//img.uscri.be/pth/b6d6a8313a24d4f3117cfe964ed03622411fb6ef
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Pékâne

De
240 pages
Il existe des Peuls pêcheurs, ils ont des textes épiques en rapport avec leur profession qu'ils créent et recréent au long des siècles ; ce genre épique s'appelle Pékâne. L'auteur s'emploie à décrire minutieusement le contexte de production très spécifique du Pékâne : le cadre spatio-temporel de cette zone où le fleuve déborde chaque année, avec ses conséquences ; la façon dont les Peuls se sont insérés dans un environnement très métissé avec les Wolof ; et maints autres indices d'altérité liés aux impératifs d'un métier plutôt rare dans l'ethnie peule.
Voir plus Voir moins
Oumar Djiby N
Adressemail de l’auteur : oumardjibyndiaye@gmail.com
Illustration de couverture offerte par Mama Kadji Wone © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10267-2 EAN : 9782343102672
2
LEPÉKÂNE
Oumar Djiby NDIAYELEPÉKÂNEPoésie épique des pêcheurs peuls
Préface de Lilyan KESTELOOT
DÉDICACE
A la mémoire De mon père Djiby NDIAYE De ma mère Marta PAM De ma mère adoptive Guedda SECK De ma Belle-mère Ndèye Lobé NIANG DIA De ma petite sœur Ramata tokara Ramata, partie à la fleur de l’âge ! Je pense à vous !
7
REMERCIEMENTS
Toute ma gratitude à Lilyan Kesteloot, pour la préface, la relecture du manuscrit et les conseils éclairés qui ont facilité la sortie de l’ouvrage. Merci à NDIAYE Saïdou Amadou pour la relecture du corpus. Mes remerciements à Jean Dérive pour la relecture du manuscrit ; avec Christiane SEYDOU ils me transmettent de l’énergie positive et l’espérance par leur savoir et leurs personnalités rassurantes. Toute ma reconnaissance à Philippe CHARRIER et Valentina CHEPIGA-CHARRIER, à Rokhaya Dia Ndiaye, à Lena HANUSCH, à Mounira ABBASSI, Ousmane Niane et à Jamal SOW pour avoir contribué d’une manière ou d’une autre au résultat auquel je suis arrivé. Je n’oublie pas mes Professeurs de langue et littérature peules Aliou MOHAMADOU et Ursula BAUMGARDT à qui je dois beaucoup.
9