La petite musique du clown

De
Lors d’une courte visite chez ses parents, la narratrice s’aperçoit que quelque chose cloche dans la tête de sa mère. Maman, comme elle l’appelle tout simplement, ne va pas très bien : elle oublie, elle confond, elle se répète. Une série de signes troublants lui font penser que Maman souffre de la maladie d’Alzheimer. / C’est alors qu’elle entreprend de noter les derniers moments de la vie de sa mère. Moments partagés au cours des voyages réguliers qu’elle fera en Alsace pour retrouver ses parents vieillissants, mais aussi moments du souvenir : souvenirs de son enfance et de son adolescence, des couleurs, des odeurs et des coutumes de son coin de pays natal si différent de son pays d’adoption, le Canada, souvenirs émaillés de la langue si particulière à cet endroit. Au fur et à mesure de ses visites, la narratrice se sentira de plus en plus désemparée de voir ses parents, et surtout sa mère, ainsi vieillir et mourir sans elle. / «La petite musique du clown» livre le récit simple et touchant d’un amour maternel, celui d’une fille pour sa mère dont le fil du temps l’a séparée, mais qui sera amenée à la retrouver, fragile, vulnérable, dans le temps qui s’achève.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894238592
Nombre de pages : 183
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Monique Genuist La petite musique du clown
Extrait de la publication
Prise deparole RÉCIT
Extrait de la publication
La petite musique du clown
Extrait de la publication
De la même auteure
Romans Exorcismes, Pàrîŝ, Là PéŝÈé ûîvérŝéé, 1973. Le cri du loon, Sàî-Bôîfàçé, Màîôbà, Éîîôŝ éŝ Pàîéŝ, 1993. C’était hier en Lorraine, Réîà, SàŝkàçHéà, Éîîôŝ Lôûîŝ Rîé, 1993. L’île au cotonnier, Sûbûry,Éîîôŝ Prîŝé é Pàrôé, 1997. Paroles de chat, Réîà, SàŝkàçHéà, Éîîôŝ é à ôûvéé ûé, 1997; ràûî é ûkràîîé àr Lîôûà MàrçHôûk (2002) TçHérîvŝî, Ukràîé; ôûvéé Èîîô bîîûé:Paroles de chat/A Cat’s LiFe, Réîà, SàŝkàçHéà, Éîîôŝ é à ôûvéé ûé, 2005. Itinérance,Réîà, SàŝkàçHéà, Éîîôŝ é à ôûvéé ûé, 1999. Racines de sable,Sûbûry,Éîîôŝ Prîŝé é Pàrôé, 2000. Nootka,Sûbûry,Éîîôŝ Prîŝé é Pàrôé, 2003.
Essais La création romanesque chez Gabrielle Roy, MôrÈà , Cérçé û îvré é Fràçé, 1966. Languirand et l’absurde, MôrÈà, Cérçé û îvré é Fràçé, 1982.
Anthologie Dîréçrîçé îÈràîré,Sous les mâts des Prairies, Anthologie littéraire de l’Ouest canadien, Réîà, SàŝkàçHéà, Éîîôŝ é à ôûvéé ûé, 2000.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteure.
Monique Genuist
La petite musique du clown
RÈçî
Prîŝé é àrôé Sûbûry 2005
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Genuist, Monique  La petite musique du clown / Monique Genuist. ISBN 2894231830
I. Titre.
PS8563.E5566P47 2005
C843’.54
C20059041498
Distribution au Québec: Diffusion Prologue • 1650, boul. Lionel-Bertrand • Boisbriand (QC) J7H 1N7 • 450-434-0306
Ancrées dans le NouvelOntario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2005 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2
ISBN 2894231830 ISBN 9782894234020 (Numérique)
Extrait de la publication
1
Màà féûîéé û ààzîé ’û éŝé àçHîà, ŝôûàî ŝ’àrrêé ŝûr à Hôô é Gàîŝbôûr, ’àîr fáçHÈ : — Jé é ’àîé àŝ, î à ûé ŝàé bôbîé çéûî-â, û é rôûvéŝ àŝ ? — I à Èçrî é bôéŝ çHàŝôŝ, ôûrà ! — Vràîé ? Jé é éŝ çôàîŝ àŝ. GûÈàry, ÉîH Pîàf, Yvéŝ Môà, j’àîàîŝ bîé éŝ Èçôûér, çéûx-â ! Màà éŝ àŝŝîŝé àŝ ŝà çHàîŝé ôûé ô é ôŝŝîér éŝ rôÈÈ ’û çHáé brû â rôŝŝéŝfleurs orangées. Elle a étendu ses jambes qui lui ont mal depuis tant d’années. Elle jette encore un regard mécontent à Gainsbourg avant de continuer à tourner les pages : — Regarde la bonne bouille ! Ils sont toujours mignons, les bébés. Il ressemble à ta sœur. Elle était si belle que toute la amille l’admirait, on aurait dit une poupée. — Et moi, comment j’étais ?
5 Extrait de la publication
— Tû Èàîŝ jôîé àûŝŝî àvéç éŝ çHévéûx bôŝ frîŝÈŝ, àîŝ éé Èàî à réîèré; é ûîŝ ŝîfine, si douce, si gentille. Toi, tu étais un diable, tu m’en as ait voir ! — Comment ça ? — Oh, je ne sais pas, tu avais le chic pour semer la pagaille, tu aisais des bêtises, tu agaçais ton rère et ta sœur. — Tu vois, j’ai bien changé, je suis devenue tout à ait raisonnable, tu ne crois pas ? Maman me regarde et rit de ses yeux clairs, usés, marqués de larges cernes grisâtres. J’aime bien quand elle rit. J’inventerais n’importe quoi pour la aire rire, pour ne plus voir l’air absent qu’elle prend parois. Comme si elle s’était égarée dans un pays étranger où je ne pourrais la suivre. Cela ait au moins dix ois cet après-midi que j’ai entendu la même remarque sur Gainsbourg. J’ai envie de lui arracher ce magazine pour ne pas avoir à admettre qu’elle commence à perdre contact avec la réalité.
6 Extrait de la publication
2
Jé é ŝûîŝ àérûé ûé ûéûé çHôŝé çôçHàî é 1998. Jé véàîŝ ’àrrîvér ôûr ûé çôûré vîŝîé çHéz éŝ àréŝ. Mô èré ’à àççûéîîé é bàŝ é ’éŝ-çàîér ûî èé â ’Èàé ôù îŝ ô éûr ààréé. U éŝçàîér ŝûîçîàîré, ràîé, é çôîàô, ûé à èré àvàî ÈrîôÈ î y àvàî â éîé ûéûéŝ ôîŝ, ŝàŝ rîé ŝé çàŝŝér ’àîéûrŝ. Eé àvàî àûÈ ûé àrçHé é rôûÈ jûŝû’é bàŝ. Eé ŝ’é Èàî îrÈé àvéç à éûr é ŝà vîé é é rôŝ béûŝ. Arèŝ àvôîr ÈôŝÈ à vàîŝé àŝ ô àçîéé çHàbré àû réz-é-çHàûŝŝÈé, jé éàé : — E àà, çôé à và ? Mô èré ré û àîr bîzàrré çôé ŝ’î Èàî êÈ, çôé ŝ’î àvàî éûr é àrér : — Çà Èé éŝ jôûrŝ, àrfôîŝ éé và bîé àîŝ â ’àûréŝ ôéŝ… Hû… I é érîé àŝ ŝà Hràŝé. Qû’éŝ-çé ûé çéà ŝîîfie ? Je monte vite à l’étage. Maman est là qui m’attend, debout devant la porte de la cuisine. Chaque ois
7
ûé jé à rérôûvé àrèŝ ûé àbŝéçé ’ûé àÈé, éé éŝ û éû ûŝ éîé é ûŝ îçé. Eé ôré û çHéîŝîér bàç çôûé, ûé jûé bîé çôûÈé, àîŝ éé à àûx îéŝ éŝ ŝàvàéŝ ô éé Èçràŝé éŝ àôŝ. Séŝ îéŝ ŝô ÈfôrÈŝ àr éŝ ôîôŝ é éûx é ŝéŝ ôréîŝ ŝé çHévàûçHé, ŝî bîé û’éé à é à îfficulté à se chausser; à la maison, elle ne porte que ces chaussons inormes qu’elle se tricote avec des restes de laine. Elle dit : « C’est parce que je prenais des pointures trop étroites quand j’étais fille. Je voulais pas être une Berthe aux grands pieds, ce n’est pas élégant. On est bête quand on est jeune, pas toi ? » Elle m’a préparé à manger, a mis le couvert pour moi dans la petite cuisine. Elle s’empresse de me servir : — Un peu de soupe de légumes ? J’ai pensé qu’un potage te remettrait après ton long voyage. J’ai des jarrets de veau avec des pois fins et des carottes du jardin. Et de la tarte aux pommes comme dessert, ça ira, tu crois ? Je mange plus pour lui aire plaisir que par aim. Tout est délicieux. Elle m’observe pour s’assurer que je ne manque de rien et que j’apprécie. Pas question de rechigner devant les plats qu’elle a préparés avec soin; dès que je semble ralentir, elle s’inquiète : — Tu n’aimes pas ? — Si, si, je me régale. Un sourire adoucit son visage tiré, marqué des rides proondes d’une personne qui n’a pas toujours eu la vie acile. Seule, elle a pourvu aux besoins ma-tériels de quatre enants et d’un mari qui s’est reposé
8 Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Richard Yates

de ActuaLitteChapitre

Les Géants anonymes

de les-editions-quebec-amerique

De folles nouvelles

de editions-edilivre

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant