Larmes de sang

De
Publié par

Troisième épisode de la série Par le sang

Après avoir payé un lourd tribut pour récupérer l’Œil de sang, Shandra, Kalhen et Shyle continuent leur périple à la recherche de la Femme sans visage.

Kalhen et Shandra parviendront-ils à surmonter le passé ? Et qui est réellement la mystérieuse sœur-sorcière ? Autant de questions qui hantent la jeune guerrière. Et c’est sans compter les nombreux dangers qui se dresseront sur leur route : un vampire avide de retrouver sa puissance, une tempête d’origine surnaturelle et les pièges d’un désert inhospitalier...

21 000 mots (novella)


Publié le : jeudi 15 octobre 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782924624050
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Résumé
Après avoir payé un lourd tribut pour récupérer l’Œil de sang, Shandra, Kalhen et Shyle continuent leur périple à la recherche de la Femme sans visage. Kalhen et Shandra parviendront-ils à surmonter le passé ? Et qui est réellement la mystérieuse sœur-sorcière ? Autant de questions qui hantent la jeune guerrière. Et c’est sans compter les nombreux dangers qui se dresseront sur leur route : un vampire avide de retrouver sa puissance, une tempête d’origine surnaturelle et les pièges d’un désert inhospitalier…
De la même auteure
aux Éditions Laska
Par le sang - épisode 0.5 : Morsure
Par le sang - épisode 1 : Premier Sang
Par le sang - épisode 2 : L’Œil de sang
Par le sang - épisode 4 : Magie de sang
Par le sang - épisode 5 : Lunes de sang
Résumédes épisodes précédents
Shandra, jeune guerrière et suivante de la déesse Ashara, doit se soumettre à une dernière épreuve auprès de Kalhen Xantar, son maître d’armes, pour achever sa formation à l’Académie. Cependant, lors d’un duel au premier sang, Maël’Yenn, le sabre pensant de Shandra, cherche à tuer Kalhen. Elle le sauve et, emportés par l’instant, les jeunes gens font l’amour pour la première fois. Kalhen en profite pour lui faire perdre connaissance. À son réveil à bord d’un navire inconnu, elle apprend de la bouche de Karyl, le maître qu’elle découvre à ses côtés, qu’elle est devenue une « ombre du palais », comme sont appelés ceux qui exécutent les opérations secrètes de l’empereur et de l’impératrice, et qu’une des responsabilités de Kalhen était de faire d’elle une femme. À peine arrivés sur le continent, ils sont attaqués par des assassins, des danse-lames. Karyl succombe et Shandra s’enfuit. Elle rejoint la capitale et rencontre les souverains, ainsi que Shyle, une sœur-sorcière qui l’accompagnera dans sa future mission. L’impératrice leur explique qu’elle a eu des visions dans lesquelles Bhelan, le dieu-colère, étendait son ombre sur l’empire. Shandra et Shyle y apparaissaient, ainsi que la Femme sans visage. Cette femme légendaire était une prêtresse de Sîlen, séduite trois siècles plus tôt par le dieu-colère. De leur union est né Mordoch, qui a mené la guerre de Sang contre l’empire. Après la victoire des impériaux, le visage de la génitrice maudite a été effacé de tous les livres, de toutes les représentations. Elle est ainsi devenue la Femme sans visage. Shandra et Shyle doivent récupérer un pendentif, l’Œil de sang — l’œil que l’ancienne prêtresse s’est elle-même arraché. Il est actuellement conservé par les Ash’Taïnas, un peuple qui vit en autarcie. Un maître qu’elles rejoindront en chemin, ami des Ash’Taïnas, les accompagnera. Aucune explication supplémentaire ne leur est donnée, et Shandra ignore toujours qui a organisé l’attaque qui a coûté la vie à Karyl. Les deux jeunes femmes et Gobe-Mouche, le dragonnet de la sorcière, se rendent jusqu’à la ville de Henmar. Là, ils retrouvent le fameux maître, qui n’est autre que Kalhen. Troublée, Shandra accepte de suivre Shyle aux bains publics, où elles croisent une Ash’Taïna. Celle-ci reconnaît la marque d’Ash’Tashar, un totem puissant, dans la tache de naissance en forme de tigre de la sorcière. Le soir même, à l’auberge, un groupe d’Ash’Taïnas vient les chercher et exige qu’ils se rendent jusqu’à leur capitale. En effet, personne n’a porté le totem Ash’Tashar depuis la guerre de Sang, et son retour va permettre de mettre fin à la malédiction qui condamne ce peuple à péricliter par manque d’enfants. Shandra découvre aussi que Kalhen est un sang-mêlé. Les trois jeunes gens sont invités à participer à l’assemblée des Ash’Taïnas. Au cours de celle-ci, Shandra constate que Kalhen a trouvé son totem : il arbore l’Alkar, le serpent venimeux qu’elle a déjà affronté durant sa formation. Ash’Tashar accepte de lever sa malédiction, à condition que Kalhen conçoive un enfant avec une jeune Ash’Taïna, ce qu’approuve Ashara, car, selon elle, « tel est le chemin ». En remerciement, l’Œil de sang sera remis aux envoyés des souverains. Pour accomplir leur mission et retrouver la Femme sans visage, ils n’ont donc pas le choix. Kalhen se soumet aux desiderata des divinités et passe la nuit avec Shalim, la jeune femme que Shandra et Shyle avaient croisée aux bains publics. Cette même nuit, Shandra part chasser pour nourrir son sabre et tombe sur un alkar géant. Elle le combat, manquant d’y laisser la vie. La sorcière, partie à sa recherche, la retrouve le lendemain matin et la soigne. Peu après, Shandra, Shyle et Kalhen quittent les Ash’Taïnas, munis de l’Œil de sang.
PAR LE SANG - ÉPISODE 3 :
LARMES DE SANG
Florence Cochet
Éditions Laska Montréal, Québec Courriel : info@romancefr.com
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, personnages, lieux et incidents sont soit le fruit de l’imagination de l’auteur, soit utilisés de manière fictive.
Tous droits réservés © Florence Cochet, 2015
Aucune reproduction ou transmission, totale ou partielle, n’est autorisée sans le consentement écrit préalable de la détentrice des droits et de l’éditeur.
Le téléchargement de cet ebook sur d’autres sites que ceux autorisés par l'éditeur ainsi que son partage au-delà du cadre strictement familial et privé est interdit et puni par la loi. Les Éditions Laska s’engagent à ne pas apposer de DRM ni d’autre mesure visant à restreindre l’utilisation de cet ebook par les personnes l’ayant dûment acquis.
Design de la couverture : Jeanne Corvellec
ISBN : 978-2-924624-05-0
Table des matières
Résumé Autres publications de l’auteure Résumé des épisodes précédents Page titre Droits d’auteur Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Merci ! L’auteure
Chapitre 1
Nous chevauchons à vive allure durant deux jours. La bruine attriste encore la morne lande vallonnée qui déroule ses verts ternis.Le temps s’accorde à mon humeur. Je suis hantée par les images de Kalhen et Shalim, nus, enlacés. Hantée par cette nouvelle vie qui se développe alors que nous nous éloignons. Nous n’en avons pas reparlé. Que dire, d’ailleurs ? Nous ne faisons qu’obéir à des forces qui nous dépassent. En fin de matinée, nous franchissons un poste-frontière et laissons derrière nous l’herbe haute et la pluie des terres des Ash’Taïnas pour retourner à la civilisation. Des fermes, des champs cultivés et des troupeaux de bétail se succèdent à perte de vue sous le timide soleil qui perce entre les nuages. Shyle s’empresse d’ôter sa cape de voyage trempée pour la remplacer par un long manteau finement tissé, cadeau de l’épouse du shaman. Gobe-Mouche, ravi, s’étend en travers de la croupe du taïmar afin d’absorber le moindre rayon de soleil avec des soupirs de bien-être. Le moment est venu de chasser mes préoccupations et de redevenir une ombre du palais. J’inspire un bon coup et demande à Kalhen : « Y a-t-il trace de nos poursuivants ? — Pas depuis que nous avons passé la frontière. Mais ils nous retrouveront… s’ils ne nous attendent pas plus loin. — Sais-tu qui ils sont ? — Non. Les Ash’Taïnas les ont repérés, puis perdus. — Des danse-lames ? — Je ne pense pas, répond Kalhen. Ils nous auraient déjà attaqués. » Le souvenir des invincibles guerriers du silence me fait frémir. Sans âme, ils combattent jusqu’à la mort. La leur ou celle de leur cible. Saurai-je un jour pourquoi ils ont tué Karyl ? Quoi qu’il en soit, quelqu’un d’autre est entré dans la partie de cet étrange jeu auquel nous jouons sans en connaître les règles. Le lendemain, depuis le sommet d’une colline plus élevée que les autres, nous contemplons dans le lointain les murailles noircies de Vassorrah qui se découpent sur le bleu du ciel. Édifiée au bout de la baie, sur les hauteurs de falaises granitiques surplombant la mer, la ville semble imprenable. Au pied des parois rocheuses s’étire une vaste grève caillouteuse sur laquelle est construit le port, abrité du large par des récifs réputés infranchissables. D’innombrables bateaux, de la frégate élancée au galion massif, s’y amarrent côte à côte, générant une activité intense. Les histoires de Tholsen me reviennent. Tant de marchandises et de richesses transitent par la prospère cité que les pirates de Theremea, royaume des mers du sud gouverné par la sultane Fandavia, ont plusieurs fois cherché à la conquérir. Toujours, Vassorrah a résisté, repoussant avec succès les envahisseurs dans leurs lointaines contrées, ou les éliminant jusqu’au dernier. D’ailleurs, l’antique squelette d’un navire aux formes tourmentées, perché sur un îlot rocheux à quelques centaines de toises du rivage, sert d’avertissement à ceux qui voudraient tenter leur chance. Et si leurs ardeurs ne sont pas encore refroidies, les énormes balistes qui pointent leur mufle entre les créneaux de la ville ainsi que les tours de guet placées aux extrémités de la baie les convainquent généralement d’abandonner. L’unique bataille que la cité n’a pas remportée remonte à plusieurs siècles en arrière, durant la guerre de Sang. Depuis, les cicatrices de la défaite se sont estompées. Je me redresse et inspire à pleins poumons l’air marin, qui me parvient par bouffées vivifiantes. Gobe-Mouche m’imite et éternue plusieurs fois. Shyle, quant à elle, semble apaisée. Sans doute n’est-elle pas mécontente de s’éloigner de l’influence de son totem. De son côté, Kalhen fixe la ville, le visage impénétrable. Il scrute ensuite l’étendue vallonnée que nous venons de parcourir et fronce les sourcils.
« Un problème ? — Ils nous ont rattrapés. Et même précédés… » Je suis son regard, mais ne vois que la longue route poussiéreuse qui serpente parmi les champs et les villages éparpillés sous le soleil. Une sourde anxiété me gagne face au paysage bucolique. « Comment le sais-tu ? — Je le sais, c’est tout. » Je n’insiste pas. Il talonne sa monture, qui repart au trot en direction du chemin qui contourne la colline. Je réprime un soupir et hèle Shyle, absorbée dans la contemplation de la côte. Que peut-elle bien discerner dans le port lointain ? Elle m’a prouvé à plusieurs reprises que son acuité visuelle dépassait celle des humains. Jusqu’à quel point ? Elle s’ébroue et nous rejoint. Ce début d’après-midi est si serein qu’il évoque presque un voyage d’agrément. Presque. Nous parvenons aux portes de la ville au crépuscule, et cela prend une éternité pour nous faire inscrire sur le registre des voyageurs. Ne pénètre pas à Vassorrah qui veut. Les premières étoiles mouchettent le ciel lorsque nous nous retrouvons enfin à l’abri des murailles. En ce début de soirée, tout est calme. Les habitants ont regagné leur logis pour dîner et ne ressortiront qu’après la neuvième heure, pour aller se délasser dans une des tavernes du port ou participer aux traditionnels bains de mer nocturnes. Kalhen, qui semble connaître les moindres ruelles, nous mène à l’auberge de la Tour de Guet, en bordure de falaise. La bâtisse de pierre claire appuie ses trois étages contre une tour massive gardée par des hommes en armure lourde. À peine sommes-nous entrés qu’un garçonnet potelé aux cheveux blonds comme les blés se précipite pour conduire nos montures à l’écurie publique, quelques rues plus loin. Une atmosphère paisible règne dans l’auberge, et je me détends. Haute de plafond, la salle commune offre une quinzaine de tables, disposées autour d’une estrade destinée aux baladins, encore inoccupée à cette heure précoce. Contre le mur latéral, une ardoise de belle taille détaille le menu du jour. Quasun à la broche et salade d’algues. La délectable odeur de viande grillée qui s’échappe des cuisines m’amène l’eau à la bouche. S’asseoir sur une chaise et se faire servir sont un luxe presque oublié. À la manière d’un animal, Shyle hume l’air à son tour et slalome entre les tables pour choisir la plus proche de la scène. Kalhen, en pleine conversation avec le tenancier, un homme au torse taillé dans une barrique, m’adresse un infime hochement de tête. Je rejoins la sorcière, remarquant au passage que le contenu des assiettes des rares dîneurs est plus qu’appétissant. Mon estomac approuve d’un grondement fort peu discret. Sans attendre, Gobe-Mouche saute sur une chaise inoccupée et s’y love, museau sur le plateau de bois, impatient de déguster la gastronomie locale. La serveuse, une blondinette dont le visage rappelle celui du petit garçon, se décide à quitter le mur auquel elle s’adossait. Je commande trois repas et m’interromps au glapissement outré du dragonnet. Trois bières blanches et une quatrième assiette s’ajoutent à l’addition, malgré les yeux ronds de la jeune fille. Ce n’est qu’après que nous sommes servis que Kalhen nous rejoint, l’air préoccupé. « Quelles sont les nouvelles ? s’enquiert Shyle en découpant la viande destinée à son familier. — Notre caravelle, leSoufflevent, appareillera demain en fin de journée, dit-il en portant la bière à ses lèvres. — Alors, qu’est-ce qui t’ennuie ? demandé-je. — Des gens se sont discrètement renseignés sur notre arrivée en ville… — Et comment un simple aubergiste est-il au courant de ce genre de choses ? susurre la
sorcière, un sourcil haussé. — Mettons qu’il n’est pas un simple aubergiste. — Et ? insisté-je. — Les deux hommes en question connaissent notre apparence et savent même que nous comptons nous rendre à Samar-Qanteg. Il y a donc de fortes chances pour qu’ils embarquent avec nous. — Qui sont-ils ? Et surtout, qui servent-ils ? intervient Shyle, une...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Sang des Lumières

de erato-editions

Le don de Qa

de jc-lattes

Lunes de sang

de editions-laska

Les Trois Sangs

de editions-laska

À toi, à jamais

de editions-laska

La Promise du vicomte

de editions-laska

suivant