//img.uscri.be/pth/c337b35a32df90cdc712d1bf42d3ccbb0d01c734
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Pierre de Ginnhe - Tome 1

De
234 pages
Une magnifique jeune femme ayant pactisé avec le Diable se voit investie d’une nouvelle mission: séduire Germain de Mirman, pressenti à la succession du monarque actuel. Afin de l’empêcher d’accéder à ce statut tant désiré, elle usera de nombreux et habiles stratagèmes. Épaulée par l’Inférieur, un subordonné du Malin aussi satirique qu’épicurien, cette mutine mandataire devra faire face à de délicates situations. Car pactiser avec le Diable n’est pas si anodin que celle-ci l’aurait cru… Récit fécond, "La Pierre de Ginnhe" nous entraîne au sein d’un univers fantastique aussi remarquable que passionné. Créatures merveilleuses et hommes s’y côtoient en dépit du relatif danger lié à cette surprenante réunion. Grâce à une trame audacieuse, cet ouvrage au style tumultueux et maîtrisé captive, et plonge son lecteur au cœur d’une histoire à la tension permanente. Un récit exalté et enthousiasmant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Pierre de Ginnhe
Sylvie Petit La Pierre de Ginnhe Tome I Le feu
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0114872.000.R.P.2010.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2011
Je plongeais mon regard dans ses yeux émeraude qui reprenaient vie, et je me jurais de continuer de le pousser vers le haut, par nimporte quel moyen. Assise devant lui, mes genoux enfermant les siens, je serrais ses mains dans les miennes. Il me fixait sans me lâcher des yeux. Je vis tout lamour et tout lespoir du monde dans son regard. Il posa son front contre le mien. « Tu es tellement belle, et Je nte le dis jamais ! Mais ai-je besoin de le dire ? » Je souriais en rougissant. « Cest toi qui me rends belle ! » « Tu fais tant pour moi Je suis inutile en étant ici ! » « Tu nes jamais inutile ! Ils ont besoin de toi, tu mentends, votre combat est celui de tout un peuple ! Tu es lhomme que jaime et cest pour cela que je puis avancer ! » Il baissa les yeux. « Mais je ne te créées que du souci ! Tu es obligée de travailler deux fois plus, pour ces gens Ces riches ! Tu toccupes de tout et tu cours partout pour moi Je suis minable ! » Jattrapais sa nuque et le toisais. « Ne dis jamais ça ! Je me débrouille très bien et si jy arrive cest parce que tu es avec moi, dans mon cur et parce que tu es quelquun de bien et que je suis fière de toi, tellement fière mon cur ! Grâce à toi, je déplace des montagnes et cest toi, toi seul qui fais que jy arrive ! » « Ma vie est vouée à la liberté de tous ! je suis parfois las de me battre. Y arriverons-nous ? »
9
« Un jour, le peuple sera libre, Gautier ! Parce que vous vous serez battu pour cela ! » « Je repars mais je reviendrai Pour toujours ! Rien ni personne ne pourra nous séparer, tu mentends ? » « Je sais mon amour ! » « Je veux te faire un enfant ! » « On en a déjà un ! » « Jen veux un deuxième et je veux du bonheur et du rire autour de nous, toujours ! Je ne te lâcherai plus jamais, je taiderai et je moccuperai de notre petite famille ! Je vous ai trop négligé avec ces batailles et Je veux rester à tes côtés, je serai toujours là ! » Je contemplais son regard étincelant, portée par la grandeur de son amour. Je chuchotais : « Alors, ne tarde pas à revenir, parce que cest moi qui serai lombre de toi-même et je veillerai à ce que personne ne vienne troubler notre bonheur ! » Il sourit. « Tu serais prête à distribuer des baffes ? » « Beaucoup plus que ça ! »
*** *
Je racontais une histoire à notre fille en tenant sa petite main dans la mienne. Quand elle sendormit, je soufflais le chandelier et mallongeais. Je finis par mendormir, des rêves plein le cur. Toutes les peines senvolaient. Je revoyais le visage de mon homme qui me souriait et son regard si prodigieux. Je savais que notre vie à venir serait merveilleuse et que lamour nous porterait loin des tourments. Jétais prête à me battre de tout mon être et de tout mon sang, pour lui. Lespoir était là, au centre de mon être, mué par la ferveur de son amour. Jattendrais, encore et encore, et je savais quun jour, il serait là, dans mes bras. Il était ma raison, mon unique raison de me battre toujours.
10