Le Cœur de To

De
Publié par

Ce roman est un roman d’amour fou. Peu importent les lieux, peu importent ceux qui traversent cette histoire : le centre en est To, que le narrateur adore, qu’il veut pour lui, jusqu’au point peut-être où la possession annule l’objet possédé, jusqu’au point où les mots pour le dire manquent. Et c’est bien l’une des gageures tenues par ce livre : ne parler que de cela quand tous les mots ont déjà été dits et les sentiments éprouvés, quand les mots viennent à se dérober. Désir démesuré qui paralyse, frénésie, dévoration : l’écriture rend compte de cette folie dans sa minutie délirante, inventive, poétique.
Publié le : lundi 6 septembre 2010
Lecture(s) : 197
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846828031
Nombre de pages : 196
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LeCœurdeTo
DUMÊMEAUTEUR
chezlemêmeéditeur
LELIVREDEJIM-COURAGE,1986 PRINCEETLÉONARDOURS,1987 L'HoMMEQUIVOMIT,1988
AuxéditionsdeMinuit
NosPLAISIRS,Pierre-SébastienHeudaux,1983 JET'AIME,Récitscritiques,1993
MathieuLindon
LeCœurdeTo
Roman
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14e
@P.O.Léditeur,1994 ISBN2-86744-391-1
Monmoustiqueadoré»,dis-jeàToenmêlant « parerreurmonamouretmonexaspération, horsde moiqu'uninsectemegâcheunenuitd'extase.Je « vaist'avoir,To»,ajouté-jedansuneméprisesem-blable,nommantdunomdel'êtredontjeraffolele Bzzzbzzzz»menaçantquim'ensabotelapré-« sence.«Moninsectechéri,jevaist'écrabouiller. » Commes'ilsnefaisaientplusqu'un.Alorsjesom-breenpleinepsychologielemêmebaiserquime déchaîneraitcontrelemoustiquemecombleraitde To.M'apparaîtbrusquementlerisquequel'insecte l'attaque,ilalapeausiappétissante.Donctuerce moustique,Tol'homonyme.Et,aucœurdecette confusion,c'estlevraiToquej'assassine.Ilsme fontperdrelatête. « 0To,moninsecteassassiné,melamenté-je
troptard,jamaisjen'aivoulut'arracherlesailesni t'ensanglanterlesépaules.Ilsouhaitaittemordre, voletaitironiquedansnotreintimité,plusvifqu'un journalpliéenquatre.J'auraisêtrecemoustique vivantsurtoi,engraissantdetonsang,insecte amoureux,vampireminiature.Biensûrquetapeau rendaitfou,To,onnevapasenplusmelerepro-cher.» «To,précisé-je,j'aicrudevenircingléenle voyantsiàl'aisesurtoncorps.Jefomentaisun simpleécrasementpassionnel.»Tobonpourla rubriquenécrologiqueparcequej'étaisjalouxd'un moustique.Qu'avais-jeàcraindre?Quepeuàpeu ilsm'écartent,leursviess'empassionnantl'une l'autre,ToetToenfinréunis.«To,luidis-je au-dessusducadavreétendu,j'avaispeurquetu t'envoles. » Toutàl'heurejeluidisais«Bzzzbzzzz,pour toijemedéguiseraisenmoustique,toutrapetissé, asexué.Etjevolaisnudanslelit,m'yattaquerme » démangeait.«Monamour,nesoispassiinsecti-cide.Bzzzbzzzz.»Desoncrâneàsontalon,j'ex-ploraistout.«Bzzzbzzzz,n'est-cepasquec'est agaçant?»«Bzzzbzzzz»,luidisais-je,etj'ymettais toutemapassion.«C'estpourtoiquejesuis moustique,bzzzbzzzz.»Etjeriaiscommejamais neriaientlesmoustiques,amuséetcrispé,nesa-chantpasdequelcôtéallaitsedéciderTo.«Bzzz bzzzz.Enl'embrassant,j'aisentiunefoisde plus »
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant