Le Chevalier de la Girouette, ou la Barque à Caron, suivi de Rampinet, chevalier de Tournesol, dédié à Chéri, cheval de Franconi, par Léon de Chanlaire

De
Publié par

Delaunay (Paris). 1823. In-8° , 16 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mercredi 1 janvier 1823
Lecture(s) : 1
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LE CHEVALIER
DE LA GIROUETTE,
ou
LA BARQUE A CARON.
IMPRIMERIE ANTHe BOUCHER, RUE DES BONS ENFANS, N°. 34.
LE CHEVALIER
DE LA GIROUETTE,
ou
LA BARQUE A CARON;
SUIVI DE
RAMPINET,
CHEVALIER DE TOURNESOL;
DÉDIÉ A CHÉRI, CHEVAL DE FRANCONI.
PAR LÉON DE CHANLAIRE.
A PARIS,
CHEZ DELAUNAY, LIBRAIRE, AU PALAIS-ROYAL ;
ET CHEZ TOUS LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.
1823.
ÉPITRE DÉDICATOIRE
A CHÉRI,
CHEYAL DRESSÉ DE FRANCONI.
J'AI voulu offrir mon tableau à un être bon , franc , loyal,
qui n'ait jamais varié dans son allure , qui n'ait jamais ca-
lomnié ou dénoncé son semblable, par une basse envie , ou
pour lui souffler une place justement acquise par de longs
services ; à un être enfin qui n'ait jamais, profité de sa po-
sition sociale pour satisfaire ses petites passions personnel-
les au détriment du bien public ; à un être qui ait atta-
ché toute sa gloire à se faire aimer de ce qui l'entoure.
J'avais d'abord pensé aux deux Ours d'Ali-Baba , qui,
pour des Ours, sont d'assez bonne pâte ; mais j'ai vu ces,
deux Ours changer de couleur : ils ont la tête tantôt noire
et tantôt blanche, et je hais. je déteste , j'abhorre les êtres,
qui changent si facilement de physionomie
Toi, Chéri, tu n'as jamais changé de poil ni de robe;
jamais tu n'as, profité de la faveur de ton maître pour
donner impudemment des coups de pieds à tes camarades :
tu n'as jamais impudemment transigé avec tes devoirs 5. te.
n'as jamais profité de ton étonnante élévation pour nuire
à aucun des nobles coursiers de ton maître 5 et s'il en est
(6)
parmi eux, comme Phénix et Régent, dont les talens
soient supérieurs aux tiens , ils n'ont jamais été pour toi
l'objet d'une basse envie et d'une grossière et maladroite
vengeance.
Ta noble ambition est de les chérir et de chercher à les
imiter ; mais jamais tu n'as eu la coupable pensée de les
perdre, admirable Chéri ! Que d'hommes aujourd'hui n'o-
seraient placer dans la balance, en opposition avec l'instinct
d'une bête , le témoignage secret de leur conscience hu-
maine.
Chéri, c'est à ces nobles titres que je t'admire , que je
t'aime, et que je te dédie mon ouvrage; et si jamais j'avais
besoin d'un protecteur auprès de ton maître , ce serait à toi
à qui je m'adresserais avec le plus de confiance.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.