Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 7,49 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Publications similaires

Nègre de personne

de editions-gallimard

Nègre de personne

de editions-gallimard

Le Rêve de l'homme lucide

de buchet-chastel

Vous aimerez aussi

Lelivre deJim-Courage
©P.O.Léditeur,1986 ISBN2-86744-061-0
MathieuLindon
Lelivre deJim-Courage
roman
P.O.L 26,rueJacob,Paris6e
Paslapeinequequelqu'unquej'aimemeure pourqueresurgissenttouslestortsquej'aienvers lui.Cettenuit,surlesberges,jemesuisbrusque-mentarrêtédemarcheretmesuisprislatêteà deuxmainsjemerappelaiscommentjevenaisde laisserJim-Couragemedire«Tuesmonmeilleur ami»sansluirépondre.J'allaismerappelerpire. Etjesavaisquesijem'excusais,ilmerépéterait n'avoirjamaissentiquej'avaisétédésagréableavec lui,quesavieétaitplusheureusedemeconnaître. J'étaiscommeunfoudeboutseuldanslarueàme serrerlecrâneentrelesmainscommesilapression demesdoigtsallaitcontenirmonémotion.Ilme semblaitquej'écluseraismadouleurensanglotant, quejeseraismoinsmal,etimpossibledemetirer unelarme.Enmepromenant,cettenuit,j'inventais pourm'émouvoirdeuxamisdontjamaislafidélité,
lagénérosité,l'affectionneseraientendéfaut.Je trouvaisçajoli,jusqu'àcequejemerendecompte quej'avaismanquéàJim-Courageetquecette histoirenepouvaitplusmeconcerner.Jesuisresté planté surplacelespoingscontrelatête.Est-ce que c'étaitfini,luietmoi?Etcommentpouvais-je penserçaalorsqu'iln'avaitété quegentillesse?, commed'habitude,c'étaitmoiquiavaisétéfautif etpourtantjel'aimais.Ouest-cequejenel'aimais plus?Jeluienvoulaisdeneplusl'aimer.J'avais eutantdebonheurde cetterelation,nousnenous disputionsjamais,jamaisnousnenousétions séparésfâchés,mêmepourunsoir.Jesentaisbien quejel'aimaisencore,j'étaistransportédebien-veillance etd'émotion.Etc'étaitçal'amourje n'étaisjamaissûrqueçaexistait,jem'inquiétais toujoursdenepasaimerassez.Maisnotrerelation avait-ellejamaisétédel'amour?Unepassion fraternelle.Monfrère,nemequittepas.Etj'étais seul.Sijel'avaisretenu,peut-êtreserait-ilresté.Si jeluiavaisditqu'ilétaitmonmeilleurami,bien sûr?Monfrère?Sije leluiavaisdit,jel'aurais laissépartirsanstristesse.Sije leluiavaismontré. Rienqu'unemaindanslescheveux,unsourire. J'étaisseulavecluidansmatête.Jeluiavais manqué.Unerelationsiintensenepouvaitpas durersansuneattentionpermanentedel'unetde l'autre.Nepouvaitpassecasserdujouraulende-main.Maislepliétaitprisdesviesdivergentes,ce n'étaitplusqu'unequestiondemois.Jen'avais