7* Tél. Liïtré 24-84
Vous serez tenu au courant des nouveautés
de l'Edition Française par nos divers bulletins et catalogues
bibliographiques, périodiques et mensuels. De plus, vous aurez un carnet de
commandes imprimé spécialement pour vous et qui vous évitera les
ennuis de la correspondance.
Sur vos indications (auteurs préférés, genre
d'éditions, nombre de volumes à recevoir par mois) vous seront
envoyés automatiquement tous les livres qui vous intéressent dès
leur publication. Vous ne craindrez plus de laisser échapper le livre
désiré, qu'i' soit en édition courante ou de luxe.
(Le bulletin à remplir est à la page activante)
LIBRAIRIE GÉNÉRALE ET DE LUXE
Recherches Bibliographiques, Achat et Vente de
Livres Anciens et Modernes d'occasion
Manuscrits Autographes
Le service d'expéditions le plus rapide de Paris
Envols franco de port à partir de 50 fr.
N. R. F.EN SOUSCRIPTION
Œuvres complètes d'
ANDRÉ GIDE
1
L'édition des OEUVRES COMPLÈTES d'ANDRÉ GIDE
comprendra DOUZE à QUINZE VOLUMES de 450 à 700 pages
chacun.
Etablie dans le format in-4° tellière et tirée sur les presses de
l'IMPRIMERIE SAINTE-CATHERINE, à BRUGES, elle présentera aux Bibliophiles
toutes les garanties d'une édition typographique de qualité. Son
établissement matériel ne sera pas celui d'une édition de bibliothèque,
mais d'une Edition de Luxe deux couleurs, à chaque page, composition
en Baskerville, lettrines.
Le texte réunira
a) Toutes les oeuvrés publiées jusqu'ici par ANDRÉ GIDE en librairie
courante.
b) Les œuvres publiées en édition de luxe ou hors commerce.
c) Les éparses dans les Revues.
d) Les œuvres inédites, en particulier LE JOURNAL, de
1892 à 1930.
Les tables ci-contre montrent l'étendue de ces œuvres, dont une
importante partie paraîtra ici pour la première fois.
Tous ces textes, établis par Louis MARTIN-CHAUFFIER, seront
publiés dans l'ordre chronologique et précédés de notices
bibliographiqùes et de documents.
Chaque volume comportera un portrait de l'auteur contemporain des
textes publiés.
CONDITIONS DE SOUSCRIPTION
Il sera tiré de cette édition 150 exemplaires sur hollande, à 150 fr
et3 .000 exemplaires sur chiffon de Bruges, à 75 fr.
Il ne sera accepté de souscription qu'à la collection complète et à
compte ferme seulement.
Les volumes seront payés au fur et à mesure de leur mise en vente.
Il sera en outre versé, au moment de la souscription, le montant
des deux derniers volumes, qui se trouveront de ce fait payés par
anticipation.
gy SOUSCRIVEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
1OEuvres complètes d'André Gidemy
SOMMAIRE
DES QUATRE PREMIERS VOLUMES
Tome III (19OO-19O3)Tome 1(1 889-1895)
Introduction de L. Martin-Chauffier
Mopsus
Notices Philoctète
Fragment El Hadj
Voyage en Bretagne Le Prométhée mal enchaîné
Cahiers d'André Walter Les limites de l'art
Préface
De Biskra à Touggourt
Poésies d'André Walter Le roi Candaule
Traité du Narcisse Quelques livres
La Tentative amoureuse Supplément
Oscar WildePaysages
Poèmes Journal
Le Voyage d'Urien Feuillets
Paludes
Journal /(1889-1892) 11 (1892-1895)
Feuillets
Tome IV (1 9OS-1 9O9)
Lettres
L'Immoraliste
De l'importance du public
Tome II (1 896-1 89O)
Maurice Denis
Feuilles de Route Salon d'Automne
Les Nourritures terrestres Maurice Barrès -et « Au Service de l'Alle
Saül magne »
ProserpineRéflexions sur quelques points de
littérature et de morale Ajax
In Memoriam Stéphane Mallarmé Le renoncement au voyage
A propos des Déracinés Le retour de l'Enfant Prodigue
Lettres à Angèle Journal (jusqu'à 1907)
FeuilletsFeuillets
LettresLettres
Les œuvres en italique paraissent ici pour la première fois. En outre, « Feuilles
de Route » et « Réflexions sur quelques points de littérature et de morale » ne se
trouvaient pas jusqu'à présent en librairie courante.
yrf SOUSCRIVEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE 1BULLETIN DE SOUSCRIPTION
Je soussigné, déclare souscrire à
série sur hollande à t50 fr. le volume
.série sur bruges à 75 fr. le volume
des
1 OEuvres complètes d'
ANDRÉ GIDE
A l'appui de ma souscription je vous remets ci-joint la somme de (i)
correspondant au prix de deux volumes de chacune des séries souscrites.
Je m'engage en outre à vous verser une somme correspondant au prix de chaque
exemplaire au fur et à mesure des réceptions, sauf pour les deux derniers de
chaque série, dont j'effectue le paiement ce jour par anticipation.
Ale 1Q32
(SIGNATURE)
Nom
Adresse
"h.u.
(i) 3oo francs par série sur hollande.
150 Bruges.
W SOUSCRIVEZCHEZ VOTRE LIBRAIRETiT»f VIENT DE PARAITRE
tes ©ocusaeiits Bleus
Notre temps numéro 46
DAVID LLOYD GEORGE
LA VÉRITÉ
sur les réparations
et les dettes de guerre
(REPARATIONS AND WAR DEBTS)
Traduit de l'anglais par GEORGES BLUMBERG
UN VOLUME 1N-IC6 DOUBLE-COURONNE 12 fr.
M. Lloyd George met en accusation ceux qu'il considère comme les grands coupables de
l'après-guerre les experts financiers anglais qui n'ont pas su calculer la capacité de paiement
de l'Allemagne, les hommes d'Etat français qui n'ont rien compris au problème du transfert
et dont les exigences, jusques et y compris l'occupation de la Ruhr, ont contribué à la ruine
de les Américains qui ont imposé à l'Angleterre des conditions ruineuses pour le
règlement de sa dette, et les hommes d'Etat britanniques qui se les sont laissé imposer.
Les portraits que M. Lloyd George trace en passant des protagonistes des grandes
conférences d'après-guerre nous montrent qu'il n'arien perdu de sa fougue pendant son lone silence.
1APPEL
S. DE Madariaga Anglais, Français, Espagnols (Prix de Vburope\Ncuvelle 1930). 15 fr.
J.-M. Keynes Les Conséquences économiques de lapaix12 fr.
•' LES CONTEMPORAINS VUS DE PRÈS
ComTE Sforza Les Bâtisseurs de l'Europemoderne18 fr.
Dictateurs et Dictatures de l'Après-Guerre 15 fr.
Rudolf Olden Stresemann fr.
Von>er Lancken Mémoires 15 fr.
J LES DOCUMENTS BLEUS
ROGER FRANCQ L'Economierationnelle 12 fr.
HAROLD G. MOULTON et CLEONA LEWis La Dette française12 fr.
RAYMOND PHILIPPE le Drame financier de 1924-1928. 10 fr.
JACQUEs Kayser La Paix enPéril 15 fr.
ALFRED Fabbe LucE La Victoire 15 fr.
WLADIMIR d'Oemesson La Confiance en l'Allemagne? 12 fr.
CARL STEUERMANN La Crisemondiale 15 fr.
RAYMOND PATENOTRELa Crise, et le drame de la monnaie en préparation
LES DOCUMENTS BLEUS IN-OCTAVO
RICHARD Lewinsohn L'Argent dans la politique 24 fr.
"SOUS LA TROISIÈME]"
Guy DE LA BATUT Fachoda ou le Renversement des [Alliances 15 fr.
£4i ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.ÉDITIONS DE LA y»/» 43» RUE DE BEAUNE
NOUVELLE REVUE Jtljf paris-vii*
FRANÇAISE "w->^ tél.: littré i2-27,û4-JI
R. C SEINE 35.807
"LES CONTEMPORAINS FUS DE PRÈS" »
BARON VON4 DER LANCKEN
MÉMOIRES
Traduit de d'allemand par MAURICE TENINE
UN VOLUME in- 16 double-couronne 15 fr.
Le baron von der Lancken a été secrétaire puis conseiller de l'ambassade
d'Allemagne à Paris de 11892à 1915. Il nous raconte «quels ont été ses T-appoms
avec le gouvernement français, et avec des personnages polifiques împortants, tels
que MM. Tardieu, Foincaré, Caillaux, pendant cette période de négociations au
sujet Su Maroc et de relations franco-allemandes qui va -d'Algëstras à Agadir.
On trouvera dans .ses Mémoires des détails intéressants et inédits sur .ses
rencontres avec M. Tardieu, qui défendait alors les possibilités d'entente politiques
et financières. « M. Tardieu, écrit de lui le baron von der Lancken, possède au
plus haut de,gré ce que ses compatriotes appellent la bosse des .affaires. » On y
trouvera le récit de ses 'échanges de vues .avec M. Caillaux au sujet -do Maroc, de
sa démarche auprès de M. Poiccaré pour protester contre un geste incorrect de
M. J. Cambon, alors ambassadeur 4e France à Berlin.
Pendant la guerre, lebaron von der Laackeïi 'est •nomme agent diplomatique
de l'Allemagne à Bruxelles, et deux moments de sa carrière .news intéressent
particulièrement d'abord les démarches qu',il a .entreprises pour sauver Miss
Edith Cavell de l'exécution, geste que M. Pokicaré a. reconnu -ensuite,. après avoir
accusé le baron von der 'Lanckea d'avoir ltri-wième poussé à l'assassinat ensuite
la façon don't il a été mêlé en 1917 aux propositions de ,paix transmises par les
Empires Centraux à M. Briand.
Outre ces faits, qui servironta préciser l'Wisïo'ire de Tavant-guerre et de la
,guerre, Je baron von der Lancken nous montre dans quelle atmosphère «le
méfiance l'ambassade allemande à Paris travaillait «ntre AAgésiras et Agadir, et
souligne aussi les débuts de l'hostilité <qui a aboutila guerre mondiale dans la
seconde partie, qui a trait à la Belgique, il évoque la résistance belge, la figure
héroïque du cardinal Mercier, avant -d'aborder, en conclusion, les .problèmes
actuels.
gy ACHETEZ CHEZ VOTRE UBRAIRE
N. R. F.rç-pf VIENT DE PARAITRE
&es Xtoetunonts bleus
DEUXIÈME SÉRIE
Notre temps numéro 47
RAYMOND PATENOTRE
LA CRISE
et
LE DRAME MONÉTAIRE
Préface de JOSEPH CAILLAUX
UN VOLUME IN- 1DOUBLE-COURONNE. 12 fr.
L'édifice économique est-il en péril ?
Quels sont les causes et les remèdes de la crise qui sévit et s'aggrave chaque
jour davantage ?7
Raymond Patenôtre examine attentivement ces questions angoissantes. Il
étudie le danger du collectivisme toujours plus menaçant, en raison du chômage
croissant, du bouleversement économique. Il montre la supériorité et les
avantages du capitalisme qui peut et doit se sauver.
Raymond Patenôtre souligne la nécessité d'examiner le problème dans toute
son ampleur.
La production doit rationnellement s'adapter aux besoins de la
consommation, mais il faut avant tout connaître les besoins de cette consommation. Pour y
parvenir il est nécessaire de résoudre le drame monétaire. La pénurie d'or dans le
monde menace d'ébranler l'édifice économique. Comment y remédier ?î
Raymond Patenôtre préconise une solution une réforme monétaire est
indispensable. Il est urgent de réunir une conférence monétaire internationale pour
examiner un des principaux aspects de la crise et y trouver un remède.
nrf%t££ ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. K.VIENT DE PARAITRE
MARIE-ANNE COMN.ÈNE
LE BONHEUR
ROMAN
UN VOLUME IN- 16 DOUBLE-COURONNE 1 5 fr.
Le nouveau roman de M1"* MarieVAnné Comnène commence à l'instant précis où
s'achèvent d'ordinaire les romans et ïeS cdoteS de féeî.a Ils se marièrent et ils furent heureux »,
voilà le sujet du Bonheur, âppîîqufâ un nomme et à une femme d'aujourd'hui.
Rose Colonna mettait en scène une héroïne trop pure, trop absolue, trop inadaptée et aussi trop
résignée d'avance pour conquérir le bonheur terrestre Violette Marinier nous montrait un
homme désespéré de n'avoir pas eu le courage de rompre sa vie médiocre quand il en était
temps pour répondre à l'appel de l'Imôuf,- souhaitant que s« elle! ne se laissât pas enchainer
comme lui par de vains devoirs et nous contant la lutte soutenue par cette fille pour s'évader
et se réaliser.
Ce troisième roman de Mm" Marie-Anne Comnéne nous apporte l'histoire de l'homme sorti
vivant de k guerre, mais meu/fri dans sa chait, c'eflé de la fémine qui a obéi à sa destinée en
brisant son premier mariage. Les voilà unis, unis indissolublement et tous deux marqués par
(i vocation du bonheur. Mais leur passé survit, pèse sur eux de tout son poids leur bonheur
a pour rançon l'injuste malheur d'un homme abandonné il est obscurci par la séparation de
l'hèri.inè et de son enfant. Il existe pourtant et rien ne pourra l'affaiblir entre ces deux êtres
puissamn ent, uniquement terrestres que la fatalité a poussés l'un vers l'autre. Nous les verrons
peu à peu, a rorce de tenacité, de bonté, d'acceptation aussi, dissiper toutes les ombres. Mais
ils n'agiront pa<> seuls tous leurs proches, morts sans avoir rien reçu, ayant tout donné, tous
ceux qui avaient rêvé d'être heureux et n'ont pu l'être les aident dans leur tâche la mère du
héros offre chrétiennement sa vie pour le bonheur de son enfant. Par une so'fte de communion
des S4lrit9 terrestre, leur bonheur est rendu possible par les douleurs; les sacrifices, les aspirations
de tous ceux qui se sont consumés, semblait-il, en vain. Une douleur, un renoncement ne sont
jamais vains, ils préparent, ils rendent possible du bonheur.
Mais cette atmosphère spitifuellé où bàighe le récit n'èBtfâvé jamais' le développement rapide
des péripéties particulières et c'est à travers un drame imprévu mais logique, que le passé change
de face et que la situation se dénoue.
On retrouvera dans le BbnHéur le même humour et la même profusion1 d'amusàiites silhouettes
que dans les deux premiers romans de cette trilogie et aussi le même « animisme i la même tendre
attention donnée aux êtres, aux objets, à toutes les minutes de la vie. On y trouvera surtout,
en chair et en âme, de"ùx êtres vrais, qui, en opposition avec tous les héros inadaptés de tant de
romans d'après-guerre, se refusent à croire que la vie et le bonheur soient un songe.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUF RAGE POUR LES "AMIS DE L'ÉDITION
ORIGINALE" UNE ÉDITION SUR PAPIER VËLÎNPURFIL A w EXEMPLAIRES
A )o FR.
DU MEME AUTEUR
ROSE COLONNA, roman 15 fr.
VIOLETTE MARINIER, roman 18 fr.1 ETE,roman. eri ~ré,parntion 1
gy v ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
K. fc. F.VIENT DE PARAITRE
GEOFFREY SCOTT
LE PORTRAIT DE ZÉLIDE
Traduit de l'anglais par PHILIPPE NEEL
Préface d'ANDRÉ MAUROIS
UN VOLUME IN-I6 double-cooronne avec un Portrait de GEOFFREY
SCOTT et un Portrait de Mme DE Charrière 15 fr.
L'édition originale de cet ouvrage a été tirée, dans la collecticn du Monde Entier, à
i 10 ex. sur papier d'alfa Lafuma-Navarre, numérotés de i à 1 10, au prix de ?5 fr.
Après la guerre, Geoffrey Scott composa le Poritait de Zélide, qui est une ravissante
biographie de Mm> de Charnére. Il avait une grande sympathie peur la littérature et l'art du
xvm" siècle et l'on disait de lui qu'il connaissait ce siècle comme les autres hommes connaissent
la première page de leur journal. De ce xvm' siècle où Scott se sentait si bien à son aise,
M™* de Charrière demeure une des expressions les plus parfaites. Aussi peu romantique que
possible, vaincue vers la fin desa vie par une rivale romantique et triomphante, elle est un
exemple de la grandeur et de la faiblesse de la raison humaine. Quand, au cours d'un voyage
à Paris, elle eut rencontré Benjamin Constant, neveu de ce Constant d'Hermenches qu'elle avait
un peu aimé jadis, elle retrouvait en lui un esprit frère du sien, une intelligence aussi brillante
et cynique qu'avait été la sienne en sa jeunesse, un pessimisme aussi candide. Chacun des deux
fut ébloui par l'éclat de l'autre. Elle ramena Constant à Neufchâtel. On sait qu'il se maria,
puis lui revint. Elle pouvait se croire heureuse pour longtemps quand, la Révolution Française
ayant chassé de Paris M»' de Staël, celle-ci parut enSuisse •
Du charme et de la poésie de cette biographie, le lecteur jugera. Elle a tout l'esprit de
celles de Lytton Strachey, avec une délicatesse d'âme et une finesse d'analyse sentimentale qui
sont propres à l'auteur.Le charme de sa ccmpagnie, nous dit un de ceux qui l'ont connu,
venait de ce qu'il comprenait si bien les mouvements d'esrrit et les sentiments des autres. »
C'est par cette sympathie de l'intelligence que le portrait, si français, de Zélide nous semble un
des meilleurs de la moderne école anglaise.
Extrait de Ufpréface d'ANDRs MAUROIS.
Xoticfi bio-bibliographique t
Geoffrey Scott est né a Londres en 18S4. Il fui élevé à rétole de Rugby et à Kew Collège, Uxprd.
où il remporta le Hiwdigate, prix de poésie, evec un poème 1 he £eath of Shelley. ainsi que
le ChanceUor's Essay, avec un estai The National Charaeter of English Architecture.
Après avoir quitté r(7M!t<'fYt~, il a».nrrrr,ra une corriére d'artltifrcfe, fruf ff! divil;al7t,le srnélrrire de
M. Bere»son,le critique d'art, chrz qui il tw:<<, à Flornrce, plusirurt arr~ées.
Son premier livre The Architecture of Kurr.anism, fullié en i<)T4,fl immédiatement sa
réputation d'iomme Je lettres et de critique d'art.
Reconnu, pendant la guene, inapte au sa vice actif, il rt{tii un foste d'atiackè à l'/tr.laaade
Britannique à Rame, euil sut M faire apprécier Jar VAmlaiiadcur et far le Ministhe des Affaires
Etrangéres à Lcndtes.
En 192} Gecffrey Scott publia un petit vchn.e de vers A Eox of Paints. En 192; The
Portrait of Zelide.
Sa connaissance «k» seulement Je l'art mais cussi de la lilléiature et des perscr.tagei du XVII' siècle,
Vont désigné pour être TcàUcur des Eci\nel) Fapers, ir.anuicnts datent du XV 111' sihde mais
seulement litres au jvllic far les daccidmls cV Fctwcllin 19;;>. Ga£ie\ Stett ciciil c'éjàsix
volumes, et dix\autres étaient en piéjatatiiti, qiar.d il est mort suïitimcnt en 11,29, enlevé par une
pneumonie.
ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
M Y. F.d/y* VIENT DE PARAITRE
HENRI POLIES
SOPHIE
DE TRÉGUIER
ROMAN
UN VOLUME IN-l6DOUBLE-COURONNE. 15 fr.
Ce premier livre dont l'auteur a vingt-deux ans est autobiographique, mais
d'une façon assez inhabituelle. Une sorte d'évocation romancée. Les souvenirs
d'enfance et d'adolescence y apparaissent, non point directement, mais
transposés en un roman d'apparence objective. Les personnages, les faits ne sont que
des moyens de rendre l'atmosphère d'une ville de province, d'évoquer l'âme
populaire et bourgeoise de la Bretagne.
Au centre du livre on trouve Tréguier, qui, par sa cathédrale, est un des
sommets de la Bretagne. « Tréguier, une sublime âme de granit, sur un bourg
de trois mille corps a.
La tristesse et la douceur bretonnes, ce nuage au fond des âmes les plus
matérielles et les plus rudes, baignent toute cette histoire qui sans cesse tend
vers le chant mais il s'y mêle la peinture de la vie la plus étroitement et la plus
mesquinement provinciale qui a, dans son éloignement, une saveur de terroir
que l'auteur a évoquée avec une précision sténographique.
Ce mélange de réalisme et de poésie est l'essentiel de ce roman, avec la lente
et pure histoire d'une jeune fille que paralyse l'adoration de sa mère inconsciente.
Sophie, qui fait attendre par amour filial le marin qu'elle embellit de sa belle
âme, puis attend en vain sa vie de la mer; Sophie, au cœur de qui la tristesse est
une nourriture cette petite Bretonne vaincue par ce qui est inférieur à elle et
qui meurt de sa poésie est le symbole d'une Bretagne dépassée par ses rêves.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE POUR LESAMIS DE L'ÉDITION ORIGINALE
UNE ÉDITION SUR PAPIER VÉLIN DE PUR FIL A 40 EXEMPLAIRES A 3o FR.
&T ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.nrf VIENT DE PARAITRE
ŒUVRES COMPLÈTES DE JOSEPH CONRAD
traduites sous la direction d'ANDRÉ GIDE et G. JEAN-AUBRY
HISTOIRES INQUIÈTES
Traduit de l'anglais par G. JEAN-AUBRY
UN VOL. IN-l6 DOUBLE-COURONNE 1 5 fr.
Pour attachantes que soient les manifestations complètes d'un génie, elles ne diminuent
pas l'intérêt que l'on peut prendre rétrospectivement à ses premières tentatives, à ces
premiers accents où une extrême ardeur le dispute parfois à une extrême hésitation. On
peut justement se plaireà parcourir du regard les voies d'abord incertaines par où un grand
esprit atteint enfin son but1 rien n'est plus singulier ni plus encourageant que ces
tâtonnements des plus vigoureuses puissances.
Il n'est probablement pas, parmi les premiers ouvrages de grands écrivains, de recueil
qui soit, à cet égard, plus révélateur que les Histoires Inquiètes: on peut y suivre, pour
ainsi dire, pas à pas les parcours de Conrad en quête de son génie. On le voit tenter tour
à tour divers sujets, diverses méthodes, divers registres et les modulations les plus variées.
On le voit même atteindre déjà à la perfection comme dans Le Lagon, et, dans Karain,
presque au point d'équilibre de cette émotion et de cette ironie qui devaient alimenter ses
chefs-d'œuvre.
Le lecteur français ne pourra manquer de prendre intérêt à l'évidente marque d'influences
françaises imprimées sur ces premiers ouvrages d'un écrivain anglais. Il y verra paraitre
l'ombre de Flaubert et celle de Maupassant dont Conrad, par la suite, se délivrera pour ne
conserver envers elles qu'une révérence intime.
Déjà s'esquissent dans ce recueil quelques-uns des thèmes majeurs du romancier et" du
conteur le thème du remords, celui de la civilisation, celui de la fatalité, l'image de la
femme attirante, mystérieuse et maléfique.
Ceux qui ont souci d'approcher mieux encore les conditions du génie de Conrad pourront
trouver dans ce livre des éclaircissements, et sinon le secret de ceoénie même, du moins
le dessin de ses premières démarches.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE POUR LES AMIS DE L'bDITION ORIGINALE"
UNE ÉDITION SUR PAPIER FÉLIN PUR FIL A 160 EXEMPLAIRES A ;o FR.
DU MÊME AUTEUR
Typhon, traduit par André Gide. 15 fr. Nostromo, traduit par Ph. Neel,
2vol 80 frLa Folle Almayer, traduit par Geneviève
Gaspar Ruiz, traduit par Ph. Neel 16 fr.Seligmann-Lui 15 tr.
Sous les Yeux d'Occident, traduit par Le Frère-de-la-Côte, traduit par G.
JeanPh. Neel 15 fr. Aubry 12 fr.
En Marge des Marées, traduit par G. Jean- La Flèche d'or, traduit par G.
JeanAubry 12 fr. Aubry. 12 fr.
Lord Jim, traduit par Ph. Neel.. 15 fr. Entre Terre et Mer, traduit par G. Jean
Une victoire, 2 vol. trad. Mme Is. 12 fr.
Rivière et Ph. Neel 27 fr. La ligne d'Ombre, traduit par H. et H.
Le Nègre du « Narcisse », traduit par Hoppenot. Introduction de G.
JeanRob. d'Huniières 15 fr. Aubry 18.50
Lettres françaises, avec une introductionDes Souvenirs, traduit par G.
JeanAubry 13.50 et des notes par G. Jean-Aubry.. 15 fr.
Jeunesse, suivi de Cœur des Ténèbres, Au Bout du Rouleau, traduit par Gabrielle
traduit par G. Jean-Aubry et André d'Harcourt. Introduction par G.
JeanRuyters 13.50 Aubry 15 fr.
ozr ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.VIENT DE PARAITRE
GABRIEL AUDISIO
LES AUGURES
UN VOLUME !N-l6 DOU13LE-CQUROmΠ13.50
Ce volume contient quatre récits qui appartiennent au genre des « réalités
fantastiquese où l'on cherche le vrai davantage que le réel. On y trouve
appliquée une technique qui pourrait être celle du monologue intérieur, mais avec le
lyrisme en plus. Ce sont des récits vécus dans l'âme même des narrateurs, agis
en même temps qu'erprimés. La prose, nombreuse et imagée, prend
naturellement le style du poème, mais par son vocabulaire, plein de mots de terroir et de
métier, surtout nautique, et par les dialogues, elle rejoint la vie. On pourrait
presque dire que chacun de ces récits est un poème dramatique; chacun d'eux
anime un sentiment simple et profond. Sous les espèces d'un amour« hors
nature », châtié par le crime et la solitude, c'est d'abord la vaine poursuite et la
perte de la jeunesse (la Bzftdgae), puis une danse macahre des attirances de la
mort contre quoi une volonté saine proteste {Sandci). C'est ensuite une hantise
de la jalousie et de la présence réelle, menée jusqu'à la folie (Un bateau mort),
,enfin le goût du malheur chez un possédé qui se sacrifie à son appétit de
rédemption (Rtunacbt}. Tous ces êtres sont habités ou poursuivis par un fantôme,
mais en eux brille l'espoir. Leurs drames se jouent la nuit, mais ils attendent
l'aurore purificatrice. A l'enfer des ténèbres ils opposent en eux le royaume du
soleil. C'est en ce sens qu'il y faut voir des augures de la délivrance et du salut.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE POUR LES" AMIS DE L'ÉDITION
ORIGINALE"UNE ÉDIT ION S UR PAPIER FELIN P UR FIL A nj EXEMPLAIRES
A ;o FR.
DTJ MÊME ACTEUR
HÉLIOTROPE, roman 12 fr.
LA VIE DE HAROUN AL RASCHID {"VIES
DES HOMMES ILLUSTRES ") 15 fr.
nrf ACHETEZ CHEZ VO TRE LIBRAIRE
N. R. F.VIENT DE PARAITRE
"LES ESSAIS')
SŒREN KIERKEGAARD
TRAITÉ DU DÉSESPOIR
(LA MALADIE MORTELLE)
Traduit du danois par KNUD FERLOV et J. J. GATEAU
Préface de J. J. GATEAU
Un volume in-iédouble-couronne, tiré à 1.500 ex. sur alfa 24 fr.
Intellectuel et primitif, poète du démoniaque et de l'angoisse ou clinicien du
désespoir, Kierkegaard reste toujours un psychologue chrétien. Connaissant l'homme
surtout dans ses propres possibles, d'oeuvre en œuvre il s'enfonce en lui-même
comme en une plus pure solitude. La Maladie mortelle semble faite par un médecin,
note-t-il, mais je ne suis qu'un maladeEt comme l'unique élan de sa jeunesse vers
l'amour avait vite tourné en un long martyre intérieur dont la misogynie violente
de ses dernières années trahit la persistance, ainsi ses plus beaux messages,
prisonniers d'en petit peuple et d'une langue minuscule, n'aboutissent qu'à une sorte
d'héroïque impasse. Saut quelques rares esprits, ses contemporains « cette
vermine » et surtout la clique intellectuelle d'alors, pasteurs et professeurs, se
détournaient de cet Espion du ciel, de cet Indicateur d'un irrespirable Absolu, tour
à tour arrogant et humble et tour à tour triste et souriant, « car le sourire aussi fait
partie du sérieux » et l'humour de sa race traverse l'oeuvre de Kierkegaard comme
un chant fraternel même en ses pires rudesses.
Ermite unique et singulier du Nord qui ne le comprit point, a-t-il eu meilleure
chance ailleurs depuis trois quarts de siècle ? On en peut douter malgré son succès
récent en Allemagne où tant de professeurs l'exposent en « système » et où le
luthéranisme veut se mettre à son école. Engeance qu'il haïssait des cuistres et des
disciples Alors que pour Kierkegaard, rien n'est idées, leçons, transmission de
culture, mais vie, vie intérieure, expérience isolée, misère solitaire de l'âme en lutte
contre elle-même.
Dans la lignée des grands inquiets religieux, les uns, nés pleins de foi comme
Rousseau ou Tolstoï, usent leur vie à trouver une morale, les autres, issus de milieux
piétistes ou sévères comme Kierkegaard ou Nietzsche, ayant sucé l'éthique avec le
lait, s'efforcent tragiquement de définir leur foi.
Mais pour le mieux introduire encore auprès d'un public français, c'est de
Schopenhauer qu'on pourrait le rapprocher. Même révolte contre Hegel et les systèmes,
mêmes mépris et sarcasmes contre la culture officielle, patentée pour « vivre
hypocritement des souffrances des dispams ». Même pessimisme enfin visant à tuer le
désir de vivre. Mais Kierkfgaard reproche à Schopenhauer son immoralité de faire
de la morale « l'affaire du génie », de n'atteindre pas lui-même par l'ascétisme à la
suprême contemplation, de n'être à mi-chemin qu'un contemplateur d'ascétisme,
bref de tricher, de rester dans la vie en y poursuivant les mêmes petits buts vains
que les autres clercs. Mais la lecture de Schopenhauer, un an avant sa mort (1854),
fut sa dernière grande joie intellectuelle la « grossièreté » polémique de
l'Allemand le « charmait », et la révolte finale de Kierkegaard y fait songer par son
panache suprême d'insolence et de hargneuse gaîté.
JNolice bio-bibliographique
Romantique danois, Kierkegaard est né et mort à Copenhague (1813-1855). Il a écrit
presque toute son œuvre entre 1841 et 18^1. A ces quatorze volumes in ~8Q s'en ajouteront
encore vingt autres de l'édition en cours des journaux intimes et papiers épars. Il n'a encore
paru en France que le Journal, du Séducteur (édition Stock 1930) et quelques
fragments dans la revue Commerce (été 1927) et dans La Nouvelle Revue Française
(août i$vf).
HIT ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
il. a. F.LA NO
REVUE
REVUE MENSUELLE DE littéra
DIRECTEUR (1919-192
Directeur GASTON GALLIMARD
PARAIT LE
sur1
Dans le numé
L'AMOUR DU PROCHA1
Publiera très prochainement
POÈMES INEDITS de MAX ELSKAMP
MAX ELSKAMP, par ALBERT MOCKEL
CORDILLERE DES ANDES, récit, par A. DE SAINT-EXUPÉRY
,LA CONDITION HUMAINE, roman, par ANDRÉ MALRAUX;
LES ADIEUX DE FONTAINEBLEAU, par BERNARDpARBEY
L'OEUVRE DE LAWRENCE, par BENJAMIN CRÉMIEUX
v
ADAM ET EVE, par C. F. RAMUZ
LE BILAN DE ZARATHOUSTRA, par RAMON FERNANDEZ
LE VANNIER, par JOSETTE CLOTIS
BUFFON, par JEAN STROHL
LES POÈTES DANS LA RÉVOLUTION RUSSE, par B. GORIÉLY
A PROPOS DE KAFKA, par BERNARD GROETHUYSEN
LE CHAUFFEUR, par FRANZ KAFKA
SIMPLIFICATIONS, par PAUL DESMETH
M. R. F.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin