La quête d'Alexandre

De
Au début du siècle, la construction du chemin de fer vers le Nord de l’Ontario amène la découverte d’importants gisements d’or et d’argent. De partout, prospecteurs, aventuriers, bûcherons et fermiers affluent vers cette région sauvage, y compris le fils aîné du forgeron du village de Sainte-Amélie qui disparaîtra dans des circonstances mystérieuses. Alexandre, son frère cadet destiné au sacerdoce depuis l’enfance, partira à sa recherche. C’est ainsi qu’il trouvera la liberté, l’amour, la vie, en un pays neuf plein de périls et de promesses.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894235249
Nombre de pages : 398
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
HéèE BrôdEur La quête d’Alexandre Chroniques du Nouvel-Ontario 1
Extrait de la publication
rômà
L  ’A C  N-O1
D  
Marie-Julie, Ottawa, Éditions du Vermillon, 200. L’ermitage, Sudbury, Éditions Prise de parole, 996. A Saga of Northern Ontario, book 3 : e Honorable Donald, Winnipeg, Watson and Dwyer, 990. A Saga of Northern Ontario, book 2 : Rose-Delima,Winnipeg, Watson and Dwyer, 987. Chroniques du Nouvel-Ontario, tome III : Les routes incertaines, Sudbury, Éditions Prise de parole, 986. A Saga of Northern Ontario, book 1 : Alexandre, Winnipeg, Watson and Dwyer, 983. Chroniques du Nouvel-Ontario, tome II : Entre l’aube et le jour, re Montréal, Quinze, 983 [ éd.]; Sudbury, Éditions Prise de e parole, 986 [2 éd.], prix Le Droit. Chroniques du Nouvel-Ontario, tome I : La quête d’Alexandre, re Montréal, Quinze, 98 [ éd.]; Sudbury, Éditions Prise de e parole, 985 [2 éd.], prix Champlain.
Extrait de la publication
Hélène Brodeur
L  ’A C  N-O1
Préface, choix de jugements et bibliographie de Doric Germain
Roman
Bibliothèque canadienne-française Éditions Prise de parole Sudbury 20
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Brodeur, Hélène  Chroniques du Nouvel-Ontario / Hélène Brodeur.
Sommaire incomplet : 1. La quête d’Alexandre. ISBN 978-2-89423-262-0 (v. 1)
I. Titre.
PS8553.R632C47
2011
Diffusion au Canada : Dimedia
C843’.54
C2011-903497-2
Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine. La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programme Développement des communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
La Bibliothèque canadienne-française est une collection dont l’objectif est de rendre disponibles des œuvres importantes de la littérature canadienne-française à un coût modique.
Œuvre en page de couverture et conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2011 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
ISBN 978-2-89423-262-0 (papier) ISBN 978-2-89423-357-3 (PDF) ISBN 978-2-89423-524-9 (ePub)
Extrait de la publication
À Normand, sans qui rien n’aurait été possible
Extrait de la publication
Extrait de la publication
A-
Dans ce livre, à travers des personnages imaginaires, j’ai voulu faire revivre une époque révolue de l’histoire de l’Ontario-Nord, région qui s’étend de North Bay à Cochrane et au delà, et que l’on appelait autrefois le Nouvel-Ontario. Il ne faut pas chercher sur une carte géographique Peltrie Siding, Miska et Sesekun. Ces agglomérations représentent respectivement un village agricole d’an-glophones, une petite ville minière et une paroisse de Canadiens français et se trouvent quelque part entre Haileybury et Cochrane. Tout le reste est vrai. Les événements relatés s’y sont vraiment déroulés. Le voyageur peut d’ailleurs en retrou-ver facilement la trace. Les feux de forêt ont été, et restent toujours, hélas ! une menace constante pour toutes les créatures vivantes de ces régions. Fait intéressant à noter, ils ont également joué dans l’histoire du monde un rôle que peu de gens connaissent. Au Moyen Âge, lorsqu’il y avait des jours sombres où les ténèbres recouvraient la Terre, des « cieux noirs » comme on les appelait, on ne manquait pas d’y
7
voir une preuve de la colère de Dieu et on brûlait force sorcières et hérétiques pour l’apaiser. Ce que l’Europe ignorait, c’est qu’au-delà des mers l’Amérique du Nord, continent inconnu, était recouverte des plus vastes fo-rêts d’essences résineuses et feuillues du globe et était le théâtre de feux d’une envergure inimaginable, allumés soit par l’inadvertance des indigènes ou comme arme de guerre, soit par la foudre ou par combustion spontanée causée par des circonstances physiques bien particulières. Les débris et la fumée de ces conflagrations, transpor-tés par les vents de haute altitude entre les continents, obscurcissaient le ciel de l’Europe et étaient la véritable cause de ces « cieux noirs ». Enfin, je tiens à rappeler que les dialogues sont censés, pour une grande partie, se dérouler en anglais.
8
H B
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Guerre des Canadiens. 1756-1763

de editions-du-septentrion

Les Jeunes

de ActuaLitteChapitre

La Correspondante

de editions-flammarion

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant